Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 septembre 2021

Un total de 833 cas de syndrome de Guillain-Barré ont été signalés pour 593 millions de doses administrées.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

En tant que lecteur premium, vous pouvez également participer à la discussion et publier des commentaires.

Montant libre







Mercredi, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a classé le syndrome de Guillain-Barré parmi les effets secondaires “très rares” du vaccin COVID-19 d’AstraZeneca.

L’EMA, qui est l’organisme de réglementation des médicaments de l’Union européenne, a inscrit le syndrome de Guillain-Barré (SGB) comme un effet secondaire possible du vaccin Vaxzevria d’AstraZeneca, après que 833 cas ont été signalés sur les 593 millions de doses administrées au 31 juillet, rapporte Reuters.

En mai dernier, l’autorité européenne de réglementation des médicaments avait examiné des rapports faisant état d’un trouble rare de dégénérescence nerveuse chez les personnes ayant reçu les vaccins COVID-19 d’AstraZeneca, soulevant des questions sur les effets secondaires potentiels du vaccin.

“Le SGB devrait donc être ajouté à l’information sur le produit comme un effet secondaire de Vaxzevria”, a déclaré l’agence basée à Amsterdam.

Le syndrome de Guillain-Barré est une maladie auto-immune rare qui pousse le corps à s’attaquer à lui-même et à endommager ses nerfs.

L’EMA a recommandé qu’un avertissement soit ajouté aux informations sur le vaccin, indiquant aux personnes de consulter un médecin si elles développent une faiblesse et une paralysie des extrémités pouvant s’étendre à la poitrine et au visage.

L’autorité européenne de réglementation des médicaments avait classé en juillet le syndrome de Guillain-Barré comme un effet secondaire “très rare” du vaccin de Johnson & Johnson, qui utilise la même technologie adénovirale que le vaccin d’AstraZeneca.

Les États-Unis n’ont pas approuvé le vaccin d’AstraZeneca pour une utilisation d’urgence.

L’utilisation du vaccin a été suspendue en mars par plusieurs pays européens à la suite d’informations selon lesquelles il pourrait être associé à des caillots sanguins rares, mais elle a repris plus tard dans le mois.

La Food and Drug Administration (FDA) a averti que le syndrome de Guillain-Barré est un effet secondaire très rare du vaccin de Johnson&Johnson, rapporte encore Reuters.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading