Publié par Jean-Patrick Grumberg le 21 août 2021
Véhicules militaires transférés par les États-Unis à l’armée nationale afghane en février 2021.

Ce jeudi 19 août, les journalistes Idrees Ali, Patricia Zengerle et Jonathan Landay rapportaient des informations troublantes, accompagnées de l’image ci-dessus (1).

Il s’agit du matériel militaire que les Etats-Unis ont livré à l’armée afghane en février 2021, et qui est maintenant entre les mains des talibans. Mais l’information la plus choquante se trouve dans l’introduction de l’article, où les journalistes rappellent que des hélicoptères ont été livrés par l’administration Biden il y a tout juste un mois !

Il y a environ un mois, le ministère afghan de la Défense a publié sur les médias sociaux des photos de sept hélicoptères flambant neufs livrés par les États-Unis et arrivés à Kaboul, dit l’article.

Recherches faites, ce ne sont pas seulement sept hélicoptères flambants neufs que l’administration Biden a livrés à l’armée afghane en juillet 2021, quelques semaines avant le retrait total, abandonnant tout aux talibans, c’est pire que ça !

  • Outre sept hélicoptères UH60, quatre hélicoptères de combat MD 530, et trois avions de combat remis à neuf ont été livrés juste avant le retrait (2),
  • Et « neuf hélicoptères Mi-17 arriveront avant la fin septembre »

Nous avons commencé à livrer [à Kaboul] les avions dont nous vous avons parlé précédemment. Vendredi, trois d’entre eux, récemment remis à neuf, ont atterri à Kaboul, et ils continueront à bénéficier d’un soutien régulier de ce type à l’avenir, déclarait le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, aux journalistes le 21 juillet dernier au Pentagone.

https://www.rev.com/blog/transcripts/defense-sec-lloyd-austin-gen-mark-milley-press-conference-transcript-july-21

Incompétence au sommet de l’Etat

Général McKenzie, 12 juillet 2021 : « Nous sommes en fait en train de livrer de manière assez agressive des avions là-bas »

Nous savions que Joe Biden ne contrôle plus le pays. L’économie se délite et il n’en a pas conscience, la frontière sud est un désastre et Kamala Harris se cache pour ne pas la gérer, le coût de la vie progresse comme cela ne s’est pas produit depuis longtemps. Biden n’a plus la capacité cognitive suffisante, il ne sait plus ce qui se passe autour de lui. Il mange des glaces.

Nous ne savions pas à quel degré l’entourage du président Biden est lui aussi incompétent. La fuite tragique d’Afghanistan vient de nous en apporter la preuve. C’est une chose que de se moquer de la culture Woke imposée au Pentagone, des petites culottes LGBT et des couleurs des ongles autorisés dans l’armée, c’en est une autre de regarder en face les décisions des généraux et ministres mis en place par l’administration Biden.

  • Le général Mark Milley, président des chefs d’état-major interarmées, a déclaré aux législateurs américains en juin dernier qu’il serait « erroné de croire au discours des talibans selon lequel les forces de sécurité afghanes sont en train de disparaître face au conflit. »
  • Le général Frank McKenzie, commandant de l’US Central Command, a pour sa part déclaré lors de son voyage à Kaboul le 11 juillet 2021 :

« La plupart de nos renseignements sur les talibans proviennent du gouvernement afghan. Ils disposent eux-mêmes d’un assez bon système de renseignement. Ils vont continuer à avoir une assez bonne architecture de renseignement en place. »

https://www.msn.com/en-us/news/world/us-finds-intel-a-struggle-in-afghanistan-as-troops-withdraw-and-taliban-surges/ar-AAM2Pvk

Et il ajoutait :

« Nous sommes en fait en train de livrer de manière assez agressive des avions là-bas », a déclaré McKenzie. Ce mois-ci, sept hélicoptères UH60 et quatre hélicoptères de combat MD 530 seront livrés, et neuf hélicoptères Mi-17 arriveront avant la fin septembre.

Ce que confirmait l’armée afghane, ajoutant que d’autres seront livrés dans les mois à venir :

« Les hélicoptères ont été livrés à Kaboul aujourd’hui et doivent être officiellement remis à l’armée de l’air lors d’une cérémonie spéciale. Conformément au plan, d’autres hélicoptères seront livrés à l’Afghanistan dans les mois à venir », a déclaré le porte-parole du 209e corps Shokhin de l’armée nationale afghane (ANA) dans un communiqué publié par Interfax.

https://www.defenseworld.net/news/30041/Taliban_Shoots_Down_Afghan_Helicopter_Even_as_U_S__Delivers_New_Attack_Choppers#.YR_ksy0RoeY

Les généraux et secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin ne sont pas les seuls membres incompétents. Le secrétaire d’État Blinken vit lui aussi dans une réalité virtuelle. Le 25 juin dernier, il déclarait (3) :

« Nous examinons très attentivement la sécurité sur le terrain en Afghanistan et nous nous demandons également si les talibans sont vraiment sérieux quant à une résolution pacifique du conflit », a déclaré le secrétaire d’État Blinken lors d’une autre conférence de presse.

https://www.reuters.com/world/asia-pacific/talibans-actions-inconsistent-with-pursuit-peace-afghanistan-says-blinken-2021-06-25/

Moins d’un mois plus tard, il faisait livrer à Kaboul des hélicoptères flambant neufs, alors que 700 camions militaires venaient de tomber entre les mains des talibans (4).

Quand je vous disais que c’est grave, ce n’est pas tout…

Obama et ISIS saison 2

Nous craignons de bombarder les équipements de peur que cela contrarie les talibans

La rapidité avec laquelle les talibans ont balayé l’Afghanistan nous rappelle un précédent douloureux, toujours sous la direction d’un président démocrate : les militants de l’État islamique qui ont pris des armes aux forces irakiennes soutenues par les États-Unis qui n’ont opposé que peu de résistance en 2014, et ont saisi d’immenses territoires en peu de temps.

Et souvenez-vous, le président Obama avait alors refusé de faire bombarder les puits de pétrole tombés entre les mains de l’Etat islamique, de peur de provoquer des dégâts écologiques, et avait déclaré qu’il n’était que capable de « contenir » ISIS. Donald Trump, dès qu’il arrive au pouvoir, les liquidera en quelques mois dans l’indifférence des médias, qui le détestent tellement qu’ils ne lui accordent aucun crédit pour ses accomplissements.

L’administration Biden, en partie héritée de l’équipe Obama, est dans la même veine, et a déclaré qu’elle hésite à bombarder l’équipement tombé entre les mains des talibans « de peur de les contrarier » – je n’invente rien, voici texto ce qui est écrit dans l’article de Reuters :

L’administration du président Joe Biden est tellement préoccupée par ces armes [saisies par les talibans] qu’elle envisage un certain nombre d’options à suivre.

Les responsables ont déclaré que le lancement de frappes aériennes contre les équipements les plus importants, tels que les hélicoptères, n’a pas été exclu, mais que l’on craint que cela ne contrarie les talibans à un moment où l’objectif principal des États-Unis est d’évacuer les gens.

Plus de 2 000 véhicules blindés capturés

Selon l’évaluation actuelle des services de renseignement, les talibans ont déjà pris le contrôle de plus de 2 000 véhicules blindés, dont des Humvees, et jusqu’à 40 aéronefs, dont des UH-60 Black Hawk, des hélicoptères d’attaque et des drones militaires ScanEagle.

Les armes légères saisies par les terroristes, telles que des mitrailleuses, des mortiers, ainsi que des pièces d’artillerie, notamment des lances obus, représentent pour les talibans un avantage contre toute résistance qui pourrait surgir dans les bastions historiques anti-talibans tels que la vallée du Panjshir, au nord-est de Kaboul.

Cadeaux à la Chine, à la Russie, à ISIS et al-Qaïda

Reuters termine ainsi son reportage :

Des responsables américains, anciens et actuels, craignent que ces armes ne soient utilisées pour tuer des civils, qu’elles soient saisies par d’autres groupes militants tels que l’État islamique pour attaquer les intérêts américains dans la région, ou même qu’elles ne soient remises à des adversaires tels que la Chine et la Russie.

Les responsables américains ont déclaré que l’on s’attendait à ce que la plupart des armes soient utilisées par les talibans eux-mêmes, mais qu’il était beaucoup trop tôt pour dire ce qu’ils prévoyaient de faire – y compris éventuellement partager l’équipement avec des États rivaux comme la Chine.

Andrew Small, expert en politique étrangère chinoise au German Marshall Fund of the United States, a déclaré que les talibans étaient susceptibles d’accorder à Pékin l’accès à toutes les armes américaines qu’ils pourraient désormais contrôler.

Nous sommes loin d’avoir vu la fin de ce cauchemar, et encore moins toutes ses retombées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

  1. https://www.reuters.com/business/aerospace-defense/planes-guns-night-vision-goggles-talibans-new-us-made-war-chest-2021-08-19/
  2. https://www.msn.com/en-us/news/world/us-finds-intel-a-struggle-in-afghanistan-as-troops-withdraw-and-taliban-surges/ar-AAM2Pvk
  3. https://www.reuters.com/world/asia-pacific/talibans-actions-inconsistent-with-pursuit-peace-afghanistan-says-blinken-2021-06-25/
  4. https://www.forbes.com/sites/sebastienroblin/2021/06/30/one-month-700-trucks-afghanistans-us-military-vehicles-fall-into-taliban-hands/?sh=6960441a6c21

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

53
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz