Publié par Daniel Pipes le 15 août 2021
Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, s’exprimant au Conseil de Sécurité des Nations unies à New York, le 11 février 2020.

Qui peut résister à l’optimisme de l’éditorial de Micah Goodman publié le 15 juillet sous le titre : « Le surprenant consensus d’Israël sur la question palestinienne » ?

Devenez « lecteur premium », pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Une lecture attentive de cet édito révèle malheureusement que le supposé consensus repose sur la proposition de M. Goodman consistant à « créer une contiguïté territoriale entre les îles autonomes palestiniennes de Judée Samarie, relier cette autonomie palestinienne au reste du monde et promouvoir la prospérité économique et l’indépendance palestiniennes ».

N’est-ce pas là du déjà vu ? Le programme de M. Goodman est la reproduction fidèle du « Nouveau Moyen-Orient » de Shimon Peres et des accords d’Oslo de 1993, époque où les Israéliens firent des concessions majeures dans le naïf espoir d’obtenir en retour la bienveillance de Yasser Arafat, Mahmoud Abbas et leurs comparses. Nous savons désormais ce qu’il est advenu.

En tant qu’historien, j’ai le regret de signaler que les conflits ne se terminent généralement pas par des gestes de bonne volonté mais par l’abandon des objectifs de guerre de la part d’un des deux camps. Pensons à 1865, 1945, 1975 et 1991. Ce ne sont pas les beaux appartements et les voitures dernier cri qui inciteront les Palestiniens à accepter Israël. Ces derniers ne l’accepteront qu’après avoir reconnu l’inanité de leur rêve d’élimination de l’État juif. C’est la victoire israélienne et non la prospérité palestinienne qui mènera à la paix.

À l’instar des Allemands naguère, les Palestiniens tireront un bénéfice incommensurable du fait de renoncer à leur hostilité agressive. Ce n’est qu’une fois qu’il aura accepté son voisin que ce peuple intelligent et digne pourra construire la politique, l’économie, la société et la culture qu’il mérite.

Daniel Pipes

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous