Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 août 2021
Américains et Afghans devant l’aéroport international Hamid Karzai de Kaboul, le 17 août 2021.

L’ambassade des États-Unis à Kaboul a émis samedi matin à la première heure une alerte sécurité, mettant en garde les 11 à 15 000 Américains cherchant à évacuer l’Afghanistan : « ne vous rendez pas à l’aéroport de Kaboul », invoquant des « menaces pour la sécurité ».

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

C’est à peine croyable : Joe Biden, qui, avant de retourner tranquillement en vacance, a répété qu’il allait rapatrier les civils américains qui se présenteront à l’aéroport, a oublié de sécuriser … les accès à cet aéroport.

« En raison de menaces pour la sécurité à l’extérieur des portes de l’aéroport de Kaboul, nous conseillons aux citoyens américains d’éviter de se rendre à l’aéroport et d’éviter les portes de l’aéroport pour le moment, sauf si vous recevez des instructions individuelles d’un représentant du gouvernement américain à cet effet », indique l’alerte.

https://af.usembassy.gov/security-alert-embassy-kabul-afghanistan-august-21-2021/

L’avertissement contredit totalement les propos tenus par Joe Biden vendredi à la Maison-Blanche, lorsqu’il a affirmé :

« Nous n’avons aucune indication qu’ils [les Américains] n’ont pas été en mesure d’entrer à Kaboul par l’aéroport », ajoutant, « Nous avons passé un accord avec les talibans. Jusqu’à présent, ils les ont autorisés à passer. »

Quelles sont les menaces pour la sécurité des Américains coincés en Afghanistan ?

1 Al-Qaïda. Les talibans viennent de céder le contrôle de Kaboul au réseau Haqqani, une organisation terroriste associée d’Al-Qaïda en Afghanistan, selon de nombreux responsables des services de renseignement occidentaux, en violation directe des pourparlers du Qatar dans lesquels les talibans avaient promis aux États-Unis de ne pas laisser le pays devenir un refuge pour les terroristes étrangers, tels Al-Qaida.

Khalil Haqqani, dont la tête est mise à prix pour 5 millions de dollars, a pris le contrôle de la capitale. Le département américain du Trésor a désigné Khalil al-Rahman Haqqani comme terroriste mondial en février 2011, offrant une récompense de 5 millions de dollars pour toute information menant à sa capture. Il figure également sur la liste des terroristes des Nations unies.

L’un des terroristes les plus recherchés au monde contrôle désormais le nouveau Kaboul que les Américains qui habitent la capitale doivent traverser pour se rendre à l’aéroport et quitter le pays.

Kaboul est désormais contrôlée par près de 6 000 jihadistes du réseau Haqqani, dirigé par Khalil al-Rahman Haqqani, frère de Jalaluddin Haqqani, le fondateur du réseau.

  • Jeudi, après avoir rencontré les Haqqanis, Abdullah Abdullah, principal envoyé de paix de l’administration déchue, avait indiqué publiquement que l’organisation terroriste superviserait la sécurité dans la capitale afghane. Il avait déclaré que le réseau Haqqani avait assuré qu’il « travaillerait dur pour assurer la sécurité des citoyens de Kaboul. »
  • Vendredi, les services de renseignements de plusieurs pays confirmaient l’information.

2 ISIS. Samedi, des sources de renseignements français ont indiqué qu’un groupe associé à ISIS, Isis Khorasan, est entré dans l’aéroport de la capitale (3), après avoir condamné les talibans comme des « apostats » pour avoir négocié avec les États-Unis « les procédures d’évacuation de milliers de croisés et d’espions dans un climat de forte confiance entre les deux camps », et de leur incapacité à appliquer la charia avec suffisamment de zèle (1).

Quand un journaliste a demandé à John Kirby si des groupes terroristes comme ISIS et Al-Qaida opèrent en dehors des portes de l’aéroport de Kaboul, il n’a pas nié :

« Nous n’allons pas entrer dans des détails spécifiques sur l’environnement de la menace ».

La présence de l’Etat islamique à l’intérieur de l’aéroport, avec le risque d’attentats suicides qu’il représente, est crédible. Joe Biden a lui-même déclaré vendredi que son administration surveille leur présence aux alentours de l’aéroport, rappelant qu’ils sont les ennemis jurés des talibans – mais nous savons qu’ils ont également collaboré ensemble et qu’un rapprochement semble s’opérer (4).

« Nous surveillons de près toute menace terroriste potentielle à l’aéroport ou dans ses environs, y compris les affiliés d’ISIS en Afghanistan qui ont été libérés de prison », a déclaré M. Biden aux journalistes à la Maison-Blanche vendredi.

Et au moment de boucler cet article, un communiqué me parvient, indiquant que des rumeurs circulent à l’extérieur de l’aéroport de Kaboul selon lesquelles ISIS préparerait une attaque. Lorsque cet article paraîtra, dimanche 22 août au matin, j’espère que cette rumeur se sera dissipée.

3 La porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, a déclaré mardi aux journalistes que 11 000 citoyens américains résidents en Afghanistan s’étaient déclarés au Département d’État. Toutefois, des responsables de la sécurité nationale ont déclaré mardi à des conseillers du Sénat qu’il restait jusqu’à 15 000 citoyens américains dans le pays, selon le Washington Post (2).

Nous avons donc entre 11 000 et 15 000 Américains coincés dans un Kaboul et environ maintenant sous contrôle d’Al-Qaida, qui, s’ils veulent quitter le pays, doivent se rendre à l’aéroport – ce n’est pas totalement confirmé au moment d’écrire ces lignes – où se trouvent des terroristes d’ISIS. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?!

4 Accrochez-vous bien, vous n’allez pas croire ce que je vais écrire maintenant. Jeudi matin, lors d’une conférence de presse, John Kirby, le secrétaire de presse du ministère de la Défense et contre-amiral à la retraite de la marine, a déclaré que l’armée américaine n’a pas été chargée de contrôler la sécurité des alentours de l’aéroport permettant d’évacuer les citoyens américains, mais seulement l’aéroport.

« L’armée américaine dirige les opérations d’évacuation depuis l’aéroport international Hamid Karzai de Kaboul, mais ne s’aventure pas à l’extérieur du complexe » a expliqué Kirby.

https://www.nationalreview.com/news/pentagon-spokesman-i-dont-know-how-many-americans-remain-in-afghanistan/

Lorsqu’une journaliste lui a demandé si l’armée avait la permission d’entrer dans Kaboul même, afin de récupérer les citoyens américains et les mettre en sécurité, il a répondu :

« La mission, Hélène, est de fournir des opérations sûres et sécurisées à l’aéroport… Nous sommes concentrés sur la sécurité à l’aéroport », a-t-il expliqué.

https://www.nationalreview.com/news/pentagon-spokesman-i-dont-know-how-many-americans-remain-in-afghanistan/

5 Voilà pourquoi, ce samedi matin à 8h10, l’ambassade des Etats-Unis à Kaboul à a dit aux Américains de ne pas se rendre à l’aéroport. Cerise sur le gâteau, le département d’État a déclaré ne pas savoir exactement combien d’Américains sont présents en Afghanistan, et n’a aucune idée de là où ils se trouvent, que ce soit à Kaboul ou dans ses environs.

« Ce n’est pas une information que l’armée américaine connaît », car « les Américains ne sont pas tenus de s’enregistrer à leur arrivée dans le pays, » a déclaré Kirby.

https://www.nationalreview.com/news/pentagon-spokesman-i-dont-know-how-many-americans-remain-in-afghanistan/

Conclusion

Joe Biden a donné l’ordre à l’armée américaine de quitter l’Afghanistan sans avertir les citoyens américains, sans leur demander de se signaler auprès de l’ambassade, sans connaître leur lieu de résidence, et sans organiser leur sécurité depuis chez eux jusqu’à l’aéroport – mais seulement à l’intérieur de l’aéroport – s’ils parviennent à franchir les lignes gardées par les talibans, Al-Qaida, et maintenant ISIS. Oui, tout a été parfaitement bien organisé pour un désastre humanitaire que je n’ose même pas imaginer. Le Pentagone a d’ailleurs confirmé samedi que des Américains ont été frappés alors qu’ils tentaient d’approcher de l’aéroport.

Je comprends mieux les dernières paroles prononcées par le président Biden concernant le rapatriement des Américains :

« Je ne peux pas promettre quel sera le résultat final ou (…) que ce sera sans risque de pertes humaines. Mais en tant que commandant en chef, je peux vous assurer que je mobiliserai toutes les ressources nécessaires. »

https://thehill.com/policy/national-security/568841-us-embassy-cautions-fleeing-americans-on-potential-threats-at?rl=1

C’est tellement plus intelligent que d’avoir mobilisé les ressources nécessaires AVANT l’évacuation des troupes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

  1. https://www.wionews.com/world/taliban-takeover-of-afghanistan-a-us-backed-conspiracy-islamic-state-407284
  2. https://www.washingtonpost.com/world/2021/08/17/afghanistan-kabul-taliban-live-updates/#link-MNTE5VD4SNEEZN2GKJVVSBCRPA
  3. https://whatnownews24.com/2021/08/21/french-intelligence-reveals-isis-members-in-kabul-airport/
  4. https://www.cacianalyst.org/publications/analytical-articles/item/13482-are-we-seeing-the-beginning-of-isis-taliban-collaboration-in-afghanistan?.html

23
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz