Publié par Magali Marc le 5 août 2021

Depuis juin, les sondages montrent que les indépendants inscrits dans les listes électorales désapprouvent de plus en plus la «gestion de l’économie et de la pandémie» de Joe Biden (les chiffres atteignent respectivement 51 % et 43 %.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Un sondage suggère également que Joe Biden est à blâmer pour «l’inflation la plus élevée depuis 13 ans» et l’aggravation de la crise de l’immigration, donnant au Président un taux de désapprobation de 54 % concernant l’afflux de migrants non vaccinés à la frontière sud. Les leaders du Parti Démocrate ont averti leurs collègues que les «mid-terms» lors desquelles tous les Représentants de la Chambre, un tiers des Sénateurs au niveau fédéral doivent être réélus, ainsi que des Gouverneurs d’États et des élus des chambres au niveau des États, sont loin d’être gagnées d’avance.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit les articles de Nick Arama, et de Jacob Bliss, parus respectivement sur le site de RedState, le 4 août., et sur le site de Breitbart, le 3 août.

*********************

Les Américains détestent le mouvement
«Defund the Police»

À quel point les Américains détestent-ils le mouvement visant à définancer la police ?

Vous avez sûrement compris que ça doit être beaucoup lorsque des Démocrates comme Joe Biden et Jen Psaki (la porte-parole de la Maison-Blanche) ont voulu prétendre que le mouvement pour le définancement de la police était en fait une initiative républicaine, en dépit des preuves que nous avons vues de nos propres yeux et les événements de l’an dernier.

Mais maintenant, le sondage du Center for American Political Studies de l’Université Harvard en collaboration avec la firme de sondage Harris a mis un chiffre sur cette détestation. Il est plutôt important. Disons simplement qu’il est difficile d’obtenir un aussi gros chiffre concernant n’importe quel sujet, tant les gens le détestent.

On comprend pourquoi les Démocrates voulaient à tout prix éviter cette impopularité, mais il est trop tard. Ils en sont totalement responsables.
Selon le sondage :

«Soixante-quinze pour cent des personnes interrogées déclarent qu’il faut davantage de policiers dans les rues, tandis que 25 % seulement disent qu’il ne faut pas plus de policiers dans les rues. Soixante-douze pour cent des électeurs ont également déclaré être opposés au «définancement de la police» et une faible majorité de 52 % s’est déclarée en faveur de la pratique controversée de l’interpellation et de la fouille dans les zones urbaines afin de «dissuader les criminels qui utilisent des armes à feu». Cinquante-six pour cent se disent également opposés à l’élimination de la caution en espèces

Les chiffres de 72 % et 75 % indiquent un sentiment phénoménal contre le définancement. Ces chiffres indiquent également que les démocrates et les indépendants se situent dans cette fourchette et n’adhèrent pas, eux non plus au mouvement de définancement de la police.

Nous en avons probablement eu un aperçu lors du vote de l’élection spéciale de l’Ohio, où la candidate de gauche la plus radicale du mouvement «Defund the Police», Nina Turner a perdu, face à Shontel Brown, le siège du Congrès de l’Ohio détenu par Marcia Fudge, qui est maintenant Secrétaire au logement et au développement urbain.

Tout le monde a vu les émeutes gauchistes de l’an dernier. Il est difficile d’ignorer les vidéos montrant les émeutes que les médias ont décrites comme étant «majoritairement paisibles». Il est évident que la plupart d’entre eux n’en veulent pas.

En plus de cela, il y a l’augmentation des crimes violents dans les grandes villes à cause des initiatives des politiciens démocrates.

Selon Fox News :

«Les meurtres ont augmenté de 16 % dans les grandes villes américaines jusqu’à présent en 2021 par rapport à 2020, selon un nouveau rapport.
Il y a eu 259 meurtres de plus au premier semestre de 2021 par rapport au premier semestre de 2020, et 548 de plus par rapport au premier semestre de 2019 dans 29 grandes villes américaines, selon une mise à jour jeudi du Rapport sur la criminalité pandémique du Council on Criminal Justice (CCJ).
»

Cela promet d’atteindre les Démocrates directement dans les urnes en 2022. C’est aussi une indication importante qu’ils risquent de perdre des électeurs démocrates et indépendants lors de cette élection.
Ils l’auront bien mérité.

Selon le président du DCCC : «Si les élections de mi-mandat avaient lieu maintenant, les Démocrates perdraient la majorité»

Le Représentant Sean Patrick Maloney (Démocrate d’un district de New York), le chef du Comité de campagne du Congrès démocrate (DCCC), a lancé un avertissement sévère aux Démocrates vulnérables la semaine dernière lors d’un déjeuner à huis clos, disant que les Démocrates pourraient perdre le contrôle de la Chambre des Représentants.

«Si les midterms avaient lieu maintenant, ils perdraient la majorité», a déclaré M. Maloney, selon plusieurs personnes qui ont entendu ses paroles, selon un reportage de Politico.

Le reportage note que cette déclaration intervient après que M. Maloney ait pris connaissance de nouveaux sondages montrant que les Démocrates ont perdu six points par rapport aux Républicains sur les bulletins de vote génériques. Le mois dernier, le DCCC a commandé un sondage dans lequel 1 000 électeurs probables des élections de mi-mandat se sont prononcés via un bulletin de vote générique dans quatre douzaines de circonscriptions clés à travers le pays.

Sur la base de ce sondage, M. Maloney conseille maintenant à son parti de modifier son message, avant les élections de mi-mandat, afin de récupérer des électeurs indécis. M. Maloney prétend que les Démocrates devraient promouvoir le programme du président Biden. Cependant, des rapports précédents ont montré que les électeurs indécis et la plupart des électeurs de la base démocrate ne savent pas ce que Joe Biden a réellement accompli.

Au début du mois de juillet, un super PAC pro-Biden a publié un mémo après avoir mené des groupes de discussion dans les États charnières, montrant que les électeurs de Joe Biden n’avaient, dans leur grande majorité, aucune idée de ses réalisations, qui auraient un impact sur les élections de mi-mandat. Selon le rapport, la Représentante Debbie Dingell (Démocrate du Michigan), qui codirige les messages du caucus, a également tiré la sonnette d’alarme concernant les tactiques de communication des Démocrates. Mme Dingell a déclaré à un groupe de 50 collègues Démocrates de la Chambre des Représentants qu’ils devaient mieux expliquer les réalisations des Démocrates en ce qui a trait à l’aide à l’économie après que le coronavirus ait sévi. Mme Dingell a déclaré :

«Nous avons du mal à convaincre les gens», selon des personnes présentes dans la salle qui l’ont dit à Politico.

Le directeur exécutif du DCCC, Tim Persico, a déclaré dans une interview à Politico :

«Nous n’avons pas peur de ces données. Nous n’essayons pas de les cacher. (…) Si les Démocrates s’en servent, nous allons garder la Chambre. C’est ce que ces données nous disent, mais nous devons passer à l’action.»

M. Persico a également mentionné que les sondages qu’il voit suggèrent que l’infrastructure est «largement populaire» et que rien dans le sondage qu’il a vu «ne suggère une quelconque modification de notre programme. Il s’agit d’être persuasif». Cependant, un sondage de l’Université Monmouth, dont Breitbart News a déjà fait état, a montré que seulement 42 % des personnes interrogées ont déclaré que le plan proposé devrait être adopté. Cependant, à l’époque, le plan n’avait pas été rendu public.

Le soi-disant projet de loi sur les infrastructures n’a été rendu public dimanche qu’après que Breitbart News se soit procuré le texte en exclusivité et en ait publié une copie. Mike Berg, le porte-parole du National Republican Congressional Committee, a déclaré dans un message envoyé par courriel :

«La majorité démocrate a donné aux Américains une hausse des coûts, une hausse de la criminalité et une hausse des franchissements illégaux de frontières. Il est agréable de voir les Démocrates reconnaître publiquement que les électeurs rejettent leur programme socialiste».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Sources :

  • https://redstate.com/nick-arama/2021/08/04/americans-deliver-knock-out-punch-to-the-defund-the-police-movement-n421141
  • https://www.breitbart.com/politics/2021/08/04/poll-joe-biden-net-approval-independents-crashes-18-points-since-april/
  • https://www.breitbart.com/politics/2021/08/03/dccc-chair-if-the-midterms-were-held-now-they-would-lose-the-majority/
  • https://www.breitbart.com/politics/2021/08/04/poll-joe-biden-net-approval-independents-crashes-18-points-since-april/
11
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz