Publié par Gaia - Dreuz le 16 septembre 2021

Source : Fdesouche

L’homme est accusé du viol de huit femmes, âgées de 17 à 28 ans au moment des faits, entre 2010 et 2018.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Il est accusé d’avoir menacé ses victimes d’une punition divine si elles refusaient des rapports sexuels avec lui : un pasteur évangélique est jugé à partir de lundi par la cour d’assises des Hauts-de-Seine pour les viols de huit femmes, membres de sa communauté religieuse. Ce pasteur de 39 ans comparaît pour des viols avec circonstance aggravante – l’autorité conférée par ses fonctions – qui se seraient produits entre 2010 et 2018 contre des femmes âgées de 17 à 28 ans à l’époque des faits qui lui sont reprochés. Cinq de ces fidèles ont décidé de se constituer partie civile.

(…) Abraham M. nie ces accusations. (…)

Pour l’accusation, ce pasteur franco-ivoirien, fondateur d’une église située à Villeneuve-la-Garenne, «était considéré comme un véritable “prophète” doté de pouvoirs surnaturels transmis par Dieu». En garde à vue, il s’est lui-même présenté comme un «prêcheur doté de talents prophétiques». La cour d’assises devra déterminer au cours des débats si cet homme au casier judiciaire vierge, décrit comme charismatique, exerçait bien une emprise morale sur ces jeunes femmes, qui pour beaucoup d’entre elles vivaient avec lui. De nombreuses accusatrices ont décrit des pressions, affirmant que le pasteur justifiait les viols par «la volonté de Dieu» et les menaçait de «châtiments divins» si elles refusaient ses avances sexuelles.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

21
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz