Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 août 2021

Je ne crois pas me tromper en affirmant que les lecteurs de Dreuz n’aiment pas être manipulés, sans quoi, ils ne liraient pas Dreuz. Aussi je pense de mon devoir de vous aider à détecter par vous-même les infos et intox sur le vaccin et la pandémie.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Une lectrice fidèle me questionnait suite aux doutes que je formulais suite à une information qu’elle a partagée dans un commentaire. « Comment savoir qui dit vrai ? » me répondit-elle. Sa question faisait mouche, elle avait ciblé le cœur du sujet : comment savoir qui dit vrai…

Je fais mon métier à l’ancienne. Je fais du journalisme honnêtement. Cela veut dire que je rapporte les faits, rien que les faits, et je commente les faits. Je ne cherche pas à influencer mes lecteurs, je ne cherche pas à les convaincre, mais à leur fournir les informations afin qu’ils forment eux-mêmes leur propre opinion. Peu m’importe cette opinion : chacun est libre de penser comme il veut, mon travail consiste à vous apporter des éléments de réflexion aussi justes et aussi honnêtes que possible.

Je ne diffuse jamais de Fake News, jamais de fausses informations – il peut m’arriver de me tromper, mais c’est l’erreur humaine et non l’intention de tromper. Un journaliste ne devrait pas spéculer, et je ne fais pas de spéculation. Tout cela, je sais, n’existe plus. Je ne tombe pas non plus dans le complotisme. Les plus grands complotistes sont la grande presse, parce qu’ils poursuivent un but, qui est de faire obstacle aux idées d’extrême droite, et de forger l’opinion des gens parce qu’ils considèrent qu’ils savent mieux que vous ce qui est bien pour vous.

Lorsque des failles apparaissent dans le récit officiel, j’enquête, je fouille, je questionne, je trouve, et j’expose les mensonges, la désinformation, et les faits essentiels que mes confrères cachent ou enfouissent.

Revenons à nos moutons.

Comment savoir qui dit vrai ?

Percer, détecter l’intox demande des efforts, du travail, de la patience et du temps. C’est pourquoi je le fais, pour ceux d’entre-vous qui sont avides d’informations honnêtes, non-biaisées, sur lesquelles ils peuvent compter.

  • La partie technique est la plus longue, mais aussi la plus facile du travail du journalisme d’investigation.

    Cela consiste à vérifier la qualité des sources citées par les médias, à remonter à la source originale, à vérifier si les données sont fiables et exactes, à croiser ces données avec d’autres sources elles-mêmes vérifiées et fiables. En cours de route, je découvre des informations que les médias ont occultées. Des informations importantes. Que je vérifie également, par croisement avec d’autres sources fiables. C’est un travail de fond. C’est ce que je fais sur les sujets que je traite. Et c’est pour vous la garantie que l’info que je vous apporte est solide comme du roc. Comme on dit en anglais : « vous pouvez l’apporter à la banque ».
  • La partie la plus difficile est intellectuelle. Par expérience, peu de gens en sont capables. Cela consiste à se surveiller soi-même. A s’épier, à se méfier de soi et de nos a priori.

    Cela consiste à ne pas se contenter de la confirmation de nos préjugés, à ne pas s’arrêter aux informations qui nous conviennent. En rejetant les sources qui contredisent ou ne vont pas dans le sens qui nous intéresse.

    Combien de fois je me suis mis au travail sur une indication, une information qui me plaisait bien, et après avoir fouillé, creusé, consulté des centaines de sources, j’ai découvert que l’histoire était fausse. Combien de fois ai-je creusé encore, pour finalement découvrir d’autres éléments qui confirmaient que ma belle affaire ne passait pas la rampe d’un examen sérieux.

Toujours évaluer l’info à la lumière de la source

Autre truc de pro essentiel : évaluer l’info à la lumière de la source. Je prends un exemple, Wikipédia. C’est devenu, des déclarations mêmes de Larry Sanger, un des fondateurs (1), une machine de propagande gauchiste. Pour autant, rejeter systématiquement Wikipédia n’aurait pas de sens : cela dépend de l’info :

  • Sur un sujet non polémique, où les gauchistes n’ont rien à gagner et aucune propagande à pousser, je fais confiance à l’information publiée.
  • Sur un sujet qui divise fortement, disons Israël ou Trump ou l’immigration, si une information contredit le narratif de gauche – cela arrive – j’ai tendance à penser qu’elle est crédible.
  • Cela me laisse avec une troisième option : j’accorde zéro confiance aux sujets très controversés dont l’angle est fortement biaisé vers la gauche.

Détecter la désinformation sur le vaccin

Si vous souhaitez détecter la désinformation sur le vaccin, l’application des points précédents vous sera d’une aide précieuse.

Concrètement, cela reviendra à ceci :

  • Quand des sites ou des personnes anti-vax parlent des morts du vaccin et des effets secondaires du vaccin, cela doit allumer en vous une petite lumière rouge qui doit vous dire de prendre les informations avec des pincettes, et de les vérifier.
  • Quand Le Monde affirme que l’armée israélienne tue intentionnellement les enfants palestiniens, vous devez vous méfier. Quand ils disent qu’un « père de famille » palestinien a tué des Israéliens dans une synagogue, vous devez vérifier si c’est vraiment un père de famille : vous vous apercevrez rapidement que le père de famille, c’est aussi un membre du Hamas. Mais si, fait rarissime, Le Monde vous dit que des terroristes palestiniens ont été tués avant de commettre un attentat, vous pouvez être sûr qu’il y a de fortes chances que les palestiniens étaient bien des terroristes, et qu’ils étaient bien en train de préparer un attentat : évaluer l’info à la lumière de la source.
  • Si un média anti-vax vous dit que les vaccins ne sont pas des vaccins mais des « expériences géniques », vous devez évaluer l’info à la lumière de la source. S’il vous dit que le vaccin Pfizer est plus fiable que l’Astra, l’information devient plus digne d’intérêt : toujours l’info en face de la source.
  • Quand un média anti-vax parle des morts du vaccin, vous devez regarder à la loupe la qualité de leurs sources. Si leurs sources sont d’autres sites anti-vax, et ainsi de suite, et qu’aucun média officiel ou favorable au vaccin ne confirme les chiffres qu’ils présentent, il faut être honnête et les rejeter, même s’ils vous plaisent. Même si vous avez trouvé la confirmation de ce que vous croyez.
  • Si un média qui n’est pas anti-vax parle d’effets négatifs ou de morts du vaccin, vous pouvez très probablement « apporter son information à la banque » si vous n’avez pas le temps de remonter à la source ou de la croiser avec d’autres sources : toujours mettre l’info en face de la source.
  • Si un média anti-vax vous parle des morts du vaccin, vous ne pouvez pas vous en contenter et faire l’économie d’une vérification sérieuse et approfondie.
  • Si un média pro-vax vous dit que « tout va bien, dormez braves gens », vous faire exactement pareil et porter le même doute que lorsque les anti-vax vous disent que le vaccin va vous transformer en singe ou modifier votre ADN et faire de vous une machine ou un mutant.
  • Lorsque quelqu’un cite un expert, un professeur : allez toujours vérifier si cet expert, ce professeur, a vraiment tenu les propos qui lui sont prêtés. Vous serez surpris du nombre de fois où les propos sont déformés ou carrément inventés – vous m’avez vu des centaines de fois pendant quatre ans corriger les mensonges des médias qui critiquaient le président Trump pour des mots qu’il n’avait jamais prononcés. Le Décodeur du Monde, qui prétend vérifier l’info, a même été lancé sur la base de propos sur la presse attribués à Donald Trump qu’il n’a jamais tenus !

Conclusion

Si vous mettez en pratique mes recommandations de pro, et qu’elles vous amènent à une réalité factuelle contraire à ce que vous aviez envie de croire, ne me jetez pas des œufs pourris : le travail de journaliste honnête est un sale métier, mais il faut bien que quelqu’un le fasse !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

  1. https://www.foxnews.com/media/wikipedia-co-founder-larry-sanger-propaganda
36
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz