Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 octobre 2021

British Airways a demandé à ses pilotes de ne plus s’adresser aux passagers en les appelant « ladies and gentlemen » (medames et messieurs), mais de les saluer sans distinction de sexe. Ce changement a été présenté comme une « inclusion de la diversité » – mais c’est une soumission à une microscopique minorité de nihilistes et frustrés extrémistes de gauche.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le transporteur national du Royaume-Uni est la dernière compagnie aérienne à remplacer la salutation traditionnelle par une alternative progressiste, disons même, n’ayons pas peur d’employer les mots justes : extrémiste.

C’est The Telegraph qui a rapporté l’information ce dimanche 10 octobre, et elle me déplait : je suis un habitué de BA pour mes vols transatlantiques – j’adore l’aéroport de Heathrow où je fais toujours escale lors de mes déplacements en Europe.

Ce changement de politique a été officiellement opéré pour « éviter toute discrimination à l’encontre des passagers qui n’appartiennent à aucune des deux catégories », et ils ont précisé, ces hypocrites « comme les enfants », ainsi que pour « respecter les nouvelles normes sociales », rapporte le quotidien. Nouvelles normes sociales est un mensonge : regardez autour de vous, les voilà les normes sociales, et elles n’ont pas changé malgré la propagande des médias.

Le porte-parole de BA a confirmé cette évolution « Woke », soulignant l’engagement de la compagnie en faveur de « l’inclusion et de la diversité ».

« Nous nous engageons à faire en sorte que tous nos clients se sentent les bienvenus lorsqu’ils voyagent avec nous », a déclaré le porte-parole de BA.

BA n’est pas la première compagnie aérienne à appliquer de tels changements. Lufthansa est passée à une salutation non sexiste cette année. EasyJet et Air Canada se sont soumis au changement en 2019.

Pourtant, l’annonce n’a pas été bien accueillie par les commentateurs conservateurs. Certains sont allés jusqu’à déclarer que la décision du transporteur de se débarrasser de cette expression, toujours considérée comme une forme standard de politesse, était une « attaque » contre le caractère national britannique.

« C’est une attaque contre tout ce que nous sommes », a tweeté Laurence Fox, acteur et leader du parti britannique Reclaim, partisan du Brexit.

Donc les passagers embarquant sur British Airways n’entendront plus « ladies and gentlemen » – sauf s’ils se révoltent, ce dont je peux douter, car c’est sur notre passivité que comptent les extrémistes pour faire avancer leur travail de destruction de la société. Mais comment s’adressera la stewardesse, quand elle parlera aux voyageurs à l’avenir, sachant, précise The Telegraph, que « BA a traditionnellement encouragé ses pilotes à apporter leur propre personnalité dans les annonces à bord. »

Sur Twitter, les propositions sont allées bon train. Certains, prudents, ont suggéré d’éviter les formules de politesse et d’appeler ceux qui montent à bord « chers passagers », ni plus ni moins.

Parmi les autres suggestions, citons « occupants humains et non humains de l’espace »,

Ainsi que, plus terre à terre « amis du vol » et « Bonjour à tous ».

Un commentateur a proposé une formule avec un soupçon de familiarité : « Hé, vous tous ! ».

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

25
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz