Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 septembre 2021

Un tribunal français a déclaré vendredi un homme de 62 ans coupable d’avoir insulté le président Emmanuel Macron en le représentant sous les traits d’Adolf Hitler pour protester contre les politiques du gouvernement en matière de COVID-19.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le tribunal a infligé une amende de 10 000 euros à Michel-Ange Flori, un ancien publicitaire, qui avait affiché une image de Macron ressemblant au socialiste national allemand sur un panneau d’affichage dans le sud de la France. Le tribunal avait été saisi suite à une plainte déposée par le parti LREM de M. Macron, et le procureur Laurent Robert a fait valoir au tribunal que M. Flori avait fait preuve d’une « volonté évidente de nuire ».

  • Sur l’une des affiches placées en juillet – quelques jours seulement après que le gouvernement a annoncé son intention d’introduire un « passeport santé » COVID – Macron était représenté portant un uniforme nazi et une moustache d’Hitler, avec une légende indiquant : « Obéit. Fais-toi vacciner. »
  • Un mois plus tard, alors qu’une enquête sur l’affiche était en cours, Flori en a mis une autre, cette fois-ci représentant Macron avec Philippe Pétain, et portant la même casquette.

M. Flori a fait valoir au tribunal qu’il avait le « droit d’utiliser l’humour » et a déclaré qu’il entendait faire appel du verdict.

Sans prendre parti – car j’aime la liberté d’expression de ceux qui ne pensent pas comme moi, je constate avec étonnement qu’il y a encore des gens qui pensent qu’Hitler, c’est de l’humour, et que comparer Macron à Hitler aussi. Je préfère Staline, dans le rôle de dictateur, même si ce n’est pas plus drôle qu’Hitler.

« Le président, qui est toujours si prompt à défendre la liberté d’expression [JPG : ah bon ?], estime qu’elle ne s’étend pas à sa propre auguste personne [JPG : je le crois volontiers]« , a déclaré l’avocat de Flori, Béranger Tourne.

M. Tourne a reconnu que si son client avait été « irrévérencieux, vulgaire et racoleur », cela ne le rendait « en aucun cas coupable » des accusations portées contre lui.

Je préfère de loin cette description, plus proche de ma perception de la réalité. Elle pose, de plus, la vraie question de la liberté d’expression : les gens n’aiment pas ça, en général, ils n’aiment la liberté d’expression que pour eux-mêmes, pas pour ceux dont ils détestent les opinions. De plus, la liberté d’expression fait l’objet d’une grosse campagne de désinformation : elle n’existe pas pour protéger les propos consensuels, mais pour ceux qui sont à la limite. La liberté d’expression, c’est précisément destiné à protéger les propos « irrévérencieux, vulgaires et racoleurs », les propos scandaleux.

L’avocat a déclaré que les affiches devaient être considérées dans le contexte d’un « débat polémique et politique » sur le laissez-passer sanitaire, qui exige la vaccination ou un test négatif contre le virus pour entrer dans les restaurants et autres lieux publics.

Une vingtaine de personnes se sont présentées devant le palais de justice pour soutenir le prévenu, portant des pancartes disant « Je suis Flori ».

Flori, qui a loué 600 espaces publicitaires extérieurs dans les villes du sud de la France, a conservé deux d’entre eux qu’il utilise pour des messages personnels, notamment son soutien aux travailleurs de la santé ou à l’équipe nationale de football de France.

La France a supprimé l’interdiction de l’ « offense au président » en 2013 mais, comme tout citoyen, le chef de l’État est protégé par une loi contre l' »injure publique », bien que ces affaires aillent rarement jusqu’au procès. Les rapeurs bénéficient d’une très large tolérance des tribunaux, des médias et des politiques, pour leurs propos « irrévérencieux, vulgaires et racoleurs », parce qu’en tant que minorité, ils sont protégés par l’extrême gauche, qui représente une part importante des juges – membres du Syndicat de la magistrature, qui fait trembler les juges plus indépendants.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

19
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz