Publié par Christian Larnet le 25 septembre 2021

Lorsqu’un jésuite en Slovaquie a demandé au pape François « Comment allez-vous ? », le pape a répondu : « Je suis toujours vivant, même si certaines personnes veulent que je meure. »

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le pape François vient de lancer une attaque extraordinaire contre un important réseau de médias catholiques américain. Les médias traditionnels ne sont pas particulièrement enthousiasmés de rapporter cette affaire, car ils la considèrent comme un sujet d’initiés qui n’intéresse que les catholiques. Étrangement, la plupart des médias catholiques que j’ai consulté minimisent ou évitent aussi soigneusement le sujet.

Voici ce que dit Bill O’Reilly, qui se décrit comme un « catholique loyal », a expliqué :

« Le travail du Pape est de s’occuper des pauvres, des personnes privées de leurs droits, des personnes qui ont des problèmes, des êtres humains qui ont des problèmes. C’est son travail.

Et le Pape François est un homme très compatissant, mais il a un angle mort.

Son travail consiste à administrer les pauvres et les autres personnes qui ont besoin d’aide. Et les organisations caritatives catholiques font cela mieux que quiconque sur Terre.

Il n’y a pas d’autre religion qui s’approche de ce que la charité catholique fait pour les pauvres et les personnes privées de leurs droits. On est même très loin, vous devez le savoir.

Le réseau de télévision du Verbe éternel, EWTN, un réseau colossal, avec des tonnes d’argent, présente 24 heures sur 24 des programmes à thème catholique. Il est sur tous les réseaux câblés.

Mais ils ont des commentateurs conservateurs qui n’aiment pas le pape. Ils pensent qu’il est trop à gauche.

Le pape s’est montré un peu irrité à ce sujet et a déclaré : « Il existe, par exemple, une grande chaîne de télévision catholique qui n’hésite pas à dire continuellement du mal du pape. Je mérite personnellement les attaques et les insultes parce que je suis un pécheur, mais l’église ne les mérite pas. Ces attaques sont l’œuvre du diable ». Fin du commentaire de Bill O’Reilly (merci à JPG pour me l’avoir indiqué)

A une autre occasion, le pape François a dit :

« Certaines personnes m’accusent de ne pas parler de la sainteté. Ils disent que je parle toujours de questions sociales et que je suis un communiste. Pourtant, j’ai écrit une exhortation apostolique entière sur la sainteté, ‘Gaudete et Exsultate’. »

Il y a au moins deux domaines où le pape François a un angle mort

  • Le premier est le capitalisme. François est ce qu’on appelle un théologien de la libération, parce que son ministère était en Argentine, où le capitalisme a été corrompu par l’oligarchie.

    Le capitalisme en Argentine est très différent du capitalisme aux États-Unis. Les paysans, les muchachos, sont exploités par les riches en Argentine et le pape l’a observé toute sa vie. Alors il associe le capitalisme argentin au capitalisme américain, et ce n’est pas du tout la même chose, ce n’est même pas approchant. Il fait une erreur.
  • La deuxième erreur du Pape est qu’il a raison sur l’horrible procédure appelée avortement. C’est une force destructrice. Il n’y a aucun doute, c’est destructeur, vous détruisez les enfants à naître. Donc, dans l’Église catholique, vous ne pouvez pas faire ça parce que toute vie vient de Dieu.

    François appelle l’avortement, un homicide.

    Mais ce qu’il ne fera pas, c’est appeler Joe Biden et lui dire qu’il ferait mieux d’arrêter de promouvoir l’avortement, de le rendre plus facile.

    Les États-Unis ne sont que l’un des six pays du monde entier à autoriser l’avortement sur demande, pour n’importe quelle raison et à n’importe quel moment. Et Biden veut maintenant que les catholiques et tous les autres paient pour l’avortement.

    Le Pape a parfaitement le droit de décrocher son téléphone et de dire : « Tu ferais mieux de te taire, Joe, ou je vais te mettre dehors ». Mais il ne le fera pas. Le Pape François ne le fera pas.

Joe Biden se définit comme un catholique. Et les gens qui regardent la chaîne de télévision EWTN sont confus par cela. Et ils ont raison.

La question est de savoir ce que feront les évêques au sujet de Biden en novembre, lorsqu’ils se réuniront, car ce sera la question numéro 1 : Comment traiter le cas Biden.

Le pape leur a envoyé des signaux recommandant de ne pas le mettre hors de l’Eglise.

Le pape François se trompe sur le capitalisme, qui est le sytème qui a sorti le plus de gens de la pauvreté et de la famine, plus que le communisme et le socialisme ne pourront jamais le faire. Et il se trompe sur la question de Biden et l’avortement.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

10
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz