Publié par Manuel Gomez le 24 août 2021

Des milliers de jeunes Afghans tentent de quitter leur pays, bien que les talibans ne soient pas un problème majeur en ce qui les concerne, puisqu’à 85 %, ils sont d’accord sur l’application de la Charia contre les femmes.

Les talibans ont même l’appui des pays occidentaux, car ces pays ne s’intéressent en aucun cas au sort effroyable qui attend ces femmes dans un très proche avenir, malgré les affirmations fantaisistes de ces mêmes talibans, auxquelles ils ont feint de croire. 

Et l’on s’étonne que toutes ces associations féministes, quelquefois très virulentes, se montrent fort silencieuses sur ce sujet primordial, alors que les exemples foisonnent dans tous les pays où s’imposent ces fondamentalistes musulmans et les Frères musulmans.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Cela a pu être constaté aussi bien en Egypte à l’époque, et plus récemment en Tunisie et en Algérie, et ce n’est pas nous qui l’affirmons mais les quotidiens de ces mêmes pays :

  • Alors que sur de nombreuses plages de la Côte d’Azur on aperçoit, vers la soirée en général, quelques femmes musulmanes se baigner en «burkini», les femmes algériennes se mobilisent, à travers les réseaux sociaux, pour avoir le droit de se baigner en maillot deux pièces sans pour cela être molester par quelques attardés du progrès et de la liberté. 
  • Un mouvement citoyen et spontané a pris naissance depuis plusieurs mois en Algérie. 

    A son début, quelques Algériennes se regroupaient sur quelques plages, prenant rendez-vous sur Facebook, afin de pouvoir se baigner en «bikini» sans être insultées et même quelquefois molestées. 

    Ce mouvement s’est développé cette année et les rassemblements se déroulent sur de nombreuses plages de l’Ets à l’ouest du pays sous le slogan : «Révolte du bikini». 

    Regroupées, ces femmes évitent ainsi les quolibets, voire les insultes et les menaces, d’une large minorité de nostalgiques de l’islamisme qui dénonce les femmes qui osent se présenter en public en «bikini». 

    Comme la loi algérienne l’autorise, puisqu’elle protège «la liberté de s’habiller», ces milliers de femmes (le principal groupe rassemble plus de 5500 femmes) estiment avoir le droit de se vêtir en public comme elles le souhaitent, aussi bien en ville que sur les plages. 

    Elles dénoncent ainsi un islamisme ambiant depuis la guerre civile algérienne qui a opposé le gouvernement aux islamistes dans les années 90 et a laissé tant de séquelles et plus de 200.000 morts. 

«A cette époque les islamistes n’ont pas pu accéder au pouvoir, fort heureusement, mais le pays s’islamise un peu plus depuis quelques années. Les hommes ne disent rien quand nous sommes nombreuses à nous baigner en bikini, quelquefois des groupes de 150. On a l’impression que les sociétés du Maghreb régressent alors qu’en général elle progresse», affirme une responsable de l’un de ces mouvements ! 

Et cela se produit également en Tunisie, où, à l’époque de Bourguiba, le voile était interdit, et, bien entendu, se poursuivra inévitablement en Afghanistan, bien que cela ne se soit jamais réellement interrompu ces dernières décennies et deviendra infernal pour elles dorénavant, dans la désinvolture totale des «féministes»

Il est important que la place des femmes progresse également grâce à des initiatives courageuses comme celle-là !

Jusqu’en 1962, en Algérie, personnellement je n’ai jamais vu une femme algérienne se baigner en «burkini» ni par la suite, en Tunisie, même sous la présidence de Ben Ali.

Femmes musulmanes qui avaient la chance de vivre dans des pays occidentaux ne vous laissez pas manipuler par des hommes, des maris, qui vous obligent à vous «camoufler» alors qu’eux-mêmes passent leur temps «à zieuter» sur les plages les femmes qui se promènent et se baignent en bikini et vous négligent ainsi totalement ! Et j’ajouterai même : « vous offensent » !

Ne pensez pas une seule seconde vous soumettre ainsi à une recommandation religieuse de votre «Coran», ce n’est pas le cas, mais vous obéissez à des ordres idéologiques imposés par les leaders islamistes avec comme alliés la gauche et l’extrême gauche française ainsi que les «Ecologistes» et les «Féministes», comme en témoignent les nombreux cas de «converties» dont la première préoccupation est le port du voile et le burkini.

Des femmes musulmanes sont quotidiennement lapidées et tuées dans tous les pays dirigés par la religion musulmane et ce n’est ni aujourd’hui, ni demain, que cela prendra fin, soyez-en certaines.

Aidez-les par une révolte, contre ces pratiques des siècles précédents, en vous libérant de ces accoutrements ridicules qui cachent votre féminité et votre beauté et, puisque «vos hommes» apprécient tellement les «bikinis» de nos femmes, permettez-nous de vous apprécier à notre tour, comme vous le méritez autant !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

17
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz