Publié par Dreuz Info le 30 août 2021

Une étude menée à Oxford et publiée le 27 août a révélé que le risque de caillots sanguins est bien plus élevé après une infection par le COVID-19 qu’après l’administration d’une dose de vaccin.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le but de l’étude consistait à évaluer l’association entre les vaccins covid-19 et le risque de caillots sanguins et d’événements thromboemboliques chez les adultes en Angleterre. Pour cela, les chercheurs ont recueilli les données d’environ 30 millions de personnes vaccinées en Angleterre entre le 1er décembre 2020 et le 24 avril 2021 (1).

Ils sont arrivés à la conclusion qu’avec les vaccins ‘AstraZeneca’ et ‘Pfizer-BioNTech’, il existe, pendant de courts intervalles de temps après la première dose, des risques accrus de certains effets indésirables hématologiques et vasculaires conduisant à une hospitalisation ou au décès.

Les auteurs notent que le risque de ces effets indésirables est nettement plus élevé, et pendant une période plus longue, après une infection par le coronavirus SRAS-CoV-2 qu’après l’un ou l’autre des vaccins.

Résultats

  • L’étude a révélé que le risque de caillot sanguin après la vaccination avait un taux d’incidence de 1,33 de 8 à 14 jours après la première dose, et de 5,27 après un test de dépistage positif, allant jusqu’à 6,40 au 14e jour.
  • Le risque de thrombose veineuse après la vaccination avait lui un taux d’incidence de 1,10, et après une infection, de 13,86 à 15,05.
  • Tandis que le risque accru de thrombose artérielle après vaccination avait un taux d’incidence de 1,06 pendant une période de 15 à 21 jours, et après l’infection, de 2,02.

Julia Hippisley-Cox, professeur d’épidémiologie clinique et de médecine générale à l’Université d’Oxford, auteur principal de l’article :

Les gens doivent être conscients de ces risques accrus après la vaccination contre le COVID19 et consulter rapidement un médecin s’ils développent des symptômes, mais ils doivent aussi être conscients que les risques sont considérablement plus élevés et sur de plus longues périodes s’ils sont infectés par le Covid-19.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Informations sur l’étude (2) :

  • Elle a été réalisée par des chercheurs de l’Université d’Oxford entre le 1er décembre 2020 et le 24 avril 2021.
  • Les résultats ont été publiés dans le British Medical Journal (BMJ).
  • L’étude a comparé les risques de thrombocytopénie et de caillots sanguins après les vaccins Oxford-Astra Zeneca et Pfizer-BioNTech par rapport à l’infection par le COVID-19.
  • Les chercheurs sont totalement indépendants des développeurs de vaccins d’Oxford.
  1. 29 121 633 personnes vaccinées avec des premières doses : 19 608 008 avec Oxford-AstraZeneca (ChAdOx1 nCoV-19) et 9 513 625 avec Pfizer-BioNTech (BNT162b2 mRNA).
    Et 1 758 095 personnes testées positives.
    Les personnes âgées de 16 ans et plus ayant reçu une première dose des vaccins, et présentant un résultat d’intérêt ont été incluses dans l’étude.
  2. https://www.bmj.com/content/374/bmj.n1931

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

46
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz