Publié par Dreuz Info le 25 août 2021
Cortège du Premier ministre Naftali Bennet à Jérusalem © Paul Zerah pour Dreuz.info

Le nouveau Premier ministre israélien Naftali Bennet divise l’opinion de la droite israélienne. Politiquement plus à droite que l’ancien Premier ministre Netanyahou, sa coalition hétéroclite, qui va de l’extrême gauche antisioniste à la droite laïque en passant par les socialistes et les Arabes, a tous les ingrédients pour échouer.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

La coalition tiendra-t-elle ? Réussira-t-elle le tour de force de mettre en place une politique cohérente ? Fera-t-elle des dégâts ou des miracles ? Sera-t-elle otage du socialiste modéré Yair Lapid, du Meretz, le parti d’extrême gauche, ou des Arabes ?

Dreuz a interrogé deux sionistes de droite que les lecteurs de Dreuz connaissent bien, Gally et Pierre Rehov, l’un plutôt hostile à Bennet, l’autre plutôt satisfait, et leur a posé la question.

Pierre Rehov

Le gouvernement, pour l’instant, ne fait pas trop d’erreurs

Oh la ! Je n’ai jamais dit que j’étais pro-Bennet ! J’ai juste dit que je lui donnais une chance, et que j’étais content qu’il n’y ait plus de Haredim [ultra-religieux, ou orthodoxes, il y a plusieurs appellations] au gouvernement. Je dis que le gouvernement, pour l’instant, ne fait pas trop d’erreurs. Mais à titre personnel je n’ai jamais aimé Bennet.

  • Les points positifs :

    • Bennet vient du privé et n’a pas attendu de se lancer en politique pour devenir multimillionnaire. Comme Trump.
    • C’est un vrai sioniste nationaliste, et il a fait preuve de ses compétences comme ministre de La Défense sous Bibi pendant la 1ère vague Covid.
  • Les moins :

    • Il semble, comme beaucoup de politiciens, faire passer ses intérêts avant les promesses qu’il a faites.
    • Sa coalition est faible et dangereuse en cas de conflit.
    • Son flanc gauche le tient par les c….s et c’est dangereux pour le pays.
    • Il porte une kippa, et je suis hostile à tout signe religieux en politique.
    • Il semble prêt à faire des concessions que je désapprouve (notamment sur l’Iran) sauf si ce n’est qu’une stratégie.

J’attends que certains membres du Likud comprennent la nécessité de le soutenir de sorte qu’il ne soit plus dépendant de Meretz et de Raam (mais on peut toujours rêver).

Enfin, il n’a pas (encore) la stature d’un chef d’État (mais Bibi non plus à ses débuts).

Jérusalem © Paul Zerah

Gally

« C’est un vrai sioniste nationaliste. »

  • Qui a mis Meretz et les Frères Musulmans au gouvernement, dont le ministre de la Défense fait construire des maisons arabes dans tous les sens, mais bloque les constructions juives ? Qui, quand il visite un pays arabe, enlève son pin’s « drapeau israélien » ?

« Il a fait preuve de ses compétences comme ministre de La Défense sous Bibi pendant la 1ère vague Covid. »

  • Vu la gestion actuelle de la Covid (presque 2 fois plus de morts par millions d’habitants que la France, trois fois plus de contaminations), la comparaison avec les autres pays très vaccinés est affligeante). [Quand il était au gouvernement Netanyahou] faisait-il preuve de ses compétences, ou se contentait-il de surfer sur les compétences de son gouvernement ?

    Rappelons quand même qu’il exigeait des confinements à des moments où la contamination était bien plus faible, et qu’il se refuse à en faire alors qu’on est en pleine flambée épidémique.

« Il porte une kippa et je suis hostile à tout signe religieux en politique. »

  • On est en Israël, et tant qu’on ne verse pas dans la tenue « Halloween Shtetl », ce n’est pas un argument 😉

« J’attends que certains membres du Likud comprennent la nécessité de le soutenir »

  • J’espère que « certains membres du Likoud » ne vendront pas leur âme à un minable « réalisme politique », et continueront à tout faire pour ostraciser un politicien qui a vendu son pays à Raam et au Meretz, et à ces deux hommes, Lapid et Liberman, pour la gloriole.

    On peut lui accorder une chose, contrairement à divers membres de son gouvernement de charlots : lui a eu la décence de ne pas partir en vacances hors du pays.

Pierre Rehov

Ne plus voir des barbus à chapeau en charge de ma destinée me conduirait presque à l’extase

Personnellement, je suis tellement content d’être débarrassé des religieux que je dois me forcer à rester objectif.

Je vais donc essayer de trouver des défauts à ce gouvernement qui, pour l’instant, me satisfait par rapport à ce qu’était Bibi et sa clique (j’ai toujours voté pour Bibi, soit dit en passant).

Ne plus voir des barbus à chapeau en charge de ma destinée me conduirait presque à l’extase.

Gally

Hormis la sortie des haredims, qu’on aurait pu avoir avec un gouvernement Likoud / Liberman / Gantz / New Hope / Havoda (si du moins ils arrêtaient avec leur slogan « tout sauf Bibi »), j’ai du mal à voir le positif.

En prime, j’ai beau ne pas les aimer, je préfère les harédims au Meretz : les premiers s’achètent, les seconds sont des blocs de haine antisioniste.

Pierre Rehov

Je n’aime pas non plus le Meretz même si l’un de mes meilleurs amis et partenaires israéliens, sioniste mais de gauche, vote pour eux. En revanche je ne suis pas hostile à Raam, car Abbas ne fait pas partie du front du refus et a l’air de se préoccuper de ses constituants avant le sort des Arabes de Judee Samarie.

Bibi a eu le tort d’affronter de front Obama, ce qui n’était pas malin de sa part, et je pense que l’approche plus pragmatique et moins idéologique du Gouvernement actuel peut produire des résultats intéressants et calmer les juifs américains modérés, qui sont devenus archi anti sionistes pendant les 12 années de monsieur « j’ai les plus grosses cojones ».

Donc je reste dans l’attentisme, en espérant que Bennet tienne au moins 2 ans pour aller jusqu’au bout des réformes qu’il entreprend (mariage civil, travail obligatoire pour les ultra-religieux, fin des monopoles, amélioration du système de santé, baisse des loyers… tous chantiers qui ne préoccupaient pas le roi Bibi.)

Gally

Les juifs américains, ils ne sont plus juifs, ils sont gauchistes

« travail obligatoire pour les ultra-religieux »

  • Tu parles Charles, ils ont surtout obtenu la dispense du service national. Le « travail obligatoire », c’est une plaisanterie totalement inapplicable.
  • Pour les juifs américains : ils ne sont plus juifs, ils sont gauchistes, et les gauchistes ne seront jamais pro-israéliens. Tu es en train de défendre la position « tête baissée » que tu as combattue pendant des années : les ennemis, qu’ils soient juifs ou non, ce n’est pas avec une petite cuillère qu’on les gère.
  • Je trouve surprenant de parler de « Mr grosses cojones », alors que ce qui était communément reproché à Bibi dans le camp de droite, c’était justement de ne pas en avoir assez, et de jouer aux échecs plutôt que de boxer.
  • « La fin des monopoles » : avec Liberman qui supprime les exonérations de taxes d’importation, et donc favorise les monopoles d’importation ?
  • « Baisse des loyers » : tu prônes des solutions socialistes ?
  • « Amélioration du système de santé » : en demandant aux hôpitaux de mentir pour cacher au peuple israélien leur vrai état ?

La seule réforme que j’attendais de Bennett (de Shaked en fait), c’était celle de la justice, et je ne pense pas avoir besoin de développer pour expliquer qu’elle ne se fera jamais avec un gouvernement dont la grande majorité bénéficie de la justice corrompue actuelle.

  • « Mariage civil » : oui, si ça se fait (Abbas est contre), et je considère que cela devrait être fait, tout comme devraient être retirées les conversions des mains des Lituaniens.

    Mais je ne considère pas que le prix à payer soit une socialisation du pays et l’offre de notre fondement à nos ennemis. L’état actuel des choses, c’est un aller-retour à Chypre, c’est pénible et anormal, mais ce n’est pas la fin du monde. La perte de la Judée Samarie, qu’est en train d’acter le gouvernement Bennett, par contre…

Pierre Rehov

Pour conclure, je suis effectivement favorable à un plan de construction, associé à une pénalisation de la non-occupation des biens immobiliers acquis depuis l’étranger, et ce pour mettre fin à ce galop infernal de l’augmentation des coûts immobiliers.

Je ne crois pas que le gouvernement soit en train de brader la Judée Samarie, et je reste partisan d’une main de fer dans un gant de velours, plutôt que l’affrontement systématique.

L’amélioration du système de santé, qui était jusque-là géré par des Haredims incompétents, passe par la construction de nouveaux hôpitaux, l’augmentation des budgets et le recrutement de personnel, ce dont le gouvernement a l’air de s’occuper.

La petite Shaked n’a pas dit son dernier mot concernant la réforme de la justice, et j’ai assez confiance en elle et ses idées dans ce domaine.

Je ne vois pas pourquoi un Israélien devrait aller à Chypre pour se marier, pas davantage qu’El Al doive maintenir des prix élevés pour compenser la perte engendrée par le Shabbat.

Concernant les taxes à l’importation, je ne vois pas en quoi renforcer l’entrée de biens étrangers pourra maintenir les monopoles qui sont surtout axés sur le réseau de distribution intérieur de biens produits intra-muros.

Mais globalement ma position est que je donne un an à ce gouvernement pour faire ses preuves. J’en ai donné douze à Bibi, et j’ai été de déception en déception.

Gally

Ce que Kahlon n’a pas pu faire, je ne fais pas confiance à Bennett sauce Meretz / Havoda pour le faire

Lui laisser un an, c’est aussi ma position, mais pour l’instant je ne vois pas grand-chose de positif dans ce qui est fait.

  • Le sujet de l’immobilier est un sujet archi-complexe, pour ne pas dire un vrai baril de dynamite (une amie avocate spécialisée dans le droit immobilier m’a appris pas mal de choses sur le sujet), mais la solution n’est certainement pas un « plan de construction ». C’est plutôt de casser les monopoles, comme celui de l’eau (un ami s’est fait demander 100 000 shekels [NDLR plus de 26 000 euros] pour valider le schéma d’eau d’une extension d’un étage de sa maison ; celui des kibboutz sur des terrains constructibles ; ou encore de judaïser la Judée Samarie, ouvrant des possibilités de construction que de nombreux Israéliens, moi le premier, saisiraient s’ils pouvaient acquérir une maison avec jardin et pas de voisins génocidaires.

    Souci : je n’ai aucune confiance dans ce gouvernement sur ce sujet, beaucoup trop d’étatistes en son sein (sans parler de ceux qui sont clairement affiliés aux 30 familles de gauche qui tiennent une grande partie de l’économie du pays)
  • Si le gouvernement fait ce que j’ai reproché à Bibi de ne pas avoir fait (bien que la Cour Suprême bloquait beaucoup de ses décisions), je serais le premier à applaudir, mais ce que Kahlon n’a pas pu faire, je ne fais pas confiance à Bennett sauce Meretz / Havoda pour le faire. La balle est dans son camp.
  • Les hôpitaux : ils sont quasiment tous privés en Israël, c’est aux mairies de faire ce qu’il faut pour faciliter la construction de nouveaux hôpitaux, pas au gouvernement. Ma ville l’a fait, nous avons désormais un hôpital dans la ville (il était temps, et le maire est apparenté Likoud).

    Après, ne connaissant pas le détail réglementaire, peut être que le gouvernement peut agir en allégeant les réglementations, en facilitant la construction, mais certainement pas en s’immisçant directement dans le sujet – pitié, qu’on ne nous crée pas une Sécurité sociale.
  • Judée Samarie : regardons comment ils se comportent actuellement, ils sont en train de la brader, autorisant aux Arabes de construire dans tous les sens en zone C, ce qui aboutira inévitablement à la situation « on ne peut plus faire autrement que de la leur donner ».

    Même Shaked a protesté contre ce sujet il y a quelques jours.
  • Pour la justice, je ne demande qu’à te croire, mais Ayelet Shaked semble bien seule dans ce gouvernement.
  • Pour les importations : Liberman a fait passer des mesures qui rendent le passage par les monopoles d’importation quasi-obligatoires, entre autres en faisant disparaître des exonérations qui permettaient à l’Israélien de base d’acheter sur eBay ou Amazon sans se faire matraquer par les douanes.

    Ces exonérations auraient du au contraire être étendues (je connais des produits en Israël qui coûtent le double de leur prix en France, qui a la réputation d’être un pays déjà cher, et l’importateur a fait interdire leur vente aux Israéliens par les sites de VPC internationaux)
  • Pour El Al, bien d’autres raisons que le Shabbat expliquent le prix des billets, des raisons qui font entre autres penser à Air France (salaires trop élevés).

    Mais sur ce sujet, ceux qui ne souhaitent pas valider la décision d’une compagnie d’être « casher » pour garder le public harédi [NDLR orthodoxe], ont le choix entre d’autres compagnies aériennes. Aucun besoin d’une intervention étatique.
  • Par contre, pour les autres transports en commun, où il n’y a pas de concurrence réelle, je suis totalement d’accord, surtout que ce ne sont pas les chauffeurs non juifs qui manquent.

Iran

Le Premier ministre israélien Naftali Bennet s’est envolé mardi 24 août pour Washington. Au programme, il a l’intention de présenter à l’administration Biden une stratégie différente de son prédécesseur, Benjamin Netanyahou, concernant l’Iran, et va tenter de convaincre la diplomatie américaine de se ranger à son plan.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz