Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 août 2021

Certains commentateurs affirment que le désastre provoqué par les décisions de la Maison-Blanche ne peut pas être le fait du hasard, il a été orchestré. Si c’est le cas – notez que c’est une spéculation, et sur Dreuz, nous ne faisons pas dans la spéculation – leur projet bien huilé leur a glissé entre les doigts et se retourne contre eux. La forte baisse de popularité de Joe Biden en atteste.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Il y a cinq domaines majeurs dans lesquels l’administration Biden est incompétente.

  • Le premier est le coronavirus. Il n’y a aucune politique ou clarté qui sorte de la Maison-Blanche.
  • Le second est la folie aux frontières causée par Joe Biden lui-même. Cela conduit à la souffrance et à la mort, au trafic d’êtres humains, aux femmes violées par les cartels auxquels les coyotes obéissent, aux enfants qui meurent ou qui se retrouvent entassés dans des cages aux Etats-Unis, et à un flot de ressortissants étrangers illégaux, dont certains ont le coronavirus, qui entrent dans notre pays.
  • La troisième est l’explosion de la criminalité dans les grandes villes, où les gangs de trafiquants de drogue se déchaînent, où les criminels ne sont pas punis et où la seule réponse de l’administration Biden est qu’ils vont « enquêter sur la vente des armes dans les boutiques d’armement ».
  • La quatrième est évidemment l’économie, qui est chancelante. Elle ne s’effondre pas encore, ce serait exagéré de l’affirmer, mais elle flotte dans la mauvaise direction : les biens de consommation quotidiens coûtent plus cher, et les gens sentent qu’une catastrophe économique se prépare.
  • La cinquième, l’Afghanistan. 20 ans de présence américaine, bonne ou mauvaise, pour empêcher à al-Qaïda de développer des bases d’attaque et un réseau international solide, effacés en six mois.

Bref, l’administration Biden a un énorme problème pour gouverner le pays.

Economie

Les Américains paient plus cher la nourriture, l’essence et tout le reste. L’indice des prix de juillet a augmenté de 5,4 %.

La Fed a imprimé plus de six mille milliards de dollars rien que cette année.

Le prix de l’essence est probablement la chose la plus importante parce que même l’Américain le moins intéressé par la politique, le plus stupide, le plus lent à la comprenette, voit ce qu’il se passe : il met de l’essence dans sa voiture toutes les semaines, et depuis que Biden est président, il paye l’essence beaucoup plus cher.

Depuis que Biden est au pouvoir, le prix de l’essence a augmenté de 42 % selon le ministère du Travail. Avec ses décisions sur la fermeture du pipeline Keystone XL, et de l’interdiction des nouvelles concessions de forage sur les terres fédérales, Biden l’a provoquée lui-même. C’est 100 % de sa faute. Je rappelle que sous Trump, les Etats-Unis avaient atteint pour la première fois l’indépendance énergétique.

Coronavirus

Biden échoue sur le COVID selon les normes qu’il a lui-même établies en tant que candidat. Lors de sa campagne, Joe Biden a promis qu’avec lui, l’Amérique serait débarrassée du COVID.

Il a déclaré (1) : « la trajectoire du COVID-19 en Amérique va dans la mauvaise direction », et lui seul pouvait y remédier.

Il a déclaré : « Je ne vais jamais hisser le drapeau blanc et me rendre. Nous allons battre ce virus. Nous allons le contrôler, je vous le promets. « 

Dans son discours du 23 octobre, Biden s’est engagé à

« Mettre immédiatement en place une stratégie nationale qui permettra à notre pays de prendre enfin le dessus sur ce virus et de retrouver nos vies ».

https://joebiden.com/beat-covid19/

« Immédiatement » est un adverbe qui signifie instantanément.

Biden a promis de

« Chercher des gouverneurs et des maires et d’autres dirigeants des deux partis, de chaque État, territoire et tribu, et de consulter les dirigeants des secteurs de l’éducation, de la technologie, des affaires et du travail » – en gros, tout le monde sauf ma tante – afin d’être « prêt à se mettre au travail et à combattre le virus en tant que notre prochain président ».

https://joebiden.com/beat-covid19/

La réalité, vous la connaissez : les gens sont à bout. Il y a une guerre sur le masque, sur le confinement, sur le passe-sanitaire et sur le vaccin. C’est le chaos.

  • 66 % des parents démocrates soutiennent le vaccin obligatoire.
  • 87 % des parents républicains s’opposent au vaccin obligatoire pour leurs enfants.
  • 88 % des parents démocrates soutiennent le port du masque.
  • 69 % des parents républicains s’y opposent.

Au Texas, des entreprises bravent l’interdiction du gouverneur d’imposer le vaccin. En Californie, des entreprises refusent d’imposer le masque obligatoire. C’est le chaos. Et Biden a plus de 220 000 morts du coronavirus à son palmarès. Et aucune solution en vue.

Le désastre de l’immigration clandestine

Joe Biden n’était pas obligé de créer ce chaos à la frontière. Il se l’est créé tout seul en annulant les réglementations Trump et en arrêtant la construction du mur, et en annulant la bonne idée de Trump, qui consistait à faire attendre les demandeurs d’asile du côté mexicain de la frontière, le temps que leur dossier soit examiné par un juge. Tout ceci a envoyé un message clair et limpide aux cartels du Mexique qui organisent la traite des êtres humains : entrez, entrez, les portes sont ouvertes!

  • Plus d’un million de personnes sont entrées illégalement aux États-Unis au cours des six premiers mois de 2021 – et ça, c’est seulement le nombre documenté. Le chiffre réel, c’est peut-être le double.
  • 212 672 étrangers en situation irrégulière ont été appréhendés à la frontière en juillet 2021 – Le chiffre est le plus fort en 21 ans.
  • 40 % des étrangers en situation irrégulière transportés par bus au Texas ont été testés positifs au Covid-19.
  • Des vidéos sortent, montrant des femmes et des enfants entassés dans les installations d’accueil surpeuplées.
  • Des républicains veulent maintenant déposer plainte personnellement contre Joe Biden et son ministre Mayorkas concernant le franchissement illégal des frontières.

Dictature de la pensée

La Cancel Culture fait rage. Les gens sont terrorisés, expulsés de leurs entreprises pour des propos qu’ils ont tenu 10 ans plus tôt sur les réseaux sociaux, ou leur refus de se soumettre à la pensée unique, et maintenant la Théorie critique de la race (CRT), mouvement fondé sur le principe que la race blanche est biologiquement oppressive, s’étend dans les programmes scolaires et divise le pays que Joe Biden avait promis de réconcilier.

Violence

Certes, la violence n’est pas attribuable à Joe Biden, elle est du ressort des Etats et des maires. Mais lorsque la situation est hors contrôle – et elle est hors contrôle, le gouvernement fédéral a autorité pour intervenir. Biden, lui, est à la plage.

Chicago, Baltimore, Milwaukee, Pittsburgh, Los Angeles, Portlant, Indianapolis, San Francisco, New York, Seattle sont en proie à la violence, à la criminalité et aux petits vols impunis qui ont déclenché la fermeture de plusieurs chaînes de grands magasins.

  • Nationalement, les homicides ont augmenté de 24 % entre janvier et mai 2021.
  • À Chicago, le pourcentage de Noirs parmi les victimes de meurtres est passé de 70 % en 2020 à 81 % en 2021, tandis que ce chiffre est passé de 60 % à 90 % d’une année sur l’autre à Milwaukee.
  • Il y a eu 891 fusillades à Portland pour toute l’année 2020, et alors que l’année 2021 n’est qu’à moitié terminée, on en compte déjà 719. Ce chiffre est à comparer à seulement 388 en 2019.
  • Plus de 70 % des personnes interrogées dans le cadre d’un récent sondage Fox News ont déclaré qu’elles ressentaient que la criminalité était en hausse au niveau national.
  • Les données sur la criminalité de la police de New York montrent que les fusillades ont augmenté de 68 % depuis le début de l’année.
  • Un groupe de 37 restaurants et petites entreprises de Baltimore a envoyé une lettre au maire, au conseil municipal et au procureur général menaçant de faire une grève des impôts et des taxes jusqu’à ce que les dirigeants commencent à faire respecter la loi et à s’attaquer à la criminalité, au trafic de drogue et à la corruption.
  • À Minneapolis, des habitants ont intenté une action en justice contre la ville et son maire, alléguant que les deux partis politiques n’ont pas assuré la sécurité des habitants dans un contexte de hausse de la violence. L’action en justice accuse la ville de ne pas respecter un seuil minimum d’agents de police par citoyen, conformément à une exigence de la charte de la ville.
  • Une communauté d’Atlanta envisage de se séparer de la ville pour former son propre service de police. 80 % de la communauté de Buckhead y est favorable.

Afghanistan

Les États-Unis ont encore une autre débâcle sur les bras, merci au désengagement mené en dépit du bon sens par le président Biden. Biden n’était pas obligé de provoquer ce chaos-là non plus. Des milliers de femmes afghanes sont réduites en esclavage – forcées d’épouser des terroristes talibans – des hommes afghans pro-gouvernementaux sont exécutés. Les talibans ont déjà repris 70 % du territoire.

Cerise sur le gâteau, Biden leur a abandonné les équipements militaires et les armements américains. Il aurait pu les rapatrier. Au pire, il aurait pu les détruire. Non, il a préféré les offrir aux talibans. J’espère qu’il a fait faire le plein des Hummer pour éviter d’être poursuivis devant la CPI. Sérieusement, je me demande si le Pentagone a donné l’ordre de laisser les clefs de contact derrière le pare-soleil des véhicules.

A l’approche du 20e anniversaire du 11 septembre, nous sommes revenus au point de départ, à cause de Joe Biden. Il eut suffi de laisser quelques milliers d’hommes pour assurer une protection aérienne du gouvernement afghan. Les talibans n’ont aucun moyen de riposter contre les bombardements depuis le ciel. Les Etats-Unis ont des bases militaires dans le monde entier depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. 2000 forces spéciales n’auraient pas changé les équilibres budgétaires.

  1. https://joebiden.com/beat-covid19/

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

25
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz