Publié par Pierre Rehov le 14 septembre 2021

I

Illustration: David Klein

Il y a vingt ans, 19 de mes compatriotes arabes musulmans ont perpétré la pire attaque étrangère sur le sol américain de l’histoire.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Se glissant dans le pays en toute légalité et apparemment sans éveiller les soupçons de nos services de renseignement et de nos forces de l’ordre, ces membres d’Al-Qaïda, un groupe islamiste radical voué au djihad, ont fait s’écraser deux avions de ligne sur les tours du World Trade Center à New York et un troisième sur le Pentagone. Ils ont échoué avec un quatrième avion grâce à l’action de passagers courageux et altruistes. En conséquence, près de 3 000 personnes ont été tuées ce jour-là, et beaucoup d’autres ont succombé à des blessures connexes dans les années qui ont suivi.

Si je mentionne tout cela, ce n’est pas pour rappeler l’évidence, mais pour souligner qu’un petit groupe de terroristes dévoués a pu causer un tel tort à notre nation. Pourtant, aujourd’hui, au nom de la protection des ressortissants afghans qui ont aidé nos militaires et nos services de renseignement – et de la perspective d’une vie meilleure pour les centaines de milliers de personnes qui traversent notre frontière sud cette année – nous avons créé des conditions favorables à une autre attaque terroriste, peut-être beaucoup plus meurtrière, contre les États-Unis.

Triste mais vrai : au cours des 20 années qui se sont écoulées depuis le 11 septembre, nous n’avons cessé de nous efforcer de combattre uniquement les symptômes de ce qui s’est passé ce jour horrible. Nous avons lâché notre puissance militaire sur Al-Qaïda en Afghanistan et avons maintenu une présence dans ce pays ignorant jusqu’au mois dernier. Nous avons envahi l’Irak, déposant Saddam Hussein mais ne parvenant pas à laisser un allié stable, pacifique et fiable. Nous avons lancé des frappes militaires dans d’autres pays arabes ou à majorité musulmane au Moyen-Orient, en Asie du Sud et en Afrique.

Et pourtant, nous voici, le 11 septembre 2021, toujours vulnérables au même genre d’acte qui s’est produit il y a 20 ans, malgré nos énormes dépenses en trésors et en sang précieux. Je vous garantis que parmi ceux qui entrent sur nos côtes et traversent nos frontières se trouvent des hommes déterminés à éclipser le 11 septembre et à déclarer un autre djihad victorieux.

Comment est-ce que je sais cela ? J’étais autrefois l’un d’entre eux

À la fin des années 1970, alors que j’étais étudiant en médecine au Caire, j’ai rejoint Jamaa Islamiya, un groupe terroriste dirigé par Ayman al-Zawahiri, l’homme qui a remplacé Oussama Ben Laden à la tête d’Al-Qaïda. J’ai commencé à suivre la voie du radicalisme islamique, notamment la haine de tous les non-musulmans – les infidèles – et à me préparer à mener le djihad, à devenir martyr et à hériter du paradis.

Je me réjouis à ce jour d’avoir réussi à m’extraire de cette idéologie en 1981. J’ai passé les années qui ont suivi à dénoncer la perversion violente de ma foi et à proposer d’aider les autres à faire de même. En raison de mon expérience, je peux affirmer sans équivoque que l’Occident n’a pas encore mis en place de techniques efficaces pour détecter les djihadistes et les terroristes qui se cachent parmi nous. Pourquoi ? Parce que ces hommes ont une mentalité fondée sur la théologie. Ils ne craignent pas la mort – au contraire, comme je l’ai fait autrefois, ils se réjouissent du martyre. Et ils pratiquent librement ce qu’ils appellent la taqiyya – tromper l’infidèle.

Pourtant, la situation n’est pas désespérée. Nous pouvons sauver notre grande nation d’une autre attaque semblable à celle du 11 septembre, qui pourrait inclure des éléments cybernétiques ou biologiques. Voici plusieurs approches spécifiques :

  • Créer et mettre en œuvre un processus de filtrage impénétrable pour détecter les terroristes parmi les réfugiés afghans et les autres personnes qui franchissent nos frontières. Les méthodes actuelles de filtrage, utiles pour sélectionner les agents secrets classiques, ne permettent pas de détecter de manière fiable les djihadistes, qui sont prêts à recourir à la taqiyya et qui rejettent toute autorité civile. Les djihadistes considèrent ce comportement comme leur devoir sacré. Ils sont aussi dévoués au mensonge qu’à la mort. Nous avons donc besoin d’interrogateurs suffisamment bien informés de la tradition islamique et du radicalisme pour découvrir et confronter les personnes qui tentent de recourir à la taqiyya. C’est une question de vie ou de mort.
  • Lancer un programme d’éducation pour les réfugiés afin de contrer les causes profondes du radicalisme islamique, comme l’absolutisme, le jugement et le littéralisme. Ce programme ferait appel à plusieurs techniques fondées sur la psychologie cognitive, telles que « l’effet de génération », « l’activation par propagation » et « la répétition de l’information dans les 30 secondes critiques ».

J’ai conçu un de ces programmes, qui utilise un quiz illustré pour encourager la pensée flexible. L’une des questions montre une balle de tennis blanche et demande au participant à quoi elle ressemblerait à travers des lunettes de différentes couleurs. La question suivante est ensuite posée :

  • a. Tous les gens doivent voir les choses de la même façon.
  • b. Les gens peuvent voir et ressentir les choses différemment simplement parce qu’ils ont reçu des « lunettes » différentes ou une éducation différente dans des cultures différentes. »

Il s’agit là d’une des nombreuses techniques éprouvées pour briser le pare-feu mental qu’est l’islam radical.

  • Soutenez les efforts déjà en cours au Moyen-Orient pour lutter contre le radicalisme, efforts menés par des personnes dévouées et courageuses qui risquent des représailles. À l’aide des médias sociaux, de commentaires écrits et de vidéos, ils proposent des interprétations alternatives des textes islamiques. J’ai participé à ces efforts, en rédigeant les premières explications complètes et pacifiques du Coran et des paroles et actes du prophète Mahomet. Malgré les risques, ces efforts ont attiré des millions d’adeptes sur l’internet.
  • Adopter et soutenir un plan stratégique pour vaincre l’islam radical dans ce que j’appelle le « Brainistan ». J’entends par là qu’il faut supprimer le fondement religieux du djihad et reléguer ainsi les talibans, Al-Qaïda, ISIS et les groupes similaires dans la catégorie des voyous ordinaires – les infidèles qu’ils sont en réalité.

Je ne suggère pas que nous abandonnions les Afghans qui, au fil des ans, ont risqué leur vie et leur famille pour nous aider dans leur pays. J’insiste pour que nous prenions maintenant les mesures nécessaires pour protéger notre pays de ceux qui voudraient profiter de notre générosité.

En adoptant ces mesures, nous ne manquerons pas de soutien parmi les musulmans, dont beaucoup se tiendront à nos côtés. N’oubliez jamais que le radicalisme et le terrorisme islamiques ont infligé encore plus de dommages aux pays musulmans qu’aux nôtres.

Ces mesures, si elles sont prises rapidement et avec détermination, exposeront les radicaux déterminés à nous faire du mal. Elles contribueront à décharger nos militaires de la dangereuse tâche de traquer les djihadistes dans leurs repaires et nous épargneront l’agonie de perdre d’autres jeunes hommes et femmes dans la cause de la défense de la liberté. En ce jour, prenons la résolution de prendre l’avantage dans cette lutte existentielle. C’est une guerre que nous ne pouvons pas nous permettre de perdre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Pierre Rehov pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

https://www.wsj.com/articles/war-on-terror-jihadists-islamist-deradicalization-immigrant-screen-border-security-11631290796?st=t5sqvo42y0aykjj&reflink=article_email_share

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz