Publié par Jean-Patrick Grumberg le 28 août 2021

ISIS-K a attaqué des foules d’Afghans se rendant à l’aéroport de Kaboul jeudi, transformant un lieu d’espoir en scène d’horreur.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Les renseignements américains qui ont conduit à l’attaque étaient exacts. Une attaque était annoncée comme imminente et elle a eu lieu. Malheureusement, malgré cette information, les attaquants ont quand même réussi à s’infiltrer.

Quoi ?

Contrairement aux premières informations, il n’y a eu qu’une seule attaque terroriste à l’entrée de l’aéroport de Kaboul. Il n’y a pas eu d’explosion à l’hôtel Baron qui se trouve près de l’aéroport international.

Vers 17h30, heure locale, un avion militaire italien avec 100 Afghans à bord aurait été la cible de tirs. Il n’a pas été endommagé, et des rapports ultérieurs ont affirmé que les tirs provenaient de la milice talibane qui tirait simplement des coups de semonce en l’air.

Il s’agissait d’une fausse alerte.

Puis l’attentat a été déclenché.

  • Le général américain Frank McKenzie, chef du Commandement central américain, a déclaré jeudi que, selon les premières informations, deux attaquants suicide avaient attaqué une porte de l’aéroport et l’hôtel Baron situé à proximité.
  • Vendredi 27, cependant, le général de division William Taylor corrigeait cette première information et déclarait qu’une seule attaque s’est produite à un seul endroit :


« Je peux vous confirmer que nous ne pensons pas qu’il y ait eu une deuxième explosion à l’hôtel Baron ou à proximité, et qu’il s’agissait d’un seul kamikaze », a déclaré vendredi à la presse William Taylor.

Il a précisé que les troupes américaines blessées dans l’attaque étaient actuellement soignées en Allemagne. Il a ajouté qu’environ 5 100 Américains ont été pour l’instant évacués.

Le terroriste a visé des Afghans qui se tenaient debout dans un canal d’eaux usées. Il a tué au moins 13 soldats américains, 72 civils Afghans, et 28 combattants talibans. D’autres sources évoquent un total de 175 morts. 140 personnes ont été blessées, dont 15 militaires américains, et beaucoup sont dans un état critique. Au lendemain de l’attaque, les hôpitaux de la ville avaient du mal à faire face.

Qui ?

Abdul Rahman al-Logari

Le groupe État islamique a revendiqué la responsabilité de l’attentat sur sa chaîne d’information Amaq.

Un membre d’ISIS-K du nom d’Abdul Rahman al-Logari a mené « l’opération martyre près de l’aéroport de Kaboul », rapporte Amaq. Le nom suggère que le terroriste était un afghan de la province de Lowgar.

Comment ?

L’attaque de jeudi s’est produite pendant l’évacuation de dizaines de milliers de personnes par les États-Unis. Elle a eu lieu au camp Baran, situé près de la « Abbey Gate » de l’aéroport, où des agents de service contrôlaient physiquement les personnes cherchant à entrer dans l’aéroport afin de s’assurer qu’ils ne portent pas de ceintures d’explosifs.

Le général McKenzie a émis l’hypothèse que le kamikaze avait pu se faufiler en raison de l’incompétence des militants talibans qui surveillaient la zone, confirmant que l’administration Biden s’est appuyée sur les talibans pour assurer la sécurité. Et nous savons par ailleurs qu’al-Qaïda a le contrôle de Kaboul.

Alors que les Marines procédaient à une fouille par palpation physique à un point de contrôle, le terroriste a commis son attentat suicide et fait exploser les bombes qu’il portait sur lui

Abdul Rahman al-Logari (Certains ont donné son nom comme Abdulrahman al-Logari), avait réussi à s’approcher à cinq mètres des troupes américaines qui traitaient les documents des entrepreneurs et traducteurs alliés.

Il s’est approché très près des soldats, traversant facilement les postes de sécurité talibans et américains. Lorsqu’il était près des soldats, il s’est fait exploser.

Immédiatement après les explosions, des coups de feu ont été tirés, a indiqué un témoin, mais il n’a pas été possible de savoir si les coups de feu avaient été tirés dans le cadre de l’attaque ou de la réponse américaine.

Communiqué d’ISIS-K du 26 août

Al-Logari a réussi à pénétrer toutes les fortifications sécuritaires imposées par les forces américaines et les milices talibanes autour de la capitale, Kaboul, et a réussi à atteindre un grand rassemblement de traducteurs et de collaborateurs de l’armée américaine au « Camp Baran », près de l’aéroport de Kaboul, puis il a fait exploser sa ceinture d’explosifs parmi eux, tuant environ 60 personnes et en blessant plus de 100 autres, dont des talibans.

Les mêmes sources ont révélé qu’il a pu atteindre une distance de cinq mètres au maximum des forces américaines, qui supervisaient les procédures de collecte de documents auprès de centaines de traducteurs et de collaborateurs en vue de leur évacuation du pays, confirmant que plus de 20 Américains ont été tués ou blessés.

https://cybershafarat.com/2021/08/27/khorasan-calls-on-supporters-to-flood-social-media-abdul-rahman-al-logari/

Conclusion

Les responsables américains ont maintenant déclaré craindre des attaques de roquettes ou de voitures piégées contre l’aéroport.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

12
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz