Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 septembre 2021
AOC en pleurs après le vote

La Chambre des représentants des États-Unis a approuvé à une écrasante majorité un financement supplémentaire d’un milliard de dollars pour le système antimissile israélien Iron Dome, après un effort de le repousser de la part des progressistes (l’extrême gauche du parti Démocrate), hostiles par réflexe de Pavlov à l’égard d’Israël.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Mardi dernier, la direction du parti Démocrate à la Chambre des représentants des États-Unis avait cédé à la pression de la partie la plus vocale du parti, les marxistes américains, encore appelés « progressistes », et avait supprimé le financement du système de défense israélien Dôme de fer du prochain budget américain.

Le vote négatif a été très mal vécu par les pro-israéliens du parti Démocrate, et c’est le parti Démocrate – je sais, ça gratte certains de mes amis Républicains de le dire – qui ont immédiatement réintroduit le projet de vote.

Depuis des décennies, le Congrès a toujours fait preuve d’un soutien bipartite au droit d’Israël à se défendre, mais depuis Obama, un groupe de législateurs Démocrates a de plus en plus souvent demandé aux dirigeants du parti de revoir sa relation avec Israël. Certains propagandistes qui n’ont pas peur du ridicule, accusent même Israël de violations des droits de l’homme et de mauvais traitements à l’égard des Palestiniens. C’est un peu comme affirmer que la Suisse déclenche des guerres, ou que le vin français et un produit de troisième zone !

Bref.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, s’est entretenu avec un leader de la majorité de la Chambre des représentants, Steny Hoyer, mardi soir, après avoir appris que le financement du Dôme de fer ne figurerait pas dans le projet de loi de finances.

Au cours de l’appel téléphonique, Hoyer a rassuré Lapid en lui disant que l’incident était un « retard technique » dû aux discussions sur la dette américaine, et que le financement de la défense d’Israël serait approuvé « à une date ultérieure », selon le communiqué du ministre des Affaires étrangères.

Le représentant Démocrate Jamaal Bowman, de New York, a également apporté un élément supplémentaire qui n’a pas été très évoqué dans les médias, parce qu’il critique la direction Démocrate. Il a expliqué que le problème principal était que la disposition relative au Dôme de fer avait été ajoutée au dernier moment dans le processus, sans aucune discussion appropriée.

« Il ne s’agit pas d’Israël. Il s’agit, une fois de plus, de leadership. Jeter quelque chose sur notre table à la dernière minute et attendre de nous que nous décidions en cinq minutes de ce qu’il faut en faire. C’est le plus gros problème », a déclaré M. Bowman.

Ceci étant, le retard de l’approbation du financement destiné à reconstituer le stock de missiles anti-missiles du dôme de fer, dont l’efficacité à 90% se confirme année après année, indique que des divisions plus profondes sur Israël existent parmi les Démocrates, et certains commentateurs considèrent qu’elles augmentent au fur et à mesure que l’antisémitisme progresse dans les universités américaines.

Le vote de jeudi était de 420-9, avec deux votes présents

Je le dis plus haut, ce sont les Démocrates qui ont immédiatement réintroduit le projet de loi. Et le vote de jeudi, 420 contre 9, montre que les divisions parmi les Démocrates, qui existent bien, ne semblent pas vraiment progresser. Quand la chambre adopte à une majorité si écrasante le financement du système de défense israélien, alors que les divisions entre Démocrates et Républicains ont atteint un sommet depuis l’élection volée de Biden, c’est qu’Israël est plus fort que les lignes du combat politique acharné.

Le vote de 420 voix contre 9 a également constitué un rejet massif, que dis-je, une gifle violente, des « progressistes » de la Chambre des représentants, car c’est eux qui avaient bloqué la résolution, parce que le financement du Dôme de fer était inclus dans la législation.

Les Démocrates ont suspendu les règles pour ramener le financement

La direction du parti Démocrate a ramené le financement pour un vote jeudi après-midi, en vertu d’une suspension des règles, ce qui signifie que la chambre avait besoin d’une supermajorité des deux tiers – que les dirigeants Démocrates savaient qu’ils auraient – pour adopter le projet de loi – un obstacle qui a été facilement franchi.

Le Squad +

Voilà les noms des représentants de la Honte qui ont voté contre le financement. Les quatre premiers, auxquels il faut ajouter AOC, sont les membres de ce qu’on appelle le Squad, un quolibets pour désigner les marxistes anti-américains du Congrès :

  • Ilhan Omar (D-Minn),
  • Rashida Tlaib (D-Mich),
  • Ayanna Pressley (D-Mass),
  • Cori Bush (D-Mo),
  • André Carson (D-Ind),
  • Marie Newman (D-Ill),
  • Raúl Grijalva (D-Ariz),
  • Chuy Garcia (D-Ill)
  • et Thomas Massie (R-Ky), seul Républicain qui a voté contre Israël.

Les larmes de crocodile d’AOC

Alexandria Ocasio-Cortez voulait voter « non » jusqu’à ce qu’elle change son vote en « présent » à la dernière seconde. Les hypothèses sur sa décision vont bon train, et je n’ai pas l’habitude de me livrer à des spéculations. En revanche, sa réaction a passionné les observateurs.

Le représentant Hank Johnson, D-Ga., a également voté « présent ».

Après le vote, Alexandria Ocasio-Cortez est tombée en larmes en pleine Chambre, après avoir rompu avec ses collègues du Squad.

« AOC semble désemparée. Elle est au milieu de la salle des délibérations en train d’essuyer ses larmes, pleurant sur les épaules de ses collègues », a écrit le journaliste Jake Sherman sur Twitter.

Ses larmes ont été qualifiées de « théâtre, et de mauvais théâtre en plus » par Meghan McCain.

J’imagine que c’est compliqué d’être une élue de New York, tout en étant favorable à la disparition du seul Etat juif au monde, Israël …

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

12
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz