Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 août 2021
Qui nous esclavagiste avec le passe sanitaire ? Qui nous empoisonne, nous tue avec le vaccin ? Qui prendra le train grâce à la révolte des gentils ? La réponse se trouve sur l’étoile jaune qui remplace le point sur le i

« Puisque les musulmans peuvent manifester impunément aux cris de « Mort aux juifs » dans les rues de Paris, pourquoi pas nous ? »

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

« Puisqu’un maire socialiste peut défiler bras dessus bras dessous dans une manifestation pro-palestinienne où l’on appelle à la destruction d’Israël, pourquoi pas nous ? La quenelle, c’était bien, mais ça n’a pas tenu assez longtemps. »

Une chose que nous a apprise l’histoire, à nous les juifs : l’antisémitisme ne disparaît jamais. Jamais. Il se tait, il mute, il renaît, il a honte puis il est fier, il se cache puis s’affiche, il est toujours là quelque part, tapi parmi les jaloux, les mal dans leur peau et les lâches.

L’antisémitisme recycle régulièrement les mêmes tropes :

  • Les juifs sont complotistes
  • les juifs contrôlent tout en sous-main à leur avantage
  • Les juifs ont trop de pouvoir
  • Les juifs sont déloyaux envers leur pays
  • Les juifs sont radins
  • Les juifs ont tué Jésus
  • Les juifs utilisent le sang des chrétiens pour des rituels religieux, devenu : les juifs tuent intentionnellement les enfants palestiniens
  • La négation ou banalisation de l’Holocauste : « les homosexuels et les handicapés ont beaucoup souffert aussi ».
  • L’antisionisme et la délégitimation d’Israël

A cela, vient de s’ajouter le petit dernier :

  • Le coronavirus, le vaccin et le passe-sanitaire : les juifs à la manœuvre pour provoquer un génocide blanc.
Qui nous asservit ? Qui nous empoisonne ? Qui nous tue ? La réponse se trouve avec l’étoile de David à la place du point sur le i

L’antisémitisme non-violent

Il existe deux antisémitismes : celui du sang, et celui des mots. Celui des Français antisémites est non-violent. Dire qu’il n’existe pas, comme le prétendait Jacques Attali en 2009 dans un quotidien israélien, est digne des juifs de Cour.

  • Le Grand remplacement ? A cause des élites juives.
  • L’économie qui plonge ? La banque Rothschild nous a fait abandonner le Franc.
  • L’Europe ? Un juif.
  • Le vaccin ? Le juif Albert Bourla, PDG de Pfizer.
  • L’élection de Macron, l’immigration musulmane, la globalisation et la souffrance qu’il impose aux Français ? A cause du juif Patrick Drahi, qui contrôle les médias.

Suis-je étonné ?

« Loi de Grumberg » : Quand quelque chose va très mal dans la société, il ne se passe pas longtemps avant que quelqu’un accuse les juifs.

Suis-je étonné qu’à l’ombre du coronavirus, les Juifs soient de nouveau ciblés ? Non. J’ai été durant une partie de ma vie, confronté à l’antisémitisme honteux, celui qu’on n’exprime qu’à voix basse. Je n’ai jamais imaginé qu’il ne pouvait pas monter à la surface.

Suis-je étonné de n’avoir pas vu de manifestations anti-communiste, des gens arborer des panneaux d’un marteau et d’une faucille souillés pour dénoncer le virus communiste chinois ? Non. Ce sont des moutons, ils n’attaquent pas les communistes.

Suis-je surpris de ne les avoir pas vus avec des bonnets phrygiens, symbole de la Terreur, pour dénoncer le passe-sanitaire français ? Non, on ne veut pas se regarder dans la glace, mieux vaut recycler l’étoile jaune.

«#QUI ?» est le nouveau slogan antisémite. Quand ça va mal, c’est la faute aux juifs. Les Juifs sont responsables de la pandémie, de la politique vaccinale, du passe-sanitaire, et évidemment, du #génocidegaulois.

Suis-je étonné que par fanatisme anti-vax, même des juifs leur trouvent des excuses ? Qu’ils cherchent la petite bête pour nier l’antisémitisme dans leurs pancartes ? Non !

Qui est #QUI ? Réponse : les juifs. Mais nous ne sommes pas antisémites

Qui est à la tête des « sages » du Conseil Inconstitutionnel ? (Réponse : Laurent Fabius, que des paresseux s’obstinent à considérer comme juif)

Antisémitisme ou pas ? Comment douter !

Le panneau qui fait couler de l’encre a tous les traits de l’antisémitisme honteux : la femme qui le tient n’a pas mis d’étoile juive au dessus du i, elle a inclut quelques noms de non-juifs. C’est une antisémite traditionnelle, banale. Tout comme ces antisémites qui ne critiquent les juifs que lorsqu’ils sont entre-eux, pour qu’on ne les entende pas, elle a dilué son affiche parce qu’elle a honte d’afficher trop son antisémitisme.

Elle s’appelle Cassandre Fristot, elle est enseignante. Elle a été le chef de cabinet de Louis Aliot et a été apparemment virée parce qu’elle était border line. Ce dernier a déclaré que Florian Philippot la lui a recommandée, et il a déclaré ne pas être étonné qu’elle tienne entre ses mains ce genre d’affiche.

« Elle a été mon assistante pendant deux mois, a tweeté Alliot. Le temps que je l’embauche et que je la débauche… C’était une fille présentée par l’équipe de Philippot dans l’Est. Ça ne m’étonne pas qu’on la retrouve là. Ces dingueries ne me font pas rire du tout… C’est honteux. »

Certains sont tombés dans le panneau et la défendent. Ils ont trop la haine du passe-sanitaire, du vaccin. Ce sont des gens bien intentionnés aveuglés par les abus liberticides du gouvernement Macron*.

Hélas, le problème est légèrement plus complexe et demande à être expliqué. La question n’est pas les 50% de non-juifs sur l’affiche, mais les 50% de juifs, bons ou mauvais, exemplaires ou répréhensibles – Hitler ne faisait pas de distinction.

Ces affiches sont le signe que des Français cherchent à se défaire de la honte qui leur interdit d’afficher publiquement leur antisémitisme.

L’antisémitisme musulman cache l’antisémitisme français

1 En France, 100% des agressions antisémites sont le fait des musulmans. Jamais aucun néo-nazi ou militant d’extrême droite ne touche un cheveu des juifs. La France est le pays occidental où le plus grand nombre de juifs ont été assassinés au 21e siècle. 100% ont été tués par des musulmans.

Il fallait le dire, le dénoncer, le crier sur les toits parce que les médias le cachent. Il fallait le dire, le dénoncer, le crier sur les toits parce que la gauche est islamo-gauchiste et qu’elle protège l’islam et ignore l’antisémitisme de gauche. Corbyn, ils connaissent pas. Les saillies de Mélenchon : pas antisémites.

2 En France, l’antisémitisme politique déguisé en antisionisme a ses quartiers généraux chez les militants de gauche. Jamais aucun néo-nazi ou militant d’extrême droite ne participe aux manifestations contre Israël. Jamais aucun néo-nazi ne brandit d’affiche où est écrit le mensonge « Israël = Apartheid ». C’est l’exclusivité des gauchistes et des musulmans.

Il fallait le dire, le dénoncer, le crier sur les toits parce que les médias le cachent. Il fallait le dire, le dénoncer, le crier sur les toits parce que l’élite juive n’accuse que l’extrême droite et ignore l’antisémitisme politique de la gauche.

Tolérance zéro

#QUI à l’idée de toutes ces lois liberticides sous prétexte sanitaire ? Moïse et le Talmud.

Grand bien fasse aux Français qui ont du cœur, dont l’âme n’a jamais été putréfiée par l’antisémitisme. Qu’ils réalisent que la seule riposte est la tolérance zéro. Les Français antisémites ont honte. Surtout, qu’ils restent des antisémites honteux. Ne les laissez pas se débarrasser de leur culpabilité en les laissant impunément sortir au grand jour, en légitimant leurs affiches antisémites au nom des abus et des scandales nés avec le coronavirus.

Ne faites pas ce que les musulmans, avec leurs agressions et slogans restés impunis, n’ont pas réussi à faire : leur servir de prétexte à sortir au grand jour.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

* Réveillez-vous, Emmanuel Macron est un socialiste ! Les socialistes veulent contrôler votre vie ! Les Français l’ont élu parce qu’ils ne comprennent plus ce qu’est le socialisme, le capitalisme, le libéralisme, qu’ils n’étudient pas les programmes et n’examinent pas les accomplissements et échecs passés des politiciens pour qui ils votent.

105
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz