Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 août 2021

Préambule : le COVID revenant constamment dans l’Actualité en tête des nouvelles importantes, Dreuz ne peut pas éviter de couvrir le sujet. Concernant les informations, Dreuz affiche sa neutralité et ne publie que celles provenant de sources fiables et réputées. A l’inverse, les articles d’opinion reflètent le point de vue des auteurs de Dreuz et non celui de la rédaction.

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis compte donner son approbation complète au vaccin COVID-19 de Pfizer d’ici début septembre.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le vaccin à deux doses, que Pfizer a développé en collaboration avec la société allemande BioNTech, a reçu une autorisation d’utilisation d’urgence de la FDA en novembre dernier.

Il s’agit de l’un des trois vaccins COVID-19 disponibles aux États-Unis, avec le vaccin à deux doses de Moderna et la version à dose unique développée par Johnson & Johnson.

La FDA accélère son calendrier normal pour accorder l’approbation complète du vaccin à deux doses, alors que les États-Unis connaissent une nouvelle vague d’infections et d’hospitalisations coronavirus causée principalement par la variante Delta hautement contagieuse du COVID-19.

La récente vague de nouvelles infections concerne principalement les personnes qui n’ont pas été vaccinées.

Des sondages récents de la Kaiser Family Foundation, un groupe de recherche sur les soins de santé, indiquent que trois personnes non vaccinées sur dix ont déclaré qu’elles seraient plus susceptibles de recevoir un vaccin entièrement approuvé.

Cette vague d’infections a incité un nombre croissant d’entités publiques et privées à rendre la vaccination obligatoire pour tous leurs employés, y compris l’ordre donné la semaine dernière par le président américain Joe Biden pour tous les employés du gouvernement fédéral.

Les autorités chinoises ont même annoncé que les 11 millions d’habitants de Wuhan seraient soumis à un test de dépistage obligatoire, alors qu’une épidémie de la variante Delta se propage dans tout le pays, avec des cas confirmés dans plus de 35 villes.

  • Pfizer a déposé une demande d’autorisation complète pour son vaccin COVID-19 le 7 mai.
  • Moderna a déposé sa demande d’autorisation complète le 1er juin.
  • Johnson & Johnson a déclaré qu’elle prévoyait de déposer une demande d’autorisation complète « dans le courant de l’année ».

La FDA a autorisé l’utilisation des vaccins contre le coronavirus, même s’ils n’étaient pas entièrement approuvés, parce que le COVID-19 était considéré comme une urgence mettant en danger la vie des personnes et qu’il n’existait aucune autre solution de prévention, seulement des traitements pour les gens infectés.

La FDA a passé tous ces mois à évaluer les vaccins et les données provenant à la fois des différentes études et des fabricants de vaccins. L’administration tient toujours compte de toutes les conclusions avant d’accorder une autorisation complète à un médicament.

Pourquoi l’approbation complète est-elle importante pour quelque chose que plus d’un milliard de personnes ont déjà reçu ?

Jusqu’à ce qu’une autorisation complète soit accordée, les trois vaccins contre le coronavirus actuellement proposés aux États-Unis sont techniquement considérés comme des traitements expérimentaux. Les hôpitaux, les universités et d’autres entreprises ont déclaré qu’ils ne se sentaient pas à l’aise d’exiger que leurs employés se fassent vacciner avant que la FDA ne donne son approbation. Une fois que cela sera fait, le vaccin ne sera plus expérimental. Ils espèrent également que cela permettra d’éviter les procès que pourrait entraîner le fait d’exiger des travailleurs qu’ils prennent un vaccin expérimental.

Les experts de la Santé ont également déclaré que de nombreuses personnes non vaccinées invoquent le statut expérimental du vaccin pour justifier leur refus de se faire vacciner. Une fois le vaccin approuvé, les experts espèrent qu’il convaincra les personnes hésitantes à se faire vacciner que les vaccins sont sûrs.

Je suis moins convaincu qu’eux mais je peux me tromper. Depuis l’annonce faite il y a quelques heures (petits chanceux, vous êtes les premiers à l’apprendre), des commentaires de personnes qui disaient qu’elles se feraient vacciner lorsque le vaccin serait approuvé, apparaissent maintenant disant qu’elles ne le feront pas même si le vaccin est approuvé. Mais je devais publier l’information.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

20
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz