Publié par Guy Millière le 29 août 2021

Depuis mon précédent article sur le désastre provoqué par l’administration Biden en Afghanistan, la situation, comme c’était prévisible, s’est dégradée davantage, et a montré un peu plus le caractère criminel de Biden et de ceux qui l’entourent.

Un double attentat a eu lieu à la porte de l’aéroport de Kaboul par laquelle ceux que l’armée américaine, qui tient l’aéroport, tente de faire entrer ceux qu’elle peut encore sauver. Une foule constituée d’Afghans paniqués face au sort qui les attend piétine dans la boue devant des soldats américains qui montent la garde. Treize soldats et des dizaines d’Afghans ont été tués par deux terroristes qui ont fait exploser leurs ceintures d’explosifs. Les spécialistes américains ont analysé l’intensité des explosions et déterminé que chaque ceinture contenait un minimum de douze kilos d’explosifs. Des Talibans étaient censés filtrer les gens arrivant devant la porte de l’aéroport : il est impossible qu’ils n’aient pas vu des ceintures d’explosifs aussi lourdes, et les terroristes ont donc eu des complicités.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Les déclarations à la télévision américaine de l’officier en charge des opérations à l’aéroport de Kaboul (le Général Frank McKenzie) ont été absolument consternantes : “Nous faisions confiance aux Talibans, et nous pensions qu’ils ne laisseraient pas entrer des terroristes”. Cet officier est un crétin, et il est responsable de l’attentat et des morts. Faire confiance aux Talibans équivaut à ignorer totalement que ce sont des terroristes islamiques et que pour eux les Américains, les Occidentaux, les Afghans qui ont travaillé avec les Américains et avec d’autres Occidentaux sont des ennemis à éliminer, pas des gens avec qui on peut s’entendre. Circonstance aggravante : les Talibans ont confié la garde de Kaboul au groupe Haqqani, qui est une des factions d’al Qaida, et le groupe Haqqani est plus enragé et plus fanatique encore que les Talibans, qui ont passé avec le groupe Haqqani une alliance tactique. Ce sont des membres du groupe Haqqani qui filtrent les gens arrivant à la porte de l’aéroport : imaginer que les gens du groupe Haqqani pourraient laisser des Américains, des Occidentaux et des Afghans ayant travaillé avec les Américains et d’autres Occidentaux jusqu’à l’aéroport relève du délire. Imaginer que des gens du groupe Haqqani laissent passer des terroristes voulant tuer des soldats américains et des Afghans se comportant en traitres à la cause islamique n’implique, par contre, pas un grand effort d’imagination. L’officier en question non seulement un crétin, mais un homme à l’évidence intoxiqué par le discours gauchiste.  Il est aussi sans aucun doute un homme qui dit ce qu’on lui dit de dire, et qui accepte de le dire : car il semble certain qu’il obéit aux ordres qu’on lui donne. Il devrait être relevé de ses fonctions, et très lourdement sanctionné pour faute grave ayant entrainé des morts : il ne le sera pas, car les généraux qui sont au sommet de la hiérarchie militaire dans le cadre de l’administration Biden sont, au minimum, aussi crétins que lui, aussi imprégnés de propagande gauchiste que lui, et sont en supplément des crapules ignobles et criminelles.  Et ce sont eux qui donnent les ordres.   

L’un est le Général Lloyd Austin, Secrétaire à la défense, qui, dès son arrivée, a entrepris de purger l’armée, d’en éliminer autant que possible les membres conservateurs sous prétexte que ce sont, a-t-il dit, des “racistes” et de potentiels “terroristes intérieurs”, et de promouvoir des officiers très à gauche. L’autre est le Général Mark Milley, qui a toutes les allures d’un traitre et d’un homme qui a avancé masqué : jusqu’à ce que Trump le nomme chef d’État-Major des armées des États-Unis, il semblait être un soldat impeccable.  Il a, pendant l’été 2020, trahi Trump et tenu des propos qui, s’ils s’étaient concrétisés auraient conduit à une mutinerie, ce lorsque Trump a voulu utiliser l’Insurrection Act de 1807, déjà utilisé par plusieurs Présidents face à des situations d’émeute. Milley a été présenté à l’époque par les démocrates comme ayant “sauvé la république” en se conduisant ainsi, et il dit lui-même qu’il a “sauvé la république”, alors qu’il l’a mise en danger. Depuis le 20 janvier et l’installation de l’administration Biden, il oblige les officiers de l’armée américaine à se soumettre à un lavage de cerveau et à lire des livres marxistes décrivant les Etats-Unis comme un pays essentiellement “raciste et impérialiste”, et les blancs comme “génétiquement violents”. Ces deux généraux détériorent l’armée américaine de l’intérieur, et lui ont fixé deux taches (je l’ai déjà dit et je dois le répéter) : lutter contre le “terrorisme intérieur” et le “suprématisme blanc”, et lutter contre le “changement climatique”. Ils ont entériné et organisé le désastre afghan, à commencer par l’abandon de la base de Bagram et l’abandon des civils américains et des Afghans ayant travaillé pour les Etats-Unis. Ils sont, au-dessus de l’officier en charge des opérations à l’aéroport de Kaboul, directement responsables du double attentat. L’armée américaine est gangrenée de l’intérieur et c’est de plus en plus flagrant.

D’autres attentats sont possibles en Afghanistan, voire probables.  L’organisation Isis-Khorasan, organisatrice du double attentat est une branche de l’Etat islamique détruit par Trump en Syrie et en Irak, et pour partie reconstitué en Afghanistan. Cette organisation est connue des services de l’armée américaine : deux de ses dirigeants semblent avoir été tués par un tir de drone américain le lendemain du double attentat. L’armée américaine savait la dangerosité de cette organisation et savait qu’elle préparait des attentats : l’armée américaine a agi après les attentats, pas avant, et encore : son action a été minimaliste. Isis-Khorasan a quatre mille membres fanatiques. Isis Khorasan est en lutte contre les Talibans qu’elle trouve trop modérés (pas assez barbares). Quand tous les étrangers auront quitté l’Afghanistan, elle continuera à combattre les Talibans, qui proposeront à Isis Khorasan de coexister avec un régime Taliban, ou, en cas de refus, décideront d’éliminer Isis-Khorasan avec l’aide de leurs alliés : Chine, Pakistan, Iran peut-être.

L’officier en charge des opérations à l’aéroport de Kaboul a, dans sa déclaration télévisée confirmé une information très grave : les services américains ont transmis aux Taliban la liste (sauvée de la débâcle et de l’évacuation précipitée de l’ambassade américaine à Kaboul) de tous les Afghans qui ont travaillé pour les Etats-Unis et d’une large partie des Américains encore présents en Afghanistan. L’officier a déclaré que le but de la transmission était que les Talibans trouvent les personnes concernées et les amènent à l’aéroport de Kaboul pour qu’elles soient évacuées. Cela est un autre acte de crétinisme, mais comme tout ce que j’ai décrit dans mon précédent article, comme le fait de faire confiance aux Taliban (au groupe Haqqani, en fait) en pensant “qu’ils ne laisseraient pas entrer de terroristes” dans la zone de l’aéroport, c’est sans aucun doute davantage qu’un acte de crétinisme. C’est une dénonciation et une trahison. Tous ceux dont le nom figure sur cette liste ne seront pas accompagnés gentiment à l’aéroport par les Taliban (ou par le groupe Haqqani), ils risquent très vraisemblablement d’être assassinés. Au mieux, ce seront des otages identifiés, faciles à trouver. Les Afghans seront vraisemblablement assassinés sauvagement. Les Américains peuvent être échangés contre rançon. Il y a déjà des milliers de morts en Afghanistan : les membres de l’armée afghane, lâchée par l’administration Biden, sont assassinés sur place sitôt ils se rendent. On leur demande de s’agenouiller en rang, et un assassin Taliban leur tire une ou deux balles dans la tête, l’un après l’autre. De nombreuses femmes dans tout le pays ont eu la tête tranchée. Des actes de nécrophilie ont été décrits par des témoins afghans, et des photos insoutenables circulent. Des Taliban violent des cadavres de femmes décapitées.

Joe Biden est de facto le responsable de tout cela, bien davantage encore que Loyd Austin et Mark Milley, car il est leur supérieur hiérarchique et le Commandant en chef en cas de guerre. Le fait qu’il soit sénile n’excuse rien. Il est non seulement le pire criminel à être entré à la Maison Blanche, comme je l’ai déjà écrit. Il est très concrètement désormais un assassin de masse. Il est aussi le principal fournisseur d’armement au terrorisme islamique et le principal soutien du terrorisme islamique mondial. Les chiffres actualisés concernant l’armement abandonné par l’armée américaine aux Taliban (et a al Qaida, car les Taliban travaillent avec al Qaida, le recours au groupe Haqqani le montre explicitement) indiquent maintenant un montant total de 85 milliards de dollars, 75.000 véhicules blindés, 200 avions de chasse et hélicoptères Black Hawk dernier cri (certains ont été livrés un mois avant la débâcle, et l’administration Biden savait qu’elle allait partir et a abandonné la base de Bagram peu de temps après: elle a donc livré des hélicoptères dernier cri en sachant qu’elle allait les abandonner à l’ennemi), 600.000 armes, essentiellement des fusils mitrailleurs, et une quantité immense de munitions. Les Taliban (et al Qaida) sont mieux armés aujourd’hui que la plupart des armées de la planète, et des armes très sophistiquées seront données à l’Iran, au Pakistan et à la Chine. Dire que c’est extrêmement grave est en deçà de la réalité.

Je pensais que l’administration Biden serait abominable. Elle est bien pire qu’abominable. Jamais dans mes pires cauchemars je n’aurais imaginé qu’une administration américaine en arrive là. Je suis inquiet pour le futur des Etats-Unis et pour le futur du monde. Les conséquences de ce qu’a fait l’administration Biden en Afghanistan commencent à peine à s’esquisser. Les dirigeants européens sont très anxieux. Ils voulaient Biden. Ils l’ont. Les journalistes européens disent que Biden finalement n’est pas à la hauteur de la situation. Ils voulaient Biden. Ils l’ont. Ceux qui ne voulaient pas de Biden l’ont aussi, hélas.

Les conséquences du désastre provoqué par l’administration Biden commencent à prendre forme et sont d’ores et déjà celles que j’ai décrites :  j’y reviendrai dans les jours qui viennent.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

PS : Au moment où j’achève cet article, l’administration Biden demande aux Américains de quitter immédiatement la zone de l’aéroport de Kaboul, car une attaque terroriste est très probable dans les prochaines heures. On verra bientôt ce qu’il en est. Avec l’administration Biden, le pire est presque toujours sur.  L’armée américaine a tous les moyens pour anéantir les terroristes, mais l’administration Biden préfère détaler lâchement… Quelle honte ! La date de départ de tous les soldats américains est le 31 : les Talibans l’ont ordonné et l’administration Biden obéit aux ordres des Taliban.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

96
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz