Publié par Jean-Patrick Grumberg le 17 octobre 2021

L’acteur et réalisateur Clint Eastwood a été la cible de la « Cancel culture » sur les médias sociaux cette semaine à cause d’un commentaire lors d’une remise des Oscars dans les années 1970.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le commentaire en question provient de la cérémonie des Oscars de 1973, au cours de laquelle Marlon Brando a refusé de recevoir son prix du meilleur acteur pour « Le Parrain » et a envoyé à sa place Sacheen Littlefeathe, une militante amérindienne, sur scène pour déplorer le traitement des Amérindiens par l’industrie cinématographique.

Sacheen Littlefeather, représentant Marlon Brando sur le podium

des Oscars, le 27 mars 1973

« Je représente Marlon Brando ce soir, et il m’a demandé de vous dire, dans un très long discours – que je ne peux pas partager avec vous pour des raisons de temps, mais que je serai heureuse de partager avec la presse par la suite – qu’il ne peut malheureusement pas accepter ce prix très généreux », a déclaré l’activiste, Sacheen Littlefeather, sur le podium. « Et les raisons en sont le traitement des Amérindiens aujourd’hui par l’industrie cinématographique, et à la télévision dans les rediffusions de films, et aussi avec les récents événements à Wounded Knee. »

Sa tirade fut interrompue par des commentaires grossiers et des huées de la part du milieu d’Hollywood, présent dans la salle (comme les temps changent vite, n’est-ce pas ?)

Clint Eastwood, qui avait joué des rôles dans plusieurs westerns, dont « Le bon, la brute et le truand » et le classique policier « L’inspecteur Harry », est ensuite monté sur scène pour remettre le prix du meilleur film au « Parrain », et il a fait référence aux remarques de Littlefeather avant de remettre le prix :

« Je ne sais pas si je dois remettre ce prix, au nom de tous les cow-boys qui ont été tués dans tous les westerns de John Ford au fil des ans », a plaisanté Eastwood.

Quarante-huit ans plus tard, cette blague a suscité l’ire du militant d’extrême gauche Rafael Shimunov, dont le seul pouvoir est de nuire et le seul but de propager la haine, et il a attaqué l’acteur et réalisateur légendaire pour ce mot d’humour. Car l’extrême gauche n’a pas d’humour.

« 1973 : L’actrice amérindienne Sacheen Littlefeather est huée (et acclamée) par Hollywood lors de la cérémonie des Oscars avant que Clint Eastwood se moque d’elle et a presque été agressée physiquement par John Wayne, simplement pour avoir demandé que les autochtones ne soient pas déshumanisés dans les films », a tweeté Shimunov à ses plus de 50 000 followers en début de semaine.

L’abruti Shimunov a ensuite ajouté plusieurs articles au fil de discussion accusant M. Eastwood, qui a récemment sorti un film intitulé « Cry Macho », de racisme.

Ma sa tentative de Cancel culture contre Eastwood s’est rapidement essoufflée : l’idiot n’a pas réussi à propager sa haine aux autres, et de nombreux commentateurs ont défendu le réalisateur de « Cry Macho », âgé de 91 ans.

Sur une autre note, Michael Caine, qui était co-présentateur de la soirée, avait lui critiqué Brando pour avoir « laissé une pauvre fille indienne se faire huer » au lieu de « se lever et de le faire lui-même, » et John Wayne, qui a tué beaucoup de méchants Indiens dans les films, était si furieux qu’il a voulu emmener la militante de force hors de scène.

« Il a dû être retenu par six hommes de sécurité », a-t-elle un jour confié au Globe and Mail.

On ne peut pas toucher au grand Clint Eastwood. Même les mal-dans-leur -peau qui manient la Cancel Culture n’y parviennent pas.

Et pour la petite histoire, Rafael Shimunov a la haine tellement vissée au corps, qu’il soutient l’antisémite Ilhan Omar. Il mérite d’être victime d’une Cancel culture pour le coup. Il est loin d’être en position de donner des leçons de morale.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

20
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz