Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 août 2021
World Health Organization (WHO) Director-General Tedros Adhanom Ghebreyesus

L’OMS a déclaré ce mercredi 4 août qu’elle souhaite un “moratoire sur les rappels de vaccin” au moins jusqu’à la fin du mois de septembre.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







“Je comprends le souci de tous les gouvernements de protéger leur population contre la variante Delta, mais nous ne pouvons et ne devons pas accepter que des pays qui ont déjà utilisé la plus grande partie des stocks mondiaux de vaccins en utilisent encore plus, alors que les personnes les plus vulnérables du monde ne sont pas protégées”, a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse mercredi 4 août

En conséquence, a-t-il déclaré, l’organisation souhaite un “moratoire sur les rappels” au moins jusqu’à fin septembre, afin de s’assurer que 10 % de la population de chaque pays a reçu une dose. Plus de 80 % des stocks mondiaux de vaccins sont allés aux pays les plus riches pour moins de la moitié de la population mondiale, a-t-il déclaré.

Cette demande intervient au moment où les gouvernements du monde entier tentent d’atténuer la propagation de la variante Delta du virus communiste chinois :

  • Le Royaume-Uni et l’Allemagne ont tous deux annoncé leur intention de fournir les injections de rappel dès le mois prochain.
  • Depuis la semaine dernière, Israël – l’un des pays les plus vaccinés au monde – offre une troisième injection du vaccin Pfizer contre le variant Delta aux citoyens âgés de 60 ans et plus pour ensuite rapidement descendre dans l’échelle des âges.
  • En Allemagne, les vaccinations de rappel seront effectuées à l’aide de vaccins à ARNm de Pfizer-BioNTech et Moderna, indépendamment de ce qui a été utilisé auparavant, selon le ministre fédéral de la santé Jens Spahn dans un commentaire mardi.
  • La France prévoit d’effectuer des rappels du vaccin COVID-19 pour les populations les plus vulnérables et âgées dès le mois prochain.
  • Les autorités thaïlandaises et indonésiennes ont déclaré qu’elles allaient administrer aux professionnels de la santé des injections de rappel fabriquées en Europe ou aux États-Unis, après que certains d’entre eux ont contracté le virus CCP après avoir reçu deux doses du vaccin Sinovac fabriqué en Chine.
  • Les Émirats arabes unis et Bahreïn ont autorisé les injections de rappel Pfizer pour les personnes ayant reçu le vaccin de fabrication chinoise, connu sous le nom de Sinopharm.
  • Aux Etats-Unis, les responsables de la FDA et des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont rejeté les recommandations de Pfizer et ont déclaré que les Américains n’avaient pas besoin de cette injection de rappel.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous