Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 août 2021
Jessamyn Stanley est professeur de yoga et « activiste du corps » (si quelqu’un comprend ce que ça veut dire, glissez-moi un mot)

Jessamyn a fait les gros titres des médias après avoir reproché à la suprématie blanche de polluer le yoga. Les journalistes adorent tout ce qui peut inciter à la haine et monter les uns contre les autres.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Jessamyn Stanley veut que vous sachiez ce qu’est vraiment le yoga – et ce ne sont pas les positions. Dans son nouveau livre Yoke, le professeur et militante pour la « défense du corps humain » (contre qui ?) présente ses réflexions personnelles sur à peu près tous les sujets, du racisme à l’appropriation culturelle du yoga américain, du consumérisme au cannabis. (Cette idée monstrueuse « d’appropriation culturelle » est une des armes des terroristes de la pensée qui leur permet d’imposer ce que les gens ont le droit et n’ont pas le droit de dire et faire : ils interdisent aux Blancs de porter un sombrero mexicain, de se déguiser avec des vêtements exotiques ou indiens, et même d’écouter de la musique créée par des Noirs et interprétée par des Blancs).

Evidemment, Stanley est une opportuniste : elle ne pouvait pas choisir un meilleur moment pour publier ce livre, compte tenu du climat culturel actuel où le racisme est extrêmement bien vu et encouragé.

« J’ai réalisé que le yoga est bien plus que des postures », raconte-t-elle au magazine PEOPLE (1).

« Les postures deviennent plus compliquées, non pas parce que vous pratiquez une gymnastique plus dure ou des postures physiques, mais parce que vous pratiquez des postures émotionnelles et mentales et vraiment spirituelles….

…Le livre explore l’existence de la suprématie blanche et de l’appropriation culturelle dans le yoga américain.

Je me risquerais à dire que tout dans notre société collective est enraciné dans la suprématie blanche. Je suis sûre qu’il y a beaucoup de gens qui ne seraient pas d’accord avec cela, et honnêtement, je m’en moque parce que je le crois et je sais que c’est le cas », dit-elle.

https://people.com/health/yoga-teacher-and-body-positive-activist-jessamyn-stanley/

Notez son raisonnement. J’ai souvent expliqué que la nature humaine fait cette fausse analogie entre l’émotion et la vérité : « je ressens une injustice. Mon ressenti, l’émotion qu’il me crée, sont réels, donc ils sont vrais, donc l’injustice est vraie. » Notez aussi qu’elle n’est nullement dérangée – elle qui est noire, et le yoga n’a pas ses origines en Afrique – pour dénoncer l’appropriation culturelle du yoga par les Blancs.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://people.com/health/yoga-teacher-and-body-positive-activist-jessamyn-stanley/

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

49
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz