Publié par Dreuz Info le 16 août 2021

Le dernier roman de Pierre Rehov, « 88« *, paru aux USA sous le titre « Le Troisième Testament« * a commencé une belle carrière pour un texte traduit du français.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Il faut savoir qu’à peine un roman français sur dix mille est traduit en anglais et décroche la timbale du marché anglophone, dix fois plus important. Robert Spencer, le directeur de Jihad Watch, qui lutte contre l’invasion musulmane depuis une bonne vingtaine d’années, est tombé amoureux du roman de Rehov, et il le dit haut et fort sur PJ Media. Voici la traduction de sa critique.

« Le Troisième Testament » de Pierre Rehov est un thriller dans tous les sens du terme. Il s’agit d’une aventure au rythme soutenu, à l’intrigue rapide et aux rebondissements multiples, qui s’étend de la Pennsylvanie rurale à Moscou, en passant par l’Indonésie, et qui imagine un scénario d’effusion de sang et de terreur à l’échelle internationale qui met en lumière certaines vérités communément ignorées mais d’une importance cruciale pour le monde contemporain.

Pierre Rehov a acquis une renommée méritée en tant que cinéaste. Depuis près de 20 ans, il explore le Moyen-Orient avec ses équipes afin de mettre en lumière des faits de terrain que les médias officiels refusent de reconnaître. Il a produit un flux constant de documentaires, longs et brefs, pour défendre Israël et révéler l’état d’esprit et les objectifs effrayants des jihadistes palestiniens tant vénérés par les gauchistes américains.

Moins connu, du moins dans le monde anglophone, mais non moins efficace, est Pierre Rehov, le romancier.

Il a écrit un certain nombre de romans à succès en français, dont certains ont été traduits en anglais, et qui contiennent tous de riches récompenses pour les amateurs d’aventures. Dans Le troisième testament, traduit de manière fluide et idiomatique par Robert Anderson, Rehov imagine qu’Adolf Hitler a laissé derrière lui un troisième document secret accompagnant le testament politique et le testament personnel qu’il a rédigés peu avant de se faire sauter la cervelle, alors que les troupes soviétiques s’approchaient de son bunker dans Berlin en ruines.

Ce document est empreint de la fascination pour l’occulte pour laquelle le monstre nazi et nombre de ses sbires étaient connus, et partiellement codé.

Découvrez « 88 » dans sa version originale : https://amzn.to/3iOJS4b.*

Découvert par hasard des décennies plus tard par un archiviste soviétique qui s’ennuyait, il ne détaille rien de moins que le plan du Führer pour revenir sur terre dans un autre corps au moyen de diverses manipulations ésotériques bizarres. C’est sur ce point que tourne Le Troisième Testament ; peu, voire aucun des principaux acteurs ne croit réellement qu’Hitler va revenir sur terre, mais beaucoup pensent que s’ils parviennent à convaincre un nombre suffisant de personnes qu’il l’a fait, ils pourront constituer une formidable force de combat pour leurs propres objectifs.

L’aspect frappant du Troisième Testament est que le schéma du retour d’Hitler le voit se réincarner en religieux musulman et utiliser l’antisémitisme islamique pour rassembler des hordes de nouveaux adeptes. En cela, bien sûr, l’intrigue de Rehov ne fait que refléter la réalité. Le mufti de Jérusalem, Haj Amin al-Husseini, a vécu à Berlin de 1941 à 1945, a rencontré Hitler, était un ami proche de Heinrich Himmler et d’Adolf Eichmann, et a diffusé des émissions pro-nazies en arabe. Même ces dernières années, Mein Kampf a été un best-seller en Turquie, au Bangladesh et dans les territoires palestiniens. En Indonésie, une statue d’Hitler dans un musée de cire est devenue « l’une des préférées de nos visiteurs pour prendre des selfies ».

Pour ceux qui préfèrent lire en anglais : The Third Testament.*

En Norvège, selon Sputnik News, un imam a récemment fait l’objet d’un signalement pour discours haineux pour avoir écrit sur Facebook que « Hitler a laissé certains Juifs être pour que le monde voie à quel point cette nation est cruelle et pourquoi il est nécessaire de les tuer. » Dans le même ordre d’idées, selon l’Institut de recherche sur les médias du Moyen-Orient (MEMRI), un adolescent du camp d’été « Épée de Jérusalem » du Jihad islamique a déclaré : « Nous avons demandé à Hitler pourquoi il avait laissé certains d’entre vous en vie. Il l’a fait afin de nous montrer à quel point vous êtes méchants ». Il s’agit là d’un trope familier : Pendant le conflit entre Israël et le Hamas en mai, l’actrice musulmane de Bollywood Veena Malik a tweeté dans le personnage d’Hitler : « J’aurais tué tous les Juifs du monde… mais j’en ai gardé quelques-uns pour montrer au monde pourquoi je les ai tués. »

Toujours pendant ce conflit, selon le magazine Time, « quelques jours après le début du conflit le mois dernier en Israël et à Gaza, des comptes Twitter liés à l’Iran amplifiaient des messages antisémites en anglais, notamment les phrases « hitler avait raison » et « tuez tous les juifs » à un rythme de 175 fois par minute. » Et un journaliste musulman de CNN, Adeel Raja, a tweeté (et rapidement supprimé) la phrase « Le monde d’aujourd’hui a besoin d’un Hitler. »

Tout ceci provient du texte central de l’Islam, le Coran. Dans le Coran, les juifs sont appelés les plus forts de tous les peuples en inimitié envers les musulmans (5:82) ; ils fabriquent des choses et les attribuent faussement à Allah (2:79 ; 3:75, 3:181) ; ils prétendent que le pouvoir d’Allah est limité (5:64) ; ils aiment écouter les mensonges (5:41) ; ils désobéissent à Allah et n’observent jamais ses commandements (5:13). Ils se disputent et se querellent (2:247) ; ils cachent la vérité et trompent les gens (3:78) ; ils se rebellent contre les prophètes et rejettent leurs conseils (2:55) ; ils sont hypocrites (2:14, 2 : 44) ; donner la préférence à leurs propres intérêts plutôt qu’aux enseignements de Mahomet (2:87) ; souhaiter du mal aux gens et essayer de les tromper (2:109) ; ressentir de la douleur lorsque les autres sont heureux ou chanceux (3:120) ; être arrogants quant au fait qu’ils sont le peuple bien-aimé d’Allah (5 : 18) ; dévorer les richesses des gens par des subterfuges (4:161) ; calomnier la vraie religion et être maudit par Allah (4:46) ; tuer les prophètes (2:61) ; être sans pitié et sans cœur (2:74) ; ne jamais tenir leurs promesses ni accomplir leurs paroles (2 : 100) ; ne pas se retenir de commettre des péchés (5:79) ; être lâches (59:13-14) ; être avares (4:53) ; être transformés en singes et en porcs pour avoir violé le sabbat (2:63-65 ; 5:59-60 ; 7:166) ; et plus encore. Ils sont sous la malédiction d’Allah (9:30), et les musulmans doivent leur faire la guerre et les soumettre à l’hégémonie islamique (9:29).

Tout cela fait que le cadre du retour d’Hitler dans Le Troisième Testament n’est pas seulement inspiré d’un point de vue romanesque, mais aussi instructif pour la situation mondiale actuelle, en mettant en lumière le phénomène peu connu de l’antisémitisme islamique. En cela, Pierre Rehov a rendu un service singulier. Et nous a offert une lecture formidable par la même occasion. »

Source : https://pjmedia.com/culture/robert-spencer/2021/08/09/a-terrific-hitler-returns-thriller-with-a-sharp-realistic-edge-n1468286

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

*En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

3
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz