Publié par Guy Millière le 25 août 2021

Dois-je le redire ? Joe Biden est sénile et vraisemblablement atteint de la maladie d’Alzheimer (il en présente tous les symptômes). Il ne gouverne pas les Etats-Unis (son calendrier à la Maison Blanche est très vide et montre très peu d’activités). Il est un pantin dont d’autres que lui tirent les ficelles. Il n’est pour autant pas acéphale : il sait les ignominies commises en son nom et il les assume. Il est corrompu : il est à la tête d’une famille criminelle, et il a utilisé son fils drogué et dépravé pour ramasser les millions de dollars de la corruption. Il est abject : il sait les ignominies commises en son nom, oui. Il sait qu’elles font des morts. Peu lui importe.

J’ai déjà analysé le chaos créé par Joe Biden et son entourage en Afghanistan, mais je dois apporter quelques précisions importantes.

Biden et les gauchistes qui l’entourent savaient depuis des mois que si l’armée américaine partait totalement d’Afghanistan, les Talibans allaient prendre le pouvoir et semer la mort et la désolation. Les services de renseignement et les soldats américains sur place avaient donné tous les renseignements requis. Biden et les gauchistes qui l’entourent ont quand même décidé le départ total de l’armée américaine : cela signifie que la prise de pouvoir par les Talibans et la mort et la désolation ont été voulus et acceptés par l’administration Biden. La question pertinente serait : pourquoi ? La seule réponse possible : pour nuire de manière maximale aux Etats-Unis et à leurs alliés.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Biden et les gauchistes qui l’entourent savaient que l’armée afghane privée du soutien logistique de l’armée américaine ne pouvait que s’effondrer. Ils ont privé l’armée afghane de soutien logistique en abandonnant la base de Bagram et tout l’armement qu’elle contenait : véhicules blindés, chars, drones, avions de chasse, dispositifs électroniques. Biden et les gauchistes qui l’entourent ont donc provoqué l’effondrement de l’armée afghane, tout en lui reprochant ensuite de n’avoir pas combattu. C’est une trahison, et c’est abject. L’administration Biden avait cessé de payer les membres de l’armée afghane depuis trois mois. (Ce comportement ressemble à ce que les démocrates ont fait en 1975 lorsqu’ils ont abandonné l’armée du Sud Vietnam, abandonnant ainsi le Sud Vietnam aux communistes. On sait ce qui a suivi : totalitarisme dans tout le Vietnam, tragédie des boat people, génocide au Cambodge).

Biden et les gauchistes qui l’entourent disposaient d’un plan d’évacuation des civils américains présents en Afghanistan et des Afghans ayant travaillé pour les Etats-Unis, plan que Donald Trump avait fait établir pour le cas où les choses tourneraient mal. Ils ont jeté et détruit ce plan, ce qui explique pourquoi ils n’ont maintenant pas de plan du tout, car ils n’en ont conçu aucun autre. Ils ont dès lors délibérément abandonné civils américains présents en Afghanistan et Afghans ayant travaillé pour les Etats-Unis aux mains des Taliban. C’est criminel. Les ressortissants français et britanniques sont évacués, sur décision des autorités françaises et britanniques. Les Américains et les Afghans ayant travaillé pour les Etats-Unis n’ont, jusqu’à ce jour, bénéficié d’aucune mesure d’évacuation. Ceux qui ont envoyé des messages à l’ambassade à Kaboul, et dont les messages ont été reçus par le Département d’Etat (l’ambassade est aux mains des Taliban et n’existe plus) se sont vus répondre qu’ils pouvaient se rendre par eux-mêmes à l’aéroport de Kaboul, à leurs risques et périls. Il a été ajouté mercredi dernier que les Américains (pas les Afghans) devaient payer 2000 dollars par personne pour prendre l’avion qui les reconduirait aux Etats-Unis. Au crime d’abandon de personnes en danger s’ajoute une forme de racket dirigé contre les Américains. Ce ne sont pas les Américains présents à Kaboul qui ont décidé de créer le chaos actuel ! Il est loin d’être certain que tous les Américains présents à Kaboul seront évacués. Ils sont otages des Talibans, qui peuvent les tuer, ou demander quelque chose à l’administration Biden (argent, munitions) pour les laisser vivre. Dire que c’est une honte est bien peu dire. Quand une évacuation doit avoir lieu, elle est en général préparée, et les civils sont évacués en premier, avant les soldats. Là, c’est l’inverse qui a été fait, sur ordre de Biden et des gauchistes qui l’entourent : après avoir reçu l’ordre d’abandonner la base de Bagram et l’armement qu’elle contenait, les soldats américains ont reçu l’ordre de partir en laissant les civils derrière eux. C’est du jamais vu ! Les sinistres duettistes traitres à leur pays, les généraux Mark Milley et Lloyd Austin, ont fait il y a quelques jours des déclarations fausses qui, en d’autres temps, les auraient envoyés en cour martiale. Mais sous Biden, ce sont eux qui dirigent l’armée…. L’abandon de plus de dix mille citoyens américains, sans doute davantage, à une organisation terroriste islamique, voire à plusieurs (les Talibans sont secondés par le groupe Haqqani, une branche d’al Qaida, qui tient la ville de Kaboul, et par des membres de l’Etat Islamique qui empêchent d’accéder à l’aéroport) est sans précédent dans l’histoire des Etats-Unis.

Biden et les gauchistes qui l’entourent savaient, bien sûr, que les Talibans préparaient une offensive importante. Les moyens de renseignement américains disposaient d’images satellite, d’enregistrement de communications (les Etats-Unis ont les moyens de savoir à chaque instant tout ce qui se passe, partout sur la planète). Ils prétendent qu’ils ne savaient rien, pour justifier tout ce qui s’est passé et se passe encore, et pour dire qu’ils ont été surpris. C’est un mensonge ignoble. Ils savaient, oui, et ont donc laissé l’offensive se préparer et s’accomplir. Ils ont accepté ce qui s’est passé. Ils ont laissé faire. Ils sont responsables de toutes les horreurs commises en ce moment par les Talibans, et dont on ne vous parle pas (ou peu) en France. Des milliers de femmes et de jeunes filles sont violées, frappées à mort, décapitées, énucléées. Tous ceux qui ont travaillé avec les Américains sont assassinés sur le champ. A l’arme à feu ou à l’arme blanche. L’administration Biden est complice de meurtres de masse. Toutes celles qui se disent féministes et qui ont soutenu Biden sont d’un silence remarquable et pratiquent un féminisme à géométrie variable.

Après avoir tenu des propos disant que le chaos était  normal, qu’il ne regrettait rien et que tout était la faute de Trump (j’ai expliqué précisément dans un précédent article que la façon dont Trump voulait se retirer d’Afghanistan n’avait strictement rien à voir avec ce que fait Biden: Trump n’est ni sénile ni abruti par le gauchisme, il aime son pays et a du respect pour les vies humaines: je ne reviens pas sur ce que j’ai déjà expliqué, mon précédent article sur le sujet est disponible), Biden a répondu à quelques questions d’un militant démocrate devenu journaliste (George Stephanopoulos), et tout en continuant à tenir des propos infects (il a balayé d’un revers de main les images montrant des Afghans tomber des avions qui s’envolaient et auxquels ils s’étaient désespérément accrochés), a eu des absences, cité des pays à la place d’autres et montré que la sénilité(Alzheimer) continuait à avancer dans son cerveau: ce qui a conduit la chaine ABC qui a diffusé l’entretien à couper au montage les passages gênants, mais un journaliste anonyme a transmis la vidéo intégrale à Tucker Carlson qui l’a diffusée sur FoxNews. Biden a été envoyé le lendemain par ceux qui le guident lire un discours télévisé empli de mensonges grotesques : un par phrase au moins. Il a dit que tout se passait bien à Kaboul, que l’accès à l’aéroport était facile pour les Américains encore présents à Kaboul, que les alliés européens des Etats-Unis trouvaient qu’il gérait remarquablement bien la situation (quiconque lit la presse britannique et la presse allemande voit que c’est complètement faux). 

Les dirigeants européens, qui étaient très contents qu’un vieillard sénile et corrompu tenu par des gauchistes s’installe à la Maison Blanche, détruise l’Amérique, et les laisse conduire l’Europe vers l’euthanasie, sont soudain inquiets : que Biden mette en danger Israël leur convenait pleinement (leur sympathie pour les Juifs est très limitée), que Biden cherche à installer l’Iran en position de puissance hégémonique au Proche-Orient leur convenait aussi (ils espèrent vendre à l’Iran la corde qui servira à les pendre), qu’il ne fasse rien pour contrer la Chine communiste ne leur posait aucun problème (ils sont depuis longtemps prêts à se vendre à la Chine communiste, et sont parfois déjà vendus). Que Biden livre l’Afghanistan aux Talibans ne les dérangerait pas vraiment.

Mais ce qui les inquiète est que l’Afghanistan abrite toujours des factions d’al Qaida et de l’Etat Islamique, et puisse donner à ces factions des bases arrière et organiser des attentats en Europe. Ce qui les inquiète est que les adeptes du djihad sont galvanisés dans le monde entier, et peuvent, dans leur enthousiasme, égorger et faire exploser des Européens. Ce qui les inquiète est que des Afghans puissants partir, traverser l’Iran qui ne voudra pas d’eux, puis la Turquie, et arriver en Europe par dizaines de milliers, voire davantage, et que leurs rangs soient démesurément grossis d’autres candidats à l’immigration en Europe. La dernière arrivée massive de “réfugiés”, sous Obama, avait posé de très net problèmes en Europe, et nombre de “réfugiés” continuent à créer des problèmes (il est politiquement incorrect de le dire, je sais).  Des journalistes européens partagent l’inquiétude des dirigeants européens.

J’aurais tendance à dire aux uns et aux autres qu’ils devraient être cohérents : ils adoraient Obama qui leur a généreusement donné l’afflux de “réfugiés” et de nombreux attentats islamiques. Ils ont détesté Trump, qui a mis fin à l’afflux de réfugiés et aux attentats en menant des actions de stabilisation et en détruisant l’Etat Islamique. Ils voulaient Biden, qu’ils ont traite comme un messie. Ils l’ont. Ils doivent maintenant accepter les cadeaux que Biden peut leur apporter et ils devraient, s’ils étaient cohérents, se réjouir à la perspective d’un possible retour d’attentats et de “réfugiés”.

Les dirigeants et les journalistes européens ne comprennent pas vraiment ce qui se passe (lire ce qu’ils écrivent et écouter ce qu’ils disent est consternant. 

Et je dois dès lors souligner ce qui doit l’être : il y a une logique derrière les ignominies commises. Il ne s’agit pas d’incompétence, et quand bien même il y a de l’incompétence (le gauchisme nuit gravement à l’aptitude professionnelle et aux capacités mentales), il y a davantage : de la complicité et du sabotage.

L’administration Biden a voulu le chaos.

Elle a voulu l’abandon de l’Afghanistan au chaos (elle était informée). Elle a voulu la déroute de l’armée afghane (la priver de soutien logistique ne pouvait avoir d’autre résultat). Elle a voulu l’abandon de 50 milliards d’armement aux Taliban (jamais une armée ne reçoit l’ordre de laisser tout son matériel et toutes ses armes aux forces ennemies). Elle a voulu la réduction d’Américains et d’Afghans ayant travaillé pour les Etats-Unis au statut d’otage (faire partir les soldats et laisser des gens désarmés aux mains de l’ennemi ne pouvait avoir d’autre résultat là encore), et tout ce qui a suivi jusqu’à ce jour : faire exactement le contraire de tout ce que les manuels de stratégie militaire indiquent va bien au-delà de l’incompétence.  

L’humiliation des Etats-Unis est sans précédent.  La confiance que les alliés des Etats-Unis peuvent avoir en ces derniers est tombée à un niveau inférieur à zéro. Les ennemis des Etats-Unis sont galvanisés comme ils ne l’ont jamais été, même après l’abandon du Sud Vietnam par les démocrates en 1975. 

Des conséquences vont découler sans doute assez vite, et l’administration Biden le sait.

Des attentats en Europe sont une probabilité, tout comme un afflux de “réfugiés” vers l’Europe, et l’Europe va être déstabilisée. Des attentats pourraient même avoir lieu aux Etats-Unis (l’armée américaine a l’ordre de charger dans ses avions des Afghans sans le moindre contrôle de leur identité et de leur passé, et ils vont se retrouver sur le sol américain).

La Chine va prendre l’ascendant : elle a soutenu et armé les Talibans en passant par le Pakistan, qui est sous sa tutelle depuis des mois. Elle va faire de l’Afghanistan une colonie économique (les richesses du sous-sol afghan sont immenses, et la Chine a soutenu et armé les Talibans en voulant cela en échange). Elle va se faire plus menaçante vis-à-vis de Taiwan (lire la presse chinoise montre que la Chine veut maintenant une reddition du gouvernement taïwanais) en pouvant s’appuyer sur le fait que les Etats-Unis semblent bien moins que le “tigre de papier” sur lequel Mao ironisait en son temps. La Chine va pouvoir faire passer par l’Afghanistan la Belt and Road Initiative par laquelle elle entreprend de soumettre le monde.  

L’Iran, qui a aussi soutenu et armé les Talibans, voit son ascendant régional conforté : les Etats-Unis ne seront plus sur son flanc Est, où il y aura désormais des islamistes à sa solde (l’Iran n’a jamais rien eu contre le fait de soutenir des islamistes sunnites s’ils servent ses intérêts). L’Iran voit aussi ses liens avec la Chine renforces : les dirigeants iraniens ont passé avec la Chine un accord économique et stratégique qui fait que l’Iran est un chainon de la Belt and Road Initiative, et une continuité relie maintenant l’Iran à la Chine puisque l’Afghanistan est tombé.

Les groupes terroristes islamiques qui peuvent frapper l’Europe peuvent frapper aussi les pays arabes sunnites du statu quo (Arabie Saoudite, Egypte, émirats du Golfe, sauf le Qatar, allié de l’Iran). S’ils frappent l’Europe, cela conviendra à la Chine, qui veut la soumission de l’Europe. S’ils frappent les pays arabes sunnites du statu quo, cela les poussera à se rapprocher de l’Iran et à se soumettre à la Chine.

Tout cela ne sert pas les intérêts des Etats-Unis, direz-vous ? L’administration Biden, faut-il le répéter, est l’administration la plus anti-américaine de l’histoire des Etats-Unis. Elle est bien plus anti-américaine encore que les deux administrations Obama. Elle entend détruire la prééminence américaine. Elle s’efforce de ravager les Etats-Unis (immigration incontrôlée aux fins de submersion du peuple américain, destruction de la police et de l’armée, destruction de la confiance des Américains dans leur gouvernement, destruction du suffrage universel, glissement vers l’hyperinflation et vers un endettement abyssal du pays, création de tensions ethniques, enseignement de la haine anti-américaine dans les institutions d’enseignement): ravager la réputation des Etats-Unis, les humilier , susciter la défiance à leur égard, galvaniser leurs ennemis lui convient pleinement.

Donner du pouvoir à la Chine, à l’Iran et aux groupes terroristes islamiques lui convient aussi.

Joe Biden, malgré son état mental, sait ce qui se passe, et l’assume. Il sait les ignominies commises en son nom, oui. Il termine sa lamentable carrière politique en se comportant en criminel contre son propre pays et contre la civilisation. Il devrait subir une procédure de destitution accélérée, qui serait pleinement légitime, à la différence de celles menées contre Donald Trump. Il devrait même, puisqu’il est Commandant en chef (selon la Constitution des Etats-Unis) passer lui-même en Cour martiale. Il n’est pas un mauvais Président. Dès lors qu’il assume, quand bien même c’est un pantin, il est le pire criminel à être jamais entré à la Maison Blanche.

Un projet néo-communiste mondial est à l’œuvre. L’administration Biden fait partie du projet. J’ai déjà parlé de la volonté, à laquelle contribuent nombre de grandes multinationales américaines de voir se mettre en place une nomenklatura mondiale. La Chine est au cœur du projet. L’Iran peut être intégré au projet. L’Europe peut se trouver soumise et l’est déjà en large partie, même si les dirigeants européens se plaignent maintenant des manières de l’administration Biden.

La survie de la République de Chine de Taiwan ne tient qu’à un fil.

Israël est très menacé. L’Iran veut la destruction d’Israël. Les groupes terroristes islamiques aussi. La Chine réfrène l’Iran, mais n’est pas une amie d’Israël, et veut un Israël diminué, affaibli, à même de lui être utile par ses innovations technologiques.

La survie d’un monde libre elle-même ne tient qu’à un fil. Les élections de 2022 et de 2024 aux Etats-Unis seront absolument décisives. Ceux qui veulent une nomenklatura mondiale ont su voler l’élection de 2020. Pour eux, Donald Trump est plus que jamais l’homme à abattre.

Donald Trump se place en position offensive. Il se prépare. Des foules immenses viennent l’écouter lorsqu’il tient une réunion publique. Des dizaines de milliers de personnes à chaque fois. Il incarne la puissance et les valeurs des Etats-Unis d’Amérique.

Son discours samedi 21 aout en Alabama a été une fois de plus remarquable. Il a souligné l’entreprise destructrice menée par les démocrates et l’administration Biden, en se centrant sur le chaos que l’administration Biden a créé en Afghanistan. Il a appelé au combat pour que l’Amérique et la liberté survivent.

Il reste quatorze mois avant les élections de 2022. Tous ceux qui aiment l’Amérique et la liberté se demandent avec anxiété ce que l’administration Biden peut faire encore pendant ces quatorze mois. Peut-elle faire pire que ce qu’elle a déjà fait ?  Tout est possible, hélas.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

PS. J’ai publié aux Etats-Unis un long article sur le sujet qui peut servir de complément à celui-ci : https://www.gatestoneinstitute.org/17673/afghanistan-dreadful-consequences

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

45
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz