Publié par Mauricette le 25 octobre 2021

Source : Lesobservateurs

L’UDC Suisse s’engage dans un combat contre la politique néfaste des villes de gauche rose-verte.

Lors de leur assemblée ordinaire à Montricher (VD), les délégués de l’UDC Suisse ont adopté une résolution en ce sens, ainsi que les mots d’ordre pour les votations du 28 novembre ; une large majorité s’est prononcé contre l’initiative sur la justice et celle sur les soins infirmiers.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Les délégués ont également dit oui à une très large majorité (160 contre 17 et 1 abstention) à la résolution du parti contre la politique nuisible des centres urbains gouvernés par la gauche rose-verte. A travers ce texte, l’UDC combat les privilèges de la gauche caviar et des éco-moralisateurs, dont les circonscriptions perçoivent davantage de ressources de l’Etat qu’ils n’en fournissent par l’impôt.

Cette élite de privilégiés rose-verte profite copieusement, aux dépens des populations rurales et des agglomérations, à l’égard de qui cette gauche caviar et ces éco-moralisateurs n’expriment en guise de remerciement que de la condescendance et du mépris.
Leur radicalisation idéologique se traduit par des règles et des interdictions toujours plus strictes qui restreignent massivement les libertés et l’autoresponsabilisation des citoyennes et des citoyens.

Afin de mettre un terme à cette politique nuisible aux principes libéraux fondamentaux de notre pays, l’UDC Suisse a validé une série de propositions, à l’attention des sections cantonales, telles que la clarification des coûts réels et des montants d’impôts entre citadins et populations rurales ou encore la réévaluation de l’attribution du nombre de sièges au Conseil national en se basant non pas sur la population résidente totale (comme c’est le cas aujourd’hui) mais uniquement sur le nombre de citoyennes et les citoyens suisses.

La stratégie énergétique 2050 est mauvaise

Dans son discours, le président du parti, Marco Chiesa, a également abordé la question énergétique. Les risques contre lesquels l’UDC a pourtant mis en garde depuis longtemps sont gentiment mais sûrement en train de se concrétiser, tel que cela a été relayé par la presse récemment : la Suisse sera exposée, dans un futur proche, à des pénuries d’électricité.

La stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral n’est pas une stratégie mais une navigation à l’aveugle sur fond de dogmatisme écologiste. Cette façon de faire menace notre prospérité et notre capacité d’approvisionnement.

Des voitures électriques qui remplacent les moteurs thermiques ? Cela signifie : davantage d’électricité requise ! Des pompes à chaleur qui remplacent les chauffages au mazout ? Cela signifie : davantage d’électricité requise ! 80’000 personnes en plus chaque année en Suisse ? Cela signifie : davantage d’électricité requise !

Dans l’intervalle, les ayatollahs de l’écologie exigent la fermeture des centrales nucléaires, ce qui aura pour conséquence la réduction d’un tiers de la production électrique de la Suisse.

« Nul besoin d’avoir fait des études poussées en mathématiques pour comprendre que cela ne tient absolument pas la route ! » a déclaré M. Chiesa, et de continuer : « Madame la Conseillère fédérale Sommaruga, enlevez vos œillères roses-vertes et faites votre travail ! »

Consignes de vote : deux NON clairs

Les délégués de l’UDC ont adopté les mots d’ordre pour les votations du 28 novembre : l’initiative sur les soins infirmiers est clairement rejetée (185 voix contre, 14 oui et 2 abstentions), tout comme l’initiative sur la justice (179 voix contre, 1 pour).

Un signe clair contre le « certificat de la terreur » du Conseil fédéral

L’UDC Suisse rejette très fermement l’obligation du certificat Covid et la division de notre société qui en découle. A ce titre, un signal clair a été lancé lors de l’Assemblée des Délégués à Montricher, qui s’est déroulée sous la forme d’une Landsgemeinde en extérieur. « Tout le monde est bienvenu ; les personnes vaccinées, testées, guéries… et les personnes en bonne santé ! » s’est réjouit le président du parti Marco Chiesa, accueillant au total 215 délégués de l’UDC et 41 invités.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz