Publié par Magali Marc le 10 août 2021

En septembre, les électeurs californiens décideront si le Gouverneur démocrate, Gavin Newsom mérite de rester au pouvoir. Les raisons du rappel de M. Newsom sont douloureusement évidentes. Après deux ans de confinements, de mandats anarchiques et de pouvoir insurmontable, il est enfin temps pour la Californie de détrôner le tyran. L’économie californienne est dans un état de désarroi. Le taux de chômage de la Californie est actuellement de 7,7 pour cent, l’un des plus élevés parmi les 50 États américains.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Monica Showalter, paru sur le site d’American Thinker, le 9 août.

****************************

Les Démocrates californiens n’ont plus que la fraude afin d’empêcher la révocation de Gavin Newsom

En Californie, les Démocrates sont inquiets.

Leur beau jeune blondinet, le Gouverneur Gavin Newsom, autrefois une vedette du Parti Démocrate, est en train de perdre rapidement du terrain en ce qui a trait à son référendum de révocation.

Il a diffusé des publicités hystériques dénonçant le référendum comme faisant partie d’un complot de suprémacistes blancs visant une redoutable prise de pouvoir par les Républicains. Il ignore soigneusement, ou se lamente concernant la crise des sans-abri en Californie, ses confinements monstrueux, ses écoles défaillantes, ses puissants syndicats d’enseignants, son afflux de clandestins, ses allocations de chômage mal gérées, ses résidents qui fuient, et autres malversations, et prétend que ce sont des Républicains en cavale.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Ces publicités ne semblent pas lui être bien utiles.

Les sondages montrent que le libertaire/conservateur noir Larry Elder, au franc-parler et au bon sens, monte rapidement dans les sondages.

M. Elder est connu et ses opinions sont dans la pure tradition reaganienne.

Un autre candidat de remplacement sur le bulletin de vote, le promoteur immobilier blanc de 29 ans Kevin Paffrath, un prétendu Démocrate qui n’en a pas l’air, est mieux placé dans au moins un sondage que même M. Elder.

Des nouvelles vraiment accablantes s’accumulent, montrant que les électeurs hispaniques n’aiment vraiment, vraiment pas du tout M. Newsom, ce prince qui sent le gauchisme à plein nez.

Jusqu’à présent, les électeurs hispaniques ne se sont pas unis afin de choisir un candidat en particulier, mais un sondage Inside Politics/Emerson montre que 54% d’entre eux sont sûrs de ne pas vouloir de M. Newsom.

Pour ajouter à ses malheurs, les médias, qui sont de son côté, ne cessent de rapporter qu’il n’a pas à s’inquiéter, que c’est dans la poche.

C’est mauvais pour lui, car cela va certainement freiner la participation des électeurs démocrates. Cela a suscité un grand nombre de publicités criardes, de la part d’Elizabeth Warren et d’autres coéquipiers, avertissant les Démocrates que l’Armageddon est proche.

Que font-ils maintenant ? Il semble qu’ils placent leurs espoirs dans la fraude électorale.

Selon Trending Politics :

« L’élection de révocation en Californie pourrait être un exercice inutile à moins que les électeurs ne mettent en place des garanties pour empêcher qu’un système de bulletins téléchargeables ne conduise à la récolte de bulletins et maintiennent l’impopulaire Gouverneur Gavin Newsom au pouvoir. Le « Remote Accessible Ballots for Eligible Voters » est présenté par la Secrétaire d’État californienne, Shirley Weber, comme un moyen pour les électeurs de télécharger des bulletins de vote dans le « confort de leur foyer ». »

Cela pourrait mal tourner.

Ce qui est mauvais, c’est que cela rend la tricherie et le bourrage d’urnes beaucoup plus faciles pour les fraudeurs.

Beaucoup d’entre nous pensent-ils que le vote californien a été volé au président Trump en 2020 ?

Oui, nous le pensons, et il s’avère que les bulletins téléchargeables étaient apparemment disponibles même en 2020, tout comme les bulletins envoyés en masse, qu’un électeur en veuille un ou non, à partir de listes électorales non corrigées.

Cela va à l’encontre de toutes les normes électorales équitables, et Trending Politics rapporte que les observateurs internationaux trouvent cela alarmant.

C’est loin d’être le seul mécanisme qu’ils ont utilisé pour tenter de truquer l’élection. Il n’y a pas que les bulletins de vote par correspondance non demandés, le vote sans identification et la récolte des bulletins de vote sont aussi inclus dans les rêves des fraudeurs.

De plus, ils ont essayé d’empêcher Larry Elder de figurer sur les bulletins, en utilisant une technique inventée sur la divulgation des dossiers qui a été rejetée par le tribunal. Cela montre qu’ils craignent M. Elder et qu’ils sont prêts à tout pour maintenir leur dictature bleue (démocrate) à parti unique au pouvoir.

Sans arguments sérieux à présenter aux électeurs, ils ont recours à la peur et à la fraude.

Mais avec la perte du momentum et un grand élan de mécontentement des électeurs, il est encore possible qu’ils échouent. Quand les chiffres sont assez importants, la triche est impossible.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

9
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz