Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 août 2021

Ce tragique événement a été publié par CNews. J’ai vérifié, l’histoire est vraie. Mais elle est débile et ne démontre rien : personne ne nie que des millions sont morts du coronavirus, et parmi eux, il est évidement que des tas de gens ont regretté de ne pas s’être fait vacciner s’ils avaient pu. Je le publie pour rebondir sur le vrai sujet, dans la deuxième partie de l’article.

1 Un père de famille de Las Vegas s’est rendu aux urgences avec ce qu’il pensait être un simple coup de soleil. Il s’est avéré qu’il était positif au coronavirus. Il y a deux semaines, Jessica DuPreez, son compagnon Michael Freedy, (mieux connu sous le nom de Big Mike au M Resort de Las Vegas où il travaillait), et leurs cinq enfants âgés de 17 ans, 10, 7, 6 et 17 mois étaient en vacances à San Diego.

« Michael Freedy avait attrapé un sérieux coup de soleil »

Michael Freedy avait 39 ans. Il a reçu le mortel diagnostic après être revenu de San Diego, a rapporté la chaîne Fox 5. Le virus a progressé rapidement après qu’il ait tenté de se rétablir chez lui pensant être maladie de son coup de soleil. Puis il a été hospitalisé : il est mort d’une pneumonie aux deux poumons.

« Tôt mardi matin, je dirais vers 3, 4 heures, il me réveille en panique », a déclaré Jessica DuPreez à la chaîne de télévision. Il m’a dit : « Je n’arrive pas à respirer. Je sais que quelque chose ne va pas. « 

Freedy n’était pas vacciné. Il a été admis en unité de soins intensifs et est décédé jeudi.

« Nous voulions attendre un an pour voir les effets [du vaccin] sur les gens », a déclaré DuPreez à KVVU. « Mais il n’avait pas l’intention de ne pas se faire vacciner ».

Jessica DuPreez : Tôt mardi matin, je dirais vers 3, 4 heures, il me réveille en panique »

L’un des derniers SMS que Freedy a envoyés à sa fiancée était un message disant : « J’aurais dû me faire vacciner ».

« Je m’attendais à vivre 30 ans de plus avec lui. Je ne m’attendais pas à ce qu’il parte », a déclaré DuPreez.

Conclusion

L’article, pour convaincre les gens de se faire vacciner, se sert de la peur. La peur de mourir. C’est par la peur qu’ils espèrent pousser les gens à se faire vacciner. C’est une grave erreur tactique à mon avis, car ils se retrouvent à imiter ceux qui instrumentalisent la moindre mort « avec le vaccin » pour pousser les gens à ne pas se vacciner : assisterons-nous à une bataille de morts contre morts ? Ils espèrent faire basculer les hésitants. Certains sauteront le pas. Mais ils laissent le goût amer d’une médiocratie impuissante, qui prend les Français pour des imbéciles encore plus bêtes qu’eux. Ils montrent qu’ils n’ont pas réfléchi aux étapes suivantes, et laissent l’empreinte de dirigeants à la petite semaine qui recourent au plus minable des modes de gouvernance : la démagogie.


2 « Combien d’Américains sont morts après avoir pris les vaccins COVID ? Combien d’Américains sont morts après avoir reçu les vaccins destinés à prévenir le virus ? » demandait le commentateur politique Tucker Carlson sur Fox News le 6 mai dernier. C’est la vraie question que chaque journaliste devrait poser, au journal télévisé.

« Connaissez-vous la réponse à cette question ? Savez-vous quelque chose sur les inconvénients ? Nous savons beaucoup de choses sur les avantages du vaccin. Nous sommes tout à fait favorables à ce que les personnes vulnérables se fassent vacciner.

Mais qu’en est-il des risques potentiels ?

Tous les responsables [politiques] veulent que vous vous fassiez vacciner. En fait, vous avez probablement déjà été vacciné, et c’est tant mieux. Si vous ne l’avez pas fait, vous subissez une pression énorme pour le faire.

Mais avant de prendre rendez-vous : savez-vous quelque chose sur les risques potentiels ? Il est probable que vous ne sachiez pas grand-chose. Nous supposons tous que les risques sont négligeables.

Les vaccins ne sont pas dangereux. Ce n’est pas une supposition, nous le savons de manière assez concluante grâce aux chiffres officiels. Chaque saison de la grippe, nous vaccinons plus de 160 millions d’Américains. Chaque année, un nombre relativement faible de personnes semblent mourir après avoir reçu ces vaccins. Pour être précis, en 2019, ce nombre était de 203 personnes. L’année précédente, il était de 119. En 2017, un total de 85 personnes sont décédées après avoir été vaccinées contre la grippe.

Ce que dit Carlson est exact, et c’est très important. Il fait cependant une petite erreur : il faut distinguer les personnes qui meurent après avoir été vaccinées, et nous savons qu’elles existent – j’ai perdu un ami qui était totalement vacciné – et les personnes qui sont mortes du vaccin. Pour l’instant, certaines sont suspectées, aucune n’est confirmée.

Conclusion

La peur est très mauvaise conseillère. Pourtant, les uns surfent sur la peur d’un vaccin tueur, les autres sur celle des morts du virus, quand nous aurions besoin de dépassionner et dédramatiser. Ils ne valent pas mieux les uns que les autres. Personne n’est donc capable de maturité, de décence et de raison pour un virus qui pourrait prendre 10 ou 20 ans à éradiquer ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

46
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz