Publié par Pierre Rehov le 10 juillet 2021
Colloque organisé par la NASA autour de Geller

Avec une carrière de plus de 50 ans, le mystique israélien Uri Geller a presque tout vu, des personnages célèbres aux événements historiques. Et, selon lui, cela inclut même les extraterrestres et les nazis.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Geller a récemment fait la une des journaux pour son rôle dans la victoire de l’Angleterre au football lors des jeux de l’Euro 2020. Il a en effet accordé une interview détaillée au journal The Jewish Telegraph dans laquelle il explique avoir aidé l’Angleterre à battre l’Allemagne grâce à ses pouvoirs surnaturels et a prédit la victoire de l’Angleterre contre l’Ukraine en quart de finale.

Il prétend avoir tout fait, depuis déplacer des cuillères jusqu’à aider Boris Johnson à être élu – et même aider à déloger le porte-conteneurs Ever Green du canal de Suez. Mais ses pouvoirs pourraient aussi lui avoir permis de faire une rencontre du troisième type.

L’expérience de Geller avec le surnaturel remonte à sa vie de jeune enfant à Tel Aviv.

« J’avais environ cinq ans lorsque j’ai vu une sphère de lumière flotter au-dessus du boulevard Rothschild », a-t-il déclaré au Jerusalem Post. « Un officier de l’armée de l’air [israélienne] a en fait corroboré l’histoire des années plus tard ».

Ce n’est pas la dernière fois que Geller a rencontré quelque chose qu’il prétendait venir d’un autre monde.

Des années plus tard, il servira comme parachutiste dans les FDI. Après avoir combattu pendant la guerre des Six Jours et avoir été blessé sur la colline des Français pendant la bataille de Jérusalem, Geller s’est orienté vers une carrière de mannequin. Mais après avoir impressionné les photographes en montrant ses capacités à plier des cuillères, il a rapidement été invité à des fêtes

« Les gens voulaient montrer ce que je pouvais faire à leurs amis », explique-t-il. « Au fil du temps, les fêtes de maison sont devenues plus prestigieuses, incluant même des généraux. Et puis, je suis allé à l’une d’elles lorsque Golda Meir y était. »

Geller a montré ses capacités à la première ministre de l’époque, en lui faisant dessiner quelque chose dans la salle de bains. Bien que Meir ait affirmé que personne ne pouvait lire dans ses pensées, il a fait exactement le même dessin. « Le lendemain, Meir était à la radio et on lui a demandé ce qu’elle pensait de l’avenir », a-t-il raconté. « Elle a répondu : ‘Ne me demandez pas, demandez à Uri Geller’. Et à partir de là, tout a commencé. »

À partir de là, la popularité de Geller est montée en flèche, y compris sa célèbre période d’étude par les services de renseignement américains au début des années 1970, où ils ont conclu qu’il avait « démontré sa capacité de perception paranormale de manière convaincante et sans ambiguïté », comme cela a été noté dans des documents déclassifiés de la CIA et a fait l’objet d’études scientifiques.

Ces faits et sa carrière sont largement connus et ont fait l’objet de nombreux livres et documentaires, qu’ils soient favorables ou non à ses exploits.

Mais ses affirmations concernant sa collaboration avec la NASA ne sont pas aussi connues.

Netanyahu lui-même reconnait les dons uniques de Uri Geller

Un dépliant de la NASA concernant un colloque donné par Geller le 18 mars 1974 (SHIPI SHTRANG).Un dépliant de la NASA concernant un colloque donné par Geller le 18 mars 1974 (SHIPI SHTRANG).

À cette époque, Geller a rencontré et s’est lié d’amitié avec Edgar Mitchell, un astronaute de la NASA qui a atterri sur la lune en 1971 dans le cadre de la mission Apollo 14, une amitié qui a été documentée par Mitchell avant sa mort en 2016. Et c’est au cours de cette relation que Mitchell lui a demandé de rencontrer Wernher von Braun, le légendaire ingénieur aérospatial américain d’origine allemande.

« Von Braun était un nazi – le père des fusées, ils l’appelaient. Il a fabriqué les fusées V2 », a déclaré Geller au Post.

« Kennedy avait plaidé pour le faire venir aux États-Unis afin qu’ils puissent utiliser son esprit. J’ai d’abord hésité à le rencontrer. Je veux dire, comment aurais-je pu ? Un Israélien juif dont la famille a été assassinée pendant l’Holocauste ? Mais finalement, ma curiosité a pris le dessus sur mes émotions. »

Geller et son meilleur ami, Shipi Shtrang, qui allait devenir son beau-frère, se sont rendus au Goddard Space Flight Center de la NASA, dans le Maryland. Là, Geller a donné à Shtrang sa caméra espionne allemande Lennox, qu’il prétendait avoir utilisée lorsqu’il travaillait pour la CIA. Avec cet appareil, Shtrang a pris des photos de Geller, Mitchell, von Braun et d’autres personnes.

Werner Von Braun. L’ancien nazi qui a permis aux Américains de marcher sur la lune.

Au début, Von Braun ne voulait pas croire Geller.

« Il a dit qu’il avait entendu parler de mes pouvoirs et m’a dit que s’il enlevait son alliance de son doigt et la mettait dans la paume de sa main et que je serais capable de la plier pendant qu’elle est là, il me croirait », a raconté Geller. « Et je l’ai fait – complètement. »

Après cela, Geller a été montré dans le bureau de von Braun et a reçu un morceau de métal provenant d’un coffre-fort.

« Il était respirant, tridimensionnel et d’une couleur que je n’avais jamais vue auparavant, mais c’était du métal », a-t-il expliqué. « J’ai posé ma main dessus, et j’ai tout de suite compris que ça ne venait pas de cette planète. Von Braun a dit que j’avais raison – et que cela provenait d’un OVNI écrasé. »

Geller n’a jamais su d’où venait l’OVNI, bien qu’il ait dit avoir des soupçons sur la zone 51, une installation de l’US Air Force dans le Nevada.

Après cela, Von Braun l’a emmené dans un bâtiment non identifié sur le site et l’a fait descendre trois étages. Après avoir revêtu un équipement de laboratoire de protection similaire à celui utilisé en Antarctique, ils sont entrés dans une salle réfrigérée spéciale.

« Ceci, cependant, est ma ligne rouge », a-t-il expliqué. « Je ne peux pas vous dire ce que j’y ai vu. Mais faites appel à votre imagination. Que pouvaient-ils bien réfrigérer ? »

Il élabore sur son expérience des ovnis et sur le fait qu’il a toujours cru en eux, depuis sa rencontre lorsqu’il était enfant à Tel Aviv. Mais il maintient que davantage de personnes sont au courant – et qu’un groupe restreint de personnes puissantes, dont l’ancien premier ministre Benjamin Netanyahu et les anciens présidents Barack Obama et Donald Trump, ont beaucoup plus de connaissances sur les extraterrestres qu’ils ne le laissent entendre.

Les extraterrestres et les ovnis suscitent un intérêt considérable depuis des décennies. Mais l’intérêt est monté en flèche ces derniers mois, après la publication du rapport tant attendu sur les UAP (phénomènes aériens non identifiés) par le Pentagone et les affirmations de l’ancien chef de l’Agence spatiale israélienne, Haim Eshed, sur l’existence d’une « Fédération galactique ».

De nombreux experts classiques ne sont pas d’accord avec ces notions, et ils sont tout aussi prompts à qualifier Geller de canular. Mais tout autant de personnes croient totalement en lui. Parmi eux, quelques grands noms, comme des scientifiques de la CIA, des astronautes et même des hommes politiques, notamment Netanyahu.

« Je connais Bibi depuis 50 ans, depuis qu’il était [dans] Sayeret Matkal », se souvient Geller, en référence à la principale unité des forces spéciales de l’armée israélienne.

Netanyahou a déjà raconté dans un documentaire un exemple célèbre du pouvoir de Geller : comment il a plié les cuillères sur chaque table d’un restaurant lorsqu’ils sont sortis manger.

Etant donné le nombre d’étoiles dans l’univers connu, la probabilité d’une vie extra-terrestre développée est mille fois supérieure à celle d’un développement de la vie réservée à notre seule planète. Sont-ils déjà parmi nous ? C’est ce que tendent à prouver les archives du FBI, de la NASA et de la CIA sur les OVNIS, récemment rendues publiques. De toute évidence, nous ne sommes pas seuls dans l’univers.

Une autre personne qui a manifestement accordé beaucoup de crédit aux affirmations de Geller est le quatrième président d’Israël, Ephraim Katzir, qui était également biophysicien à Harvard et a participé à la fondation de l’Institut Weizmann des sciences à Rehovot.

Selon une découverte révélée pour la première fois par Geller au Post, Katzir avait en fait constitué un dossier sur le mystique israélien, avec des analyses et des coupures de presse. Le dossier a été mis dans le domaine public et peut être consulté en ligne ici. (Note: vous devez vraiment consulter ces archives, car elles mettent en lumière un nombre d’expériences hallucinant, démontrant et prouvant les capacités paranormales de Geller).

En outre, la CIA disposait d’un dossier beaucoup plus important, que Geller a obtenu par la suite et qui est exposé dans son musée de Jaffa.

De fait, quelles que soient ses affirmations, Geller a toujours eu ses partisans, allant des scientifiques et des magiciens aux gens ordinaires, y compris certains des nombreux en Angleterre samedi soir, alors que les Britanniques ont battu l’Ukraine 4-0 en quart de finale de l’Euro 2020 – tout comme Geller a promis que cela se produirait. « Merci, Uri Geller ! », avaient crié de nombreuses personnes, certains sur Twitter demandant qu’il soit anobli.

Mais bien qu’il ait aidé l’Angleterre à gagner, Geller n’a jamais apporté son soutien au sport israélien. Pourquoi ? Il affirme que la réponse est simple : Personne ne lui a jamais demandé.

« En Angleterre, les médias, les équipes, les joueurs – ils demandent mon aide », a expliqué Geller. « En Israël, personne n’a jamais demandé de l’aide ». Il explique que cela a à voir avec l’ego des entraîneurs, qui ne veulent pas admettre qu’ils ont reçu de l’aide de sa part. « C’est leur perte », a-t-il dit. « Je ne ferai rien sans qu’on me le demande ».

Toute la carrière de Geller a souvent consisté à ce que les gens lui demandent de faire des choses, a-t-il dit. Il n’a jamais cherché à saisir les opportunités, mais elles sont toujours venues à lui – et il en a profité.

« Je suis un showman et un homme de relations publiques né. Je n’ai ni manager ni porte-parole. Je sais comment suivre le courant et plaire aux tabloïds, au gouvernement et aux scientifiques », explique-t-il.

« Je peux faire des vagues et avoir du succès avec ça. Je suis sympathique. Je suis ouvert et j’ai les pieds sur terre. Je suis israélien, je suis un Sabra [Israélien de naissance] et j’ai de la chutzpah. »

Et avec une carrière qui s’étend sur cinq décennies et des exploits célèbres dans le monde entier, personne ne peut nier – croyez en lui ou non – qu’Uri Geller ne manque jamais de rester pertinent, même, ou peut-être surtout, lorsqu’il est controversé.

« C’est Oscar Wilde qui l’a dit le mieux », a-t-il déclaré, citant une réplique de Le Portrait de Dorian Gray : « Il n’y a qu’une chose au monde qui soit pire que de faire parler de soi… c’est de ne pas faire parler de soi »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Pierre Rehov pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Article original: https://www.jpost.com/omg/uri-geller-to-post-i-saw-aliens-with-nasa-helped-uk-win-in-euro-2020-672812

32
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz