Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 septembre 2021

Le souverainisme est sur toutes les lèvres. C’est nous dit-on, la solution aux problèmes que subissent les Français. Permettez-moi de fortement douter.

Mon ami Stéphane Simon, qui a créé avec Michel Onfray la revue Front Populaire, a informé Dreuz info de l’événement important qu’il organise à Paris le 4 octobre prochain : un débat Eric Zemmour/ Michel Onfray. Ce débat oppose donc un souverainiste de gauche et un souverainiste de droite. J’avoue ne pas comprendre cette soudaine attirance pour le souverainisme. J’y vois un énorme écran de fumée destiné à ne pas parler des vrais sujets.

Lorsque nous entendons le mot souverainisme, nous entendons indépendance, nous entendons Union européenne, nous entendons décisions prises en dehors de la nation, en dehors du pays, par des instances opaques, pas toutes élues démocratiquement, qui n’ont pas la moindre envie de demander aux peuples leur avis.

Un pouvoir lointain, anonyme, déshumanisé, obéissant à des envies supranationales, c’est en effet un gros problème. Je crois cependant qu’il existe pour les Français un bien plus gros problème.

Et je crois que ni Zemmour qui est gaulliste et étatiste, ni Onfray qui est de gauche, donc pour un gouvernement très puissant qui décide de tout, ne sont conscients qu’il existe un ennemi bien plus nocif pour les Français que l’UE. Ils ne le voient pas car ils ne peuvent pas le voir.

L’ennemi est chez vous, pas à Bruxelles

Votre ennemi ne s’appelle pas Union européenne. Il s’appelle « gouvernement ». Il s’appelle « président », il s’appelle « parlement », « Assemblée nationale » et ses élus qui votent selon la ligne du parti. Il s’appelle « préfets » et « préfectures », « régions » et « présidents de régions », « hauts-fonctionnaires », ENA, Science Po qui font la politique de la France.

Votre ennemi lointain siège à Bruxelles et à Strasbourg. Oui.

Mais l’ennemi numéro 1, votre ennemi le plus puissant, le plus nocif, celui qui vous fait le plus de mal, qui prend presque tout ce que vous gagnez pour le redistribuer à d’autres, qui vous impose ses règles abusives et intrusives, qui décide à la place et malgré les ministres qui se succèdent s’appelle « l’Administration ». Vous êtes à son service alors qu’elle devrait être au vôtre et ne l’est pas.

Votre ennemi s’appelle « ministres », des hommes et des femmes qui n’ont que rarement les compétences pour les postes qu’ils occupent, les mêmes passant allègrement d’un poste à l’autre lors des « remaniements », de l’Industrie aux Affaires étrangères, de l’Intérieur à l’Ecologie, ou que sais-je encore.

Votre ennemi paye votre retraite, ça me donne des frissons. Votre ennemi vous dit comment vous soigner, ça me donne la nausée. Votre ennemi capte une partie énorme du fruit de votre propre travail. Il vide votre portefeuille et votre compte en banque parce qu’il est votre ennemi, et il vous renvoie des miettes que vous bénissez – vos « avantages acquis ».

  • Le « souverainisme » est un écran de fumée, c’est le nouveau mot à la mode destiné à détourner l’attention, à protéger le gouvernement, à cacher la réalité de son caractère oppressif et contraire aux intérêts des Français, contraire à vos intérêts.

    Quand l’UE vous confisque 5 points, 5 euros, 5 libertés, 5 points de souveraineté, votre gouvernement vous en a pris 500, et les souverainistes dénoncent les 5.
  • Tout comme la « mondialisation », ce concept détourné par ces politiciens qui ne comprennent pas l’économie, et accusent les entreprises et les chefs d’entreprises de ruiner la France à coup de « mondialisation », alors que la ruine vient des impôts et des réglementations excessifs qui leur fait perdre du terrain.
  • Comme ces « paradis fiscaux », accusés de voler l’argent des Français, alors que leur enfer fiscal les vole mille fois plus.

Votre gouvernement n’est pas la solution à vos problèmes, il en est la cause.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

21
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz