Publié par Magali Marc le 20 août 2021

Mercredi, le président Joe Biden a tenté de détourner l’attention du désastre en cours en Afghanistan en revenant sur la pandémie de coronavirus. Il a encouragé les Américains à continuer à porter des masques, en particulier les enfants, puis, il a promis de prendre des mesures contre les gouverneurs républicains qui interdisent le port du masque dans les écoles de leur État. Ron DeSantis, le très populaire Gouverneur républicain de la Floride – qui pourrait être candidat à la présidence en 2024 si Donald Trump ne se présente pas -, a répliqué vertement lors de la diffusion mercredi soir de l’émission «Hannity» sur la chaîne Fox News.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Bonchie, paru sur le site de RedState, le 19 août.

**********************

Ron DeSantis réplique durement à Joe Biden

Mercredi (le 18 août) , Joe Biden a donné la conférence de presse la plus surréaliste de sa présidence. Tandis que l’Afghanistan s’enfonce dans le chaos et que des milliers d’Américains sont toujours en danger, le président est revenu à la Maison Blanche pour faire une déclaration de quelques minutes concernant le coronavirus. M. Biden s’en est pris au Gouverneur de Floride, Ron DeSantis, et a promis de punir quiconque n’obligerait pas les enfants à porter un masque à l’école. Aucune question n’a été posée sur la question qui dominait non seulement l’actualité mais aussi sa présidence. Une crise majeure a tout simplement été ignorée.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

L’absurdité absolue et ce manquement au devoir n’ont pas échappé à M. DeSantis, qui donné une interview sur Fox News mercredi soir afin de répondre à cette attaque.

Comme l’a fait remarquer M. DeSantis, tout en montrant sa mauvaise humeur, M. Biden demeure inexplicablement (ou c’est tout à fait explicable si vous supposez qu’il est atteint de démence) en vacances à Camp David pendant que l’Afghanistan s’effondre. Au lieu de se précipiter à la Maison-Blanche comme le ferait un président normal, il y est resté jusqu’à tard dans la soirée de mardi.

Il a ensuite donné sa ridicule conférence de presse, sans même mentionner la tragédie qui se déroulait et sans répondre aux questions, et il est maintenant prévu qu’il se rende dans le Delaware pour un long weekend.

C’est insensé, et c’est la preuve que ce président n’est pas capable d’exécuter les devoirs de sa fonction.

Mais il n’y a pas que l’Afghanistan. Le Gouverneur DeSantis a énuméré la liste des crises auxquelles le pays est confronté en ce moment, en grande partie à cause de l’horrible prise de décision de M. Biden.

La frontière a atteint des niveaux d’anarchie jamais vus dans l’histoire moderne. Des centaines de milliers d’immigrants illégaux affluent chaque mois au milieu de la saison chaude, une période où la migration est censée ralentir.

L’inflation, notamment en ce qui concerne le prix de l’essence et des autres énergies, tue la classe moyenne, ronge ses économies et détruit son pouvoir d’achat. Cela est dû en grande partie à la destruction par Joe Biden de la capacité de la nation à se fournir en énergie.

En réaction, ce que le président trouve de mieux à faire, c’est prétendre que tout cela est temporaire, même s’il est évident que ce n’est pas temporaire du tout. En plus, comme le mentionne M. DeSantis, Joe Biden est absolument obsédé par l »idée de faire porter des masques aux enfants de la maternelle.

C’est l’orientation politique la plus stupide jamais vue, compte tenu de ce qui se passe dans le monde. Et ce président est tellement incompétent qu’il se concentre sur l’abus des droits civils pour forcer les enfants à porter des masques, comme si c’était légal que le gouvernement vous ordonne de faire quelque chose.

Finalement, notons combien tout cela est politiquement stupide de la part de Joe Biden. Il s’est lancé dans une confrontation avec un rude adversaire comme le Gouverneur DeSantis, l’attaquant alors qu’il n’avait aucune raison de le faire.

Les pics de coronavirus se produisent dans tout le pays, y compris de l’autre côté de l’océan à Hawaï. La Floride n’est pas pas seule dans ce cas et les mandats obligeant à porter des masques ne font aucune différence.

Pourtant, la Maison Blanche, tentant désespérément de conserver la faveur des médias, a pensé que ce serait une bonne idée d’ignorer la crise actuelle et de s’en prendre à celui qu’elle considère comme une menace pour 2024.

Cela se retourne contre eux et Joe Biden mérite tout ce qui lui arrive.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

21
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz