Publié par Magali Marc le 18 septembre 2021

Il semble que Donald Trump a raison et que Mark Milley, dans le but de se faire valoir auprès des gauchistes, se soit vanté à Bob Woodward d’avoir appelé les Chinois de son propre chef, supposément afin d’empêcher le Président Trump de déclencher une attaque surprise. On sait maintenant que le Secrétaire à la défense de Donald Trump, Mike Esper, avait reçu des rapports des services secrets selon lesquels les Chinois s’attendaient à une attaque. Sachant que les Chinois, effrayés, risquaient de lancer une attaque préventive, M. Esper a demandé à ses adjoints d’utiliser des voies détournées pour s’assurer qu’ils comprenaient que leurs services secrets étaient dans l’erreur. Le Général Milley était l’une des personnes qui travaillait en coulisse pour désamorcer la situation.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article d’Erick Erickson, paru sur le site de Townhall, le 17 septembre.

***********************

Le scandale du Général Milley est à revoir

Le général Mark Milley, président des chefs d’état-major interarmées, craignait tellement que le président de l’époque, Donald Trump, ne lance une attaque surprise contre la Chine qu’il aurait, de son propre chef, contacté son homologue chinois et assuré le général Li Zuocheng qu’il l’avertirait si cela se produisait. C’est du moins l’allégation saugrenue contenue dans le nouveau livre «Peril», coécrit par Bob Woodward et Robert Costa.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

« Général Li, je peux vous assurer que le gouvernement américain est stable et que tout va bien », aurait dit Milley. « Nous n’allons pas vous attaquer ou mener des opérations cinétiques contre vous ».

Le livre «Peril» est basé sur plus de 200 interviews et comprend certaines citations et un contexte qui suggèrent que le Général Milley en est une source majeure. Il documente des conversations privées entre M. Milley et la présidente de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, son équipe de direction, le Secrétaire d’État de l’époque, Mike Pompeo, et le général Li, entre autres.

À en juger par la première version du livre – Bob Woodward est passé maître en autopromotion avant publication – il semble que le Général Milley ait contourné la chaîne de commandement civile afin d’empêcher son Commandant en chef de partir en guerre. Les progressistes peuvent se réjouir que M. Milley ait fait cela. Mais le précédent historique serait terrible. Cela équivaudrait davantage à un coup d’État que l’incursion dans le Capitole des États-Unis le 6 janvier 2021.

Un commandant militaire enjoignant les chefs militaires d’ignorer les ordres du président n’est pas une chose que l’on devrait tolérer. Franchement, si, compte tenu des circonstances, on l’approuve, on devrait au moins exiger la retraite anticipée de Mark Milley afin d’indiquer que ses actions, bien qu’elles puissent être acceptables dans ces circonstances, ne doivent pas constituer un précédent.

Mais si Bob Woodward s’était trompé ?

Il est notoire qu’il s’est trompé concernant une réunion de Donald Rumsfeld à l’approche de la guerre en Irak.

M. Woodward a affirmé que Donald Rumsfeld n’avait pas tenu de réunion, alors que ce dernier, dans son propre livre, disait l’avoir eue. M. Rumsfeld a produit non seulement son carnet de rendez-vous indiquant la date de la réunion en question, mais aussi les notes de cette rencontre. Non seulement l’arrogance de Bob Woodward le fait parfois trébucher, mais parfois ses sources l’induisent en erreur.

Jonathan Swan, du site Web d’information Axios, est sans conteste l’un des journalistes les plus respectés à Washington aujourd’hui. Il jouit de la confiance de tous les partis et dispose de sources incroyables.

Selon son reportage, le Secrétaire à la défense de Donald Trump, Mike Esper, avait reçu des rapports des services secrets selon lesquels les Chinois s’attendaient à ce que le Président Trump attaque. Selon M. Swan, M. Esper savait que les renseignements chinois étaient erronés et craignait que les Chinois ne décident de lancer une attaque préventive.

M. Esper a donc demandé à ses adjoints d’utiliser des voies détournées pour s’assurer que les Chinois savaient que nous connaissions la teneur de leurs renseignements et que ceux-ci étaient erronés. Il a également ordonné le report de certaines activités navales américaines dans le Pacifique afin que les Chinois ne soient pas inquiétés. Le Général Milley était l’une des personnes qui travaillait en coulisse pour désamorcer la situation.
M. Swan, dans son reportage, a écrit :

« Même certains amis du Général Milley sont offusqués de l’importance qu’il se donne et de l’impression qu’il crée d’avoir participé à des activités secrètes. »

Se pourrait-il que le Général Milley, un homme connu pour son ego démesuré, ait décidé de se présenter comme étant le héros de l’histoire ? Compte tenu des citations directes de conversations privées dans le livre et des reportages ultérieurs de M. Swan, il ne fait aucun doute que le Général Milley a été une source importante pour M. Woodward.

Il semble tout à fait plausible que Mark Milley ait omis de mentionner son supérieur, M. Esper de sa version de l’histoire et ait fait croire à Bob Woodward qu’il avait agi de son propre chef.

Pour plusieurs raisons, ce serait profondément troublant.

M. Milley aurait raconté une histoire selon laquelle il aurait ignoré la chaîne de commandement civile, et aurait agi en solo.

Il aurait affirmé qu’en tant que responsable des chefs d’état-major interarmées, il a volontairement laissé de côté ses commandants civils, afin de dire aux Chinois qu’il leur ferait parvenir des ordres militaires.

Cela semble tout à fait plausible, et fait de Mark Milley un fabulateur égocentrique. Voilà une autre raison pour laquelle il devrait démissionner ou être licencié.

Le président Joe Biden pourrait en profiter pour faire de Mark Milley le bouc émissaire du désastre qu’il a causé en Afghanistan.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Townhall

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz