Publié par Manuel Gomez le 30 août 2021

Que l’on me comprenne bien, je m’incline et applaudis devant toutes les performances et le courage de tous ces athlètes, ces sportifs de haut niveau, qui présentent un handicap et s’affrontent lors de championnats internationaux et nationaux et, actuellement, lors des jeux paralympiques 2020.

mais j’estime que contrairement aux sportifs et athlètes « non handicapés » qui, eux, s’affrontent à armes égales (disons-le ainsi !), il existe de profondes inégalités lors de l’affrontement de certains de ces athlètes et sportifs « handicapés » et je les estime injustes. 

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Je m’explique par quelques exemples (il serait trop long de les citer tout !) :  

-Y-a-t-il égalité entre un « pongiste » qui se sert de sa bouche et de son pied, parce qu’il ne possède pas de bras, et un « pongiste » qui se sert de l’un de ses bras, droit ou gauche, parce qu’il lui en manque un ? 

-Y-a-t-il égalité entre un « cycliste » qui possède ses deux jambes pour pédaler et un cycliste auquel il manque une jambe ? 

Et quelquefois même la technique et le progrès offrent une inégalité à certains athlètes, sans qu’il soit question de diminuer leur grande valeur : ainsi, la médaille d’Or du saut en longueur, qui n’a pas ses deux jambes, équipée de deux ressorts a devancé la médaille d’Argent, qui, elle, possède une jambe et un ressort ? 

Dans pratiquement toutes les disciplines ces inégalités sont présentes, malgré le spectacle toujours émouvant de la participation de tous ces sportifs présents, après des années et des années d’efforts et de souffrances considérables pour atteindre ce hait niveau. 

Et c’est pour ces raisons, que j’estime regrettables, que certains de ces athlètes, de ces sportifs, n’auront jamais la « Médaille d’Or » qu’ils méritent amplement. 

Une médaille spéciale devrait leur être offerte car ce sont des « humains » hors du commun ! 

En conclusion de toutes ces inégalités, qu’il me soit permis d’en citer une « énorme » : la participation d’un athlète « transgenre » (homme devenu femme) lors des jeux olympiques 2020 dans la spécialité « Poids et Haltères » contre des femmes et d’obtenir ainsi une médaille, alors que parmi les hommes « elle » n’avait jamais rien gagné. 

Il ne viendra jamais à l’idée, dans un proche futur, « à un transgenre femme devenue homme » d’affronter les hommes, n’est-ce pas ? Ses chances de l’emporter seraient nulles !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

12
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz