Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 août 2021

Préambule : le COVID revenant constamment dans l’Actualité en tête des nouvelles importantes, Dreuz ne peut pas éviter de couvrir le sujet. Concernant les informations, Dreuz affiche sa neutralité et ne publie que celles provenant de sources fiables et réputées. A l’inverse, les articles d’opinion reflètent le point de vue des auteurs de Dreuz et non celui de la rédaction.

En Espagne comme en Israël et dans de nombreux pays, le mouvement anti-vaccin ne décolle pas, les manifestations contre les mesures sanitaires n’attirent pas grand monde, et les activistes regardent la France avec envie.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Concernant le vaccin coronavirus, il se trouve que les faits contredisent ceux qui, pour des raisons qui leur appartiennent et que je respecte (notez : « que je respecte »), ne veulent pas se faire vacciner et, pour des raisons que je ne comprends pas (et ne respecte pas), cherchent à convaincre les autres de ne pas se faire vacciner. Tel ce lecteur, qui sous un article récent affirme :

« En prenant un peu de recul, il existe de plus en plus d’infos qui remettent en question le bien-fondé de la vaccination (efficacité, effets secondaires, traitements…). »

Son affirmation est fausse. Et incomplète

Puis-je laisser passer des informations fausses sous les commentaires de mes articles ? Pourquoi pas, cela contribue au débat d’idées. Puis-je laisser quelqu’un tromper intentionnellement les autres sans dire qu’il les trompe ? Non, car cela fausse le travail des idées.

Le commentaire de ce lecteur est trompeur.

  • Trompeur parce qu’il n’existe aucune info sérieuse qui remette en question le bien-fondé du vaccin. Même le professeur Raoult confirme que ce vaccin est bien un vaccin, et affirme qu’il protège. Et pourtant, il n’est pas un grand défenseur du vaccin.
  • Trompeur parce que les informations sur l’efficacité et les effets secondaires du vaccin sont de plus en plus nombreuses, et aucune ne remet en question son bien-fondé.
  • Trompeur encore, parce que traitement et vaccin ne s’opposent pas, ils ont une fonction différente. On prend le vaccin pour réduire les risques d’attraper la COVID. Et on se soigne si on l’attrape.

L’occultation des infos, c’est pour influencer les gens

Comme les médias de gauche, ce lecteur cache une partie des infos qu’il connaît, parce qu’il veut inciter les gens à penser comme lui. Comme les journalistes de gauche, au lieu de leur donner toutes les informations pour qu’ils décident eux-mêmes, il tente de les influencer. C’est un comportement moralement aussi corrompu que la presse qu’il dénonce et déteste.

Ce que la réalité révèle

Nous commençons à avoir du recul, oui. Nous avons de plus en plus d’infos, oui aussi. Et loin de remettre en question le bien-fondé de la vaccination, toutes les informations confirment ses bienfaits.

  1. Les personnes vaccinées attrapent infiniment moins le virus que les non-vaccinés ;
  2. S’ils attrapent le virus, ils sont infiniment moins gravement malades que les non-vaccinés qui l’attrapent ;
  3. Et s’ils tombent gravement malades, ils sont infiniment moins nombreux à en mourir que les non-vaccinés qui tombent gravement malades.

A partir de ces données, c’est votre choix et je le respecte : chacun mesure ses risques à sa façon. J’ai pris les miens et je me suis fait vacciner, et cela m’a enlevé un poids dans la tête, cela m’a détendu sur le sujet. Et je sais désormais que je ne suis pas 100 % à l’abri, comme je le croyais au début.

C’est votre choix et je le respecte : certains vivent dans le présent, où le vaccin protège ; d’autres vivent dans le futur, et font des pronostics. Ils parlent d’un futur aux effets secondaires comme si le futur était certain. Ils voient dans une boule de cristal. Dieu sourit lorsque quelqu’un fait des plans pour son avenir.

C’est votre choix et je le respecte : il est essentiel que chacun garde sa liberté de prendre ses risques et ses décisions en fonction de sa sensibilité, de ses choix et de sa situation, où nous vivrons bientôt comme des êtres beaucoup moins libres.

Je dis cela aujourd’hui parce que le coronavirus n’a infecté que 210 millions d’êtres humains sur 7,8 milliards. Si 1, 2 ou 3 milliards demain sont contaminés, les données auront changé et je repenserai mon raisonnement.

Ce que 9 mois de vaccination révèlent

En 18 mois, le coronavirus n’a infecté que 210 millions d’êtres humains sur 7,8 milliards.

  • Personne ne sait si ce chiffre va exploser avec un prochain variant, s’il va ralentir doucement et s’arrêter, ou devenir permanent.
  • 210 millions c’est relativement très peu, et pourtant, le coronavirus est très proche de nous : nous connaissons presque tous quelqu’un qui a été contaminé ou qui en est mort, contrairement à la grippe, pour laquelle personne ne peut citer un seul nom de personne qui en est morte.
  • Près de 5 milliards de personnes ont été vaccinées, les premières depuis décembre. On sait désormais que le vaccin protège énormément, mais pas totalement. C’est statistiquement irréfutable. C’est démontré partout.
  • Les morts du vaccin, s’il y en a, ce sont des cas rarissimes, il est plus facile de trouver une épingle dans une botte de foin. Et ce sont très probablement des personnes très âgées ou avec des comorbidités.
  • Comparés aux 300 000 personnes qui meurent chaque mois du coronavirus, il y a -peut-être- un ou deux morts du vaccin. Je dis « peut-être », parce que sur l’immense quantité de lanceurs d’alerte qui travaillent dans les hôpitaux et sont hostiles au vaccin, il y aurait déjà eu des fuites. Et rien.
  • Aucun pays au monde, aucun président – quel que soit sa culture, son parti politique, son continent ; qu’il soit du tiers-monde et ne puisse pas financer l’achat d’assez de vaccins, qu’il soit socialiste ou communiste ou d’un pays libre ; autoritaire ou démocrate ; islamique, chrétien ou laïque – aucun dirigeant n’a annulé la vaccination, aucun n’a conseillé de ne pas se faire vacciner. Tout au contraire. Tous sont demandeurs, tous acquièrent des vaccins, tous encouragent à se faire vacciner. Et tous les présidents sont vaccinés. Si un pays contredit mes données et m’a échappé, merci de me la signaler.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

105
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz