Publié par Magali Marc le 14 septembre 2021

Les observateurs se demandent si Larry Elder a des chances de remplacer le Gouverneur Newsom, lors du vote de rappel, mardi le 14 septembre. Sur le bulletin de vote, les électeurs californiens doivent d’abord choisir si oui ou non ils souhaitent la révocation de Gavin Newsom. Puis, ils doivent choisir un remplaçant parmi la liste des 46 candidats en lice. Parmi ces candidats, Larry Elder est donné favori dans les sondages avec 28% des voix, tandis que que celui qui arrive en deuxième place n’a que 6% des voix. Un candidat n’a pas besoin d’obtenir la majorité pour remplacer Gavin Newsom. Par contre, si une majorité (50% + 1) d’électeurs vote «non», Gavin Newsom conservera son poste.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Grant, paru sur le site d’American Thinker, le 13 septembre.

**************************

Les Californiens vont-ils voter pour le rappel du Gouverneur Newsom afin d’empêcher leur État tomber de la falaise ?

Depuis des dizaines d’années, les Californiens ont intégré le concept idéaliste selon lequel vivre dans cet État est suffisant en soi, simplement parce qu’ils font partie des 331 millions d’âmes chanceuses qui ont réussi à y atterrir et à y rester. C’est du marketing classique : « Les choses n’ont pas vraiment besoin de fonctionner dans la belle Californie en or; il suffit d’y être! »

Mais ce n’est pas vrai, et les Californiens reconnaissent de plus en plus que beaucoup de choses ne fonctionnent pas dans leur État. Ces choses sont gâchées par le gouvernement qui est généralement guidé par l’idéologie ou incapable, du point de vue bureaucratique, de se débrouiller tout seul.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le Golden State gère sa population et ses ressources de manière horrible :

Le réseau énergétique de l’État, déjà inadéquat, n’a pas été amélioré depuis des décennies et plonge régulièrement ses citoyens dans des pannes qui durent de quelques heures à plusieurs jours. Les habitants sont invités à se fier au futur Green New Deal, bien que les sources d’énergie verte actuelles soient loin de pouvoir tenir le réseau allumé, et que le seul réacteur nucléaire produisant de l’électricité doive bientôt être mis hors service. Se dirige-t-on vers une extinction des feux en Californie ?

Les statistiques de la criminalité en Californie montrent que les habitants ont subi une forte augmentation de toute une série de délits violents et non violents, et cette situation va certainement se détériorer davantage avec les effets des lois de «réforme des cautions» et de la libération anticipée des prisons d’État. Dans l’ensemble de l’État, les voleurs à l’étalage doivent dérober plus de 950 dollars de marchandises avant d’être accusés d’avoir commis un délit, de sorte que les propriétaires de petits magasins pourraient fermer leurs portes.

Les forêts californiennes, autrefois magnifiques, sont de plus en plus ravagées par des incendies de forêt plus intenses que les années précédentes. L’État, bien sûr, prétend que c’est le changement climatique qui est à blâmer (et que l’on ne peut pas faire grand-chose pour le changer), mais de nombreuses études, dont le rapport Little Hoover de 2018, soulignent que les forêts de l’État sont terriblement mal gérées, avec des broussailles et du petit bois que l’on laisse s’accumuler jusqu’à ce que le moindre petit incendie devienne une conflagration. Le gouverneur Newsom a récemment été accusé de ne pas avoir alloué des fonds essentiels à l’amélioration des forêts. Alors qu’il s’était vanté que plus de 90 000 acres de forêt avaient reçu un traitement anti-incendie, on a appris que seuls 12 000 acres avaient en fait reçu été traités.

Le nombre de sans-abri en Californie augmente chaque année, débordant désormais sur les trottoirs et les propriétés commerciales de toutes les grandes villes et de presque toutes les petites villes. Leur style de vie et leurs choix personnels conduisent souvent à des délits mineurs, des crimes violents et des incendies accidentels, mais tout ce que l’État est capable de faire, c’est de continuer à injecter des milliards de dollars supplémentaires – actuellement plus de 1 945 millions de dollars par an, dans des efforts mal ciblés, et il n’y a pas eu de réelle amélioration depuis des décennies. L’État a été incapable de mettre en œuvre de nouvelles approches.

L’infrastructure publique de l’État, qui n’a pas été sérieusement améliorée depuis les années 1960, est au bord de l’effondrement. Des détritus en abondance apparaissent de manière très visible lorsqu’un voyageur venant d’un État voisin, traverse l’État. De nombreux barrages, ponts, tunnels, autoroutes et ports sont de qualité «tiers-monde», selon Victor Davis Hanson, et pourtant l’État ne trouve pas le moyen de s’offrir des améliorations sérieuses, et s’il le faisait, il ne serait pas en mesure de contourner les obstacles réglementaires pour réussir ces tâches.

Le système éducatif de la Californie, qui faisait autrefois sa fierté et sa joie, est aujourd’hui pris en otage par les syndicats d’enseignants et les bureaucrates bien établis, à tel point que les écoles publiques de l’État se classent aujourd’hui au 37e rang aux États-Unis en termes de taux de réussite au baccalauréat et de préparation de ces étudiants à l’enseignement supérieur. La Californie n’est pas en mesure de démontrer sa capacité à gérer de manière adéquate ces éléments fondamentaux de la prise en charge des résidents et des ressources de l’État. Le Gouverneur Newsom (élu en 2018) est au pouvoir et doit donc être tenu responsable de cette situation.

Les Californiens devront le révoquer s’ils veulent réellement sauver leur État. Les propriétaires d’entreprises et les employés de la classe ouvrière et moyenne du Golden State sont les seuls à pouvoir faire ce pas en avant.

Ma Conclusion

Selon certains Larry Elder pourrait bénéficier du fait que les électeurs californiens ne votent pas toujours à gauche. En 2020, ils ont rejeté une tentative, appuyée par les syndicats, de démanteler partiellement le plafond des taxes foncières en vigueur depuis des décennies dans l’État. Les Républicains ont aussi réussi à évincer les Démocrates de quatre sièges de la Chambre des Représentants lors des élections de 2020. Toutefois, d’autres analystes estiment que les millions de bulletins de vote par correspondance envoyés aux électeurs et la cueillette des bulletins qui facilitent la fraude, pourraient faire pencher la balance en faveur de Gavin Newsom. Déjà dimanche, certains électeurs républicains se sont fait dire que selon l’ordinateur qui enregistre les votes, ils avaient déjà voté! Cela dit il y a de nombreux surveillants qui veillent au grain dont Project Veritas.

Quoiqu’il en soit, même si Gavin Newsom l’emporte, il devra se représenter en 2022. Larry Elder pourrait lui faire la lutte à ce moment-là.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Abonnez vous à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

27
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz