Publié par Rosaly le 28 août 2021

Anni Cyrus est une survivante de la charia. Adolescente, elle fut violée et emprisonnée dans son pays natal, l’Iran. Elle parvint à s’enfuir en Amérique et consacre désormais son temps à la défense des fillettes, des jeunes filles et des femmes, victimes de la charia, avec passion, enthousiasme et un courage à toute épreuve.

Lors d’un séminaire organisé en 2017 intitulé «The Danger of Islam» à « l’Illinois Family Institute» à Chicago, elle prononça un discours émouvant, au cours duquel, elle dévoila son plan humaniste pour éradiquer l’islam, un véritable danger et pour l’Amérique et pour toute l’Humanité.

La vidéo de sa conférence dépassa plus de 1.5 million de vues.

Cette jeune femme iranienne, devenue citoyenne américaine, parle sans langue de bois de sa vie infernale sous l’esclavage de la charia en Iran jusqu’à l’âge de 15 ans, avant sa fuite en Amérique.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

J’ai découvert la vidéo d’Anni Cyrus sur « The Danger of Islam », après avoir visionné sa récente vidéo à l’attention de Maryam Monsef, la ministre canadienne des Femmes et de l’Egalité des genres, qui s’est adressée à ses «frères talibans » et a exprimé dans un tweet sa fascination pour la charia. (Qui l’empêche d’aller vivre dans l’Afghanistan de ses frères talibans ou au paradis des mollahs iraniens, deux pays de rêve pour les personnes fascinées par la charia ?)

https://www.frontpagemag.com/fpm/2021/08/video-sharia-survivors-message-maryam-monsef-frontpagemagcom/

Violemment choquée par les propos de la ministre, Anni Cyrus lui a répondu sans mâcher ses mots.

« La ministre canadienne des Femmes et de l’Egalité des genres, Maryam Monsef, appelle les talibans ses frères et se dit fascinée par la charia.

Elle demande à ses frères talibans d’arrêter de tuer les femmes, d’arrêter de les violer, d’arrêter de brûler vif des êtres humains, d’arrêter les attentats, les violences, etc. Elle dit dans un tweet «être fascinée par la charia » !

Interpellée par un journaliste sur le fait d’avoir appelé les talibans « vos frères» vous êtes partiellement revenue sur votre déclaration et avez qualifié les talibans de terroristes, qui pourtant se réclament de l’islam et précisé que la référence aux frères est une référence culturelle. Non, c’est islamique! Ils ne prétendent pas être musulmans, ils sont musulmans, ils agissent comme des musulmans. Ils font tous les jours, ce que l’islam et la charia leur ordonnent de faire.

Quelle partie de la charia vous fascine ? Qu’est-ce qui ne va pas chez vous ? La charia vous fascine, les talibans sont vos frères ! Vous me dégoûtez. En tant que survivante de la charia, j’ai le droit d’être dégoûtée par des femmes comme vous. Regardez le T-Shirt que je porte : il y est écrit : restez éloignés de l’islam. Nous devons rester éloignés de gens comme vous, des gens inhumains, des gens, dont l’âme est si noire, qu’ils sont fascinés par la charia. Il est insoutenable d’entendre cela. Vous êtes fascinée par ce que la charia a fait et continue à faire à des milliers de femmes, de petites filles ? Quelle partie de mon enfance vous fascine le plus ? Celle où j’ai été frappée, violée, vendue come enfant-épouse à un homme par mon propre père ?

A tous ceux qui regardent ma vidéo, il est de votre devoir, en tant qu’êtres humains, de répandre ce message, de tenir tête à cette femme, où que vous soyez au Canada ou ailleurs. La Société humaine mérite mieux, la Société humaine ne devrait pas permettre à des personnes comme elle, fascinée par la charia, par un culte qui viole, tue, torture des innocents, de s’exprimer. Il est temps de défendre nos valeurs et nos valeurs, en tant qu’êtres humains, ne sont pas d’être fascinés par la charia, de promouvoir l’islamisation, d’appeler les talibans «nos frères», de rester indifférents à ce qui se passe chaque jour dans les pays islamiques. » (extraits)

Pour comprendre la colère, l’écoeurement, le dégoût d’Anni Cyrus, à l’encontre de Maryam Monsef, le récit de sa vie de petite fille, puis d’adolescente en Iran, pays musulman régi par la « fascinante » charia est plus qu’éloquent.

Bonsoir

Comme je le dis habituellement, cela demande du courage d’être ici, pour vous comme pour moi, car malheureusement après 8 années de désinformation, dans ce magnifique pays où nous vivons, la vérité est aujourd’hui punie par la violence.

Je suis née et j’ai grandi dans la République islamique d’Iran. Il est très important de spécifier « République islamique d’Iran ». Pourquoi ? Pour la simple raison que je viens d’un pays doté d’une culture et d’une histoire magnifiques. Hélas, en 1979 se produisit la révolution islamique et mon pays natal, connu sous le nom de « Petite Amérique » du Moyen Orient, se transforma en une République islamique. En moins de 60 jours, il devint obligatoire pour chaque femme de revêtir le tchador. Ce ne fut pas imposé juste par la volonté du guide suprême, l’Ayatollah Khomeini, non, il fut obligatoire, car le coran l’exigeait. (An-Nur-31, Sourate La lumière Verset-31)

Basé sur ce verset, si vous ne portez pas ce carcan textile, peu importe son nom, dans les pays islamiques dirigés par la charia, et vous êtes violée, vous en serez la seule responsable.

Je vins au monde dans ce pays après la révolution, ce qui signifie, que je suis née dans un pays, dont la Constitution est fondée à 200% sur la charia et dans une famille islamique. Mon père était un cheikh, un niveau supérieur à celui de l’imam et ma mère enseignait le coran à d’autres femmes, afin qu’elles deviennent de pieuses et dévouées musulmanes. J’ai vécu en Iran jusqu’à l’âge de 15 ans, avant de m’enfuir et d’entrer légalement en Amérique.

Je suis aujourd’hui une citoyenne américaine fière de l’être. Je vais bientôt avoir 34 ans et je peux vous l’avouer, quand je suis arrivée dans ce beau pays, c’était avec une promesse, celle d’être libre, mais aujourd’hui, je ne le suis plus.

Je n’ai plus cette liberté, car les personnes au pouvoir ont décidé de manipuler et d’édulcorer l’islam et la charia. Je suis venue ici pour avoir un meilleur avenir, une famille et y vieillir en toute sécurité. J’ai donc décidé qu’il était temps pour moi de m’exprimer sur ce que j’ai fui : l’islam et la charia.

A neuf ans, les fillettes deviennent des femmes adultes, doivent se couvrir, à l’exception du visage, et peuvent être mariées de force, si le père le décide.

Dans mon pays natal, dès l’âge de 9 ans, les petites filles sont revêtues d’un tchador blanc, vous savez cette chose qui ressemble à un sac poubelle qui vous recouvre de la tête aux pieds et ne laisse entrevoir que le visage.

Toutes les fillettes de 9 ans de mon école furent rassemblées dans une pièce immense, et sur l’estrade trônait un imam. Il nous dit : « à partir de maintenant, sous l’islam, vous êtes devenues des femmes adultes. Dès demain, vous serez responsables de vos actes devant la loi et vous devrez faire face aux conséquences. (peine de mort incluse) Vous suivrez Mahomet et vous mourrez en combattant pour Allah si nécessaire. »

Toutes les petites filles de neuf ans à travers le pays entrèrent dans une grande salle de leur école et furent informées que désormais elles n’étaient plus des petites filles, mais des femmes adultes. Oh ! très important, et vous serez mariée, si votre père le décide !

Mon père, le cheikh, et mon mariage forcé pour lui assurer une place au paradis d’Allah.

A l’aube de mes 14 ans, mon père, le cheikh, décida pour moi qu’il était temps de me marier et me vendit à un homme, que je ne connaissais pas contre 50 dollars américains et une quantité d’opium suffisante pour satisfaire sa consommation personnelle pendant un mois !

Le mariage des enfants n’est pas culturel, mais islamique

Si je ne vous raconte pas cela, vous penserez probablement que le mariage des enfants ou que l’épouse-enfant est une chose culturelle. Pas du tout. C’est islamique. Mahomet avait une femme de 6 ans, oh oui, et il consomma quand elle eut 9 ans. Comme dans le coran, il est écrit: Allah dit : « nous vous avons envoyé le prophète Mahomet, l’exemple parfait à suivre » un musulman peut épouser une fillette, même âgée d’une heure et consommer le mariage quand elle aura 9 ans et ce depuis 14 siècles.

Je fus vendue par mon père à mon futur mari peu avant de fêter mes 14 ans.

J’approchais mes 14 ans, mais je puis vous assurer que cela n’eut aucune importance, j’aurais tout aussi bien pu avoir 9 ans, quand mon père prit la décision de me vendre. Le pire est ce que vous ressentez, quand vous fixez votre père les yeux, remplis de crainte, d’interrogations, de larmes, quand il vous annonce la terrible nouvelle. Je connais l’Amérique et sa belle culture, je sais qu’un père sacrifierait sa vie pour sa fille, mais non le mien, il me vendit à un homme pour faire plaisir à Allah ! Non seulement, il ne m’a pas protégée, mais il m’a fait du mal. Et si vous pensez que mon père était le seul à avoir agi de la sorte, vous vous trompez. En moyenne, chaque jour, 5 à 7 fillettes sont vendues par leur propre père à un homme âgé, oui chaque jour ! Nombreux sont ces hommes qui croient s’assurer une place au paradis, s’ils vendent leurs fillettes à un homme plus âgé pour plaire à Allah. Je ne crois pas personnellement en ce paradis là.

Techniquement, je ne suis pas une ex-musulmane. Par définition, on m’appelle ex-musulmane, car je suis née dans un pays musulman et j’ai quitté l’islam. Dans un pays musulman, vous n’avez pas le choix. Quand vous y naissez, votre certificat de naissance est estampillé : musulman et c’est pour la vie.

La shahada ou la profession de foi islamique

Ce jour là, quand toutes les fillettes âgées de 9 ans furent rassemblées dans une grande salle de l’école, l’imam nous demanda de nous lever et de réciter la chahada. La chahada est la profession de foi. Quand vous la prononcez, vous vous convertissez officiellement à l’islam. Vous reconnaissez qu’il n’y a qu’un seul dieu, Allah et que Mahomet est le seul prophète. Je ne la prononçai pas et grâce au nombre de personnes présentes et le brouhaha, personne ne s’aperçut que j’étais demeurée silencieuse.

Je n’ai pas dit la chahada, car quelque part dans ma tête d’enfant, je savais qu’il n’était pas possible que Dieu dise à mon père ou à n’importe quel autre père de me vendre, de me faire violer tout simplement pour aller au paradis. J’avais en quelque sorte de la chance d’avoir compris que quelque chose n’allait pas. D’autres ne l’ont pas eue. Quand vous posez la question suivante aux musulmans : « avez-vous lu le coran » nombreuses sont les réponses négatives. Ils ne lisent que les versets ou sourates que leur imam ou leur chef leur recommande.

Mémoriser le coran dès la petite enfance et apprendre l’arabe, la seule langue qu’Allah connaisse !

Personnellement, j’ai lu le coran. Vers l’âge de 5 ans, j’avais mémorisé le coran, mais je n’avais aucune idée de ce que je disais. Je le mémorisais tout simplement, car j’étais obligée d’accompagner ma mère à ses cours sur le coran, mais quand je commençai l’école secondaire, les professeurs dirent qu’il était obligatoire que j’apprenne l’arabe, car le coran devait être lu seulement en arabe et les prières dites exclusivement en arabe. Je levai la main pour poser une question : « Vous me dites qu’Allah, créateur du monde ne s’exprime qu’en arabe, il n’est donc pas bilingue ? » Je reçus trois jours de suspension.

Al-fatiha, la sourate d’ouverture du coran, à réciter 5 fois par jour par tout pieux musulman

Plus tard, je pris la décision de lire le coran par moi-même. Je commençai par la première sourate, Al- fatiha. Or le dernier verset de la sourate – pardonnez-moi, je ne suis que la messagère – se réfère aux Juifs et aux Chrétiens comme des gens maudits, contre lesquels Allah est en colère.

Ainsi, les musulmans qu’ils soient radicaux ou non, modérés ou non, aimables ou non, désignent tous les gens qui sont dans cette salle comme des gens maudits par Allah. Donc, Allah dit : « j’ai créé tous les êtres humains égaux, mais j’ai décidé d’en maudire certains ? » Drôle de Dieu que cet Allah !

Quand mon père me vendit, cela lui prit 5 minutes, oui 5 minutes ! J’ai d’abord pleuré, puis supplié et enfin demandé pourquoi ? Il alla chercher le coran, puis me lit un verset dans lequel est expliqué qu’il s’occupe de moi, car je n’ai qu’un demi cerveau et son cerveau à lui est entier.

Quand mon mari commença à me battre, je me rendis chez mon père pour l’informer. Mon père alla chercher à nouveau le coran et me lit la sourate 4 (Les femmes (An-Nisa )

Allah dit : « si vous pensez, même si vous n’avez aucune preuve, seulement si vous soupçonnez que votre femme va vous désobéir, d’abord prévenez-la, puis reléguez-la dans un lit séparé, ensuite frappez-la jusqu’à ce qu’elle vous obéisse. » « Ton mari ne fait donc rien de mal, alors rentre à la maison. » m’ordonna mon père !

Le coran, livre de haine

Alors j’ai continué à lire le coran, mais plus je lisais, plus je me rendais compte, que chaque mot, chaque verset de ce livre n’enseignait rien d’autre que la haine et je me disais : « Oh Mon Dieu, mais qui est donc cet Allah ? »

Or, je ne suis pas ici pour répandre la haine, j’aime tout le monde, et après tout ce que j’ai traversé, je trouve honnête de le préciser.

J’ai été jetée en prison, battue, fouettée, puis vendue à un homme plus âgé, devenu mon mari, par mon propre père. Après avoir vécu tout cela à l’âge de 15 ans, j’aurais le droit de haïr tout le monde, mais je refuse car je veux aimer tout le monde, mais comment aimer quelqu’un qui obéit à un livre, qui lui dicte de vendre sa propre fille, de battre sa femme et au cas où vous n’êtes pas heureux avec cette femme, d’en prendre une deuxième, une troisième, une quatrième et un nombre illimité « d’épouses de location », aussi appelées esclaves sexuelles ? (Pas étonnant de voir de si nombreux Africains et Occidentaux être attirés par cette religion, si favorable aux hommes.)

Comment une personne, qui lit ce livre, peut-elle s’attendre à ce que je l’aime, alors qu’elle ne s’aime pas elle-même. Je dois d’abord m’aimer moi-même avant d’aimer un autre et comment puis-je aimer un homme, qui est prêt à obéir aux injonctions du coran ? Je ne le hais pas, je prie pour lui.

J’ai parlé à de nombreux musulmans, qui ont admis n’avoir jamais lu le coran, et je leur ai demandé : « svp, accordez-moi une faveur, lisez le coran, je ne m’attends pas à ce que vous lisiez tout le coran, juste la sourate 4, An-Nisa’a, Les femmes. » Allah a, en effet, pris le temps d’écrire une sourate de 176 versets pour dire aux hommes que la femme ne compte pour rien, qu’elle ne mérite aucun respect, qu’elle n’est rien, juste la propriété de l’homme, comme je fus la propriété de mon père, qui me vendit tel un objet à un autre homme, dont je devins la propriété, sur laquelle il avait tous les droits.

Faites comme moi. Lisez cette sourate et quand vous rencontrez des musulmans, demandez-leur de la lire, s’ils ne l’ont pas encore fait, car quiconque lit cette sourate aura des questions à poser, ce qui est interdit dans l’islam. J’ai posé des questions et je fus battue, couverte d’ecchymoses, et d’os brisés. Vous n’êtes pas autorisé à poser des questions, mais la seule façon pour nous de pouvoir vivre en paix et en harmonie est de réveiller chaque musulman au danger de l’islam, oui, chaque musulman sans exception. Si ces gens parviennent à réaliser, à comprendre ce à quoi ils obéissent, ils arrêteront de suivre cette soi disant religion. Si cette «religion» n’a plus d’adeptes, alors elle disparaîtra. Une guerre n’est pas nécessaire. Cela n’arrivera pas par la haine ou la guerre, mais par l’éducation. Chaque individu, chaque musulman a besoin d’être éduqué sur l’islam et pour ce faire, il doit lire le coran.

J’ai eu beaucoup de chance dans ma vie par la suite, j’ai survécu après avoir été brisée en morceaux, détruite physiquement et psychologiquement, mais j’ai réussi à me reconstruire. J’ai la chance de vivre ici et de vous raconter mon histoire, mais svp n’oubliez pas qu’il reste d’autres Anne Cyrus, et quand elles vont dormir, elles prient pour que nous fassions quelque chose pour les sauver. Parlez, répondez à leurs prières. Informez-vous, informez les autres, aimez tout le monde et levez-vous contre ce danger qu’est l’islam, non seulement pour l’Amérique, mais pour toute l’Humanité. Chacun de vous dans cette salle possède en lui ce noble sentiment d’humanité. Je sais que vous aimez l’Amérique, mais au-delà de cela, vous aimez les êtres humains. Merci!

Rosaly :

Anni Cyrus est une belle âme, forte, courageuse, remplie d’espoir et d’amour pour son prochain. Pour le salut de l’Humanité, l’islam doit disparaître, mais si la solution proposée est bonne, elle demandera toutefois des décennies et plus sans doute avant d’atteindre son objectif, or le temps presse, car un flux ininterrompu de migrants musulmans ne cesse de se déverser sur l’Occident, tel un torrent sauvage et impétueux. Certains s’intégreront peut-être, mais la majorité essayera d’accomplir sa mission de pieux musulman, à savoir islamiser son pays hôte.

Appliquer aux musulmans présents en Occident les règles imposées aux Chrétiens en terre d’islam serait une solution plus drastique et rapide, mais si affreusement opposées à nos valeurs d’ouverture, d’accueil, d’inclusion, si chères à nos dirigeants islamophiles, qui privilégient ces valeurs à la sécurité de nos concitoyens et à l’avenir de nos enfants et petits enfants, qui s’annonce des plus sombres et tragiques. La faiblesse de l’Occident face à l’islam creusera sa tombe, car les musulmans en général ne respectent que la force et ignorent la signification du mot « gratitude ». Tout leur est dû en Occident, par la grâce d’Allah !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :

  • Video: « Sharia Survivor’s Message to Canadian MP Maryam Monsef – Who Says Sharia Fascinates Her» (traduit par Rosaly)
  • Anni Cyrus Video: «The Solution to Stop islam»( October 2017) (traduit par Rosaly)

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

27
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz