Publié par Christian Larnet le 17 juillet 2021

Un fonds a été créé pour l’enseignant britannique qui vit caché après avoir reçu des menaces de mort pour avoir montré l’image de Mahomet dans un cours d’études religieuses.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

L’année dernière, un professeur français a été décapité après avoir montré l’image de Mahomet pendant un cours sur la liberté d’expression. L’enseignant du Batley Grammar qui a montré une caricature du prophète Mahomet en classe avait été suspendu, puis autorisé à retourner en classe à condition que l’image du prophète de l’islam ne soit plus utilisée dans son cours. Mais les islamistes ont juré de l’assassiner, et le professeur vit reclus, caché dans son propre pays.

Le professeur d’études religieuses qui a été contraint de se cacher après avoir reçu des menaces de mort, n’avait pas l’intention de causer une offense, selon une enquête commandée par le Batley Multi Academy Trust, qui a révélé que l’enseignant « croyait sincèrement » que l’image avait « un but et un avantage éducatif ».

Le Trust a cependant déclaré qu’il n’était « pas nécessaire » d’utiliser des images du prophète Mahomet dans les cours de religion ou dans tout autre cours, par « respect » pour les opinions de la communauté scolaire. Il a ajouté qu’il ne fallait pas éviter d’aborder des sujets difficiles, mais qu’il fallait en même temps « veiller à ce qu’il n’y ait pas d’offense ».

Les critiques ont averti que les enseignants ne devraient pas être confrontés à un « veto religieux » sur le matériel qu’ils peuvent utiliser en classe, ajoutant que la position du Trust est une « voie vers la censure ».

La Batley Grammar School a présenté ses excuses après qu’un groupe de musulmans se soit rassemblé devant les portes pour protester. Le directeur a annoncé que le professeur d’études religieuses a été suspendu pendant que l’école examinait ce qui s’était passé. L’enseignant – qui a été qualifié de « terroriste » par un dirigeant de la communauté musulmane – a déclaré qu’il craignait que sa famille et lui-même soient assassinés et qu’il ne pourrait jamais retrouver son travail ou son domicile.

L’académie qui gère la Batley Grammar School a ensuite annoncé qu’elle mènerait une enquête indépendante sur le contexte dans lequel la caricature a été diffusée. Suite à cela, l’école a levé la suspension de l’enseignant. Sous l’engagement déclaré qu’il n’y ait pas d’offense. Ce qui est une voie vers la censure, et crée un très mauvais précédent.

« Le résultat de cette enquête locale affectera la capacité des enseignants à faire leur travail dans tout le pays. Le gouvernement devrait donc être interrogé sur son incapacité à faire preuve de leadership lorsque des principes fondamentaux étaient en jeu.

Les enseignants doivent être en mesure d’explorer des questions difficiles en classe et ne devraient pas être confrontés à un veto religieux sur les ressources qu’ils peuvent utiliser.

Le rapport indique que l’école doit trouver un équilibre entre cette liberté et la nécessité de promouvoir le respect et la tolérance entre les personnes de confessions et de croyances différentes, « y compris dans le choix du matériel à utiliser en classe ».

Les enquêteurs ont déclaré qu’il fallait « faire très attention » à ce que les leçons portant sur des sujets controversés soient enseignées de manière à « promouvoir le respect et la tolérance entre les personnes de confessions, de croyances et de valeurs différentes ».

Le rapport poursuit :

« A la lumière de ce qui précède, et dans le respect des opinions de notre communauté scolaire, le Trust est clair sur le fait qu’il n’est pas nécessaire pour le personnel d’utiliser le matériel en question pour délivrer les résultats d’apprentissage sur le sujet du blasphème ; ou toute autre image du type de celle utilisée ».

£75,050, soit près de 90 000 euros, ont été réunis par la collecte de fonds au profit de l’éducateur.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

47
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz