Publié par Magali Marc le 14 octobre 2021

Les Démocrates ne reculent devant rien quand il s’agit de se venger d’un adversaire politique. Dans le seul but de nuire à Donald Trump, le maire de New York, Bill De Blasio, a mis fin aux contrats que celui-ci avait avec la ville, en prenant pour prétexte sa prétendue responsabilité lors de « l’émeute » du Capitole du 6 janvier 2021. Mais l’ex-Président Trump n’est pas homme à se laisser faire. La Trump Organization poursuit maintenant la ville pour non-respect de contrats, alléguant que la décision du maire De Blasio était fondée sur des considérations politiques.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Nick Arama, paru sur le site de RedState, le 12 octobre.

***********************

Trump dénonce la rétribution politique injuste du Maire De Blasio

Ne sous-estimez jamais tout ce que les Démocrates sont prêts à faire, même au risque de léser des Américains, afin d’augmenter leur pouvoir ou de se venger d’un adversaire politique.

Il n’y a sans doute aucun adversaire politique que les Démocrates souhaitent démolir autant que le Président Donald Trump.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Aujourd’hui encore, ils tentent de lui nuire par tous les moyens.

Le maire de New York, Bill De Blasio, a pris des mesures pour mettre fin à tous les contrats que Donald Trump pourrait avoir avec la ville, citant l’émeute du Capitole du 6 janvier comme excuse pour tenter de se débarrasser des contrats et supprimer les revenus de la Trump Organization.

Les contrats en question concernent deux patinoires, le Central Park Carousel et le Trump Golf Links dans le Bronx. Ces contrats rapportent environ 17 millions de dollars par an à la Trump Organization.

C’est Donald Trump qui a transformé la célèbre patinoire Wollman en une entreprise rentable qui a réellement été utile à la ville de New York.

C’est lui également qui a transformé la zone dissolue près du Whitestone Bridge en un terrain de golf public de classe mondiale. La ville avait signé un contrat de vingt ans avec la Trump Organization.

À présent, Donald Trump se défend publiquement contre le maire de New York.

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, il a spécifiquement dénoncé les efforts déployés par le maire contre le terrain de golf :

« À la demande du maire Bloomberg, l’ancien maire de la ville de New York, j’ai pris en charge un site du Bronx en proie à des scandales depuis longtemps, qui a été pendant près de 30 ans un désastre financier et où la ville n’avait rien pu faire construire, et je l’ai transformé en un magnifique terrain de golf conçu par la compagnie Jack Nicklaus Signature, un club house et des installations, qui emploie un grand nombre de personnes et qui a été une vitrine d’esthétique et de succès. J’ai investi plusieurs millions de dollars dans ce projet afin de le mener à bien, en partant de zéro, et en un temps record. Il s’agissait d’un travail extraordinaire de la part de nombreuses personnes qui ont uni leurs efforts afin de revitaliser cette partie troublée de la ville de New York. C’était une version à grande échelle de la patinoire Wollman de Central Park, que j’ai sauvée il y a de nombreuses années.
Aujourd’hui, le maire De Blasio veut me confisquer le projet sans aucune raison, et mettre fin à mon entente à long terme avec la ville – et dire que je viens d’ouvrir un magnifique clubhouse de 10 millions de dollars. Le parcours a reçu des critiques élogieuses, il est considéré comme l’une des dix meilleures installations ouvertes au public aux États-Unis (il pourrait même être le meilleur !), il est conçu pour les tournois, et le maire De Blasio veut me le retirer alors que tout le travail a été si bien fait et que tant d’argent a été dépensé. C’est tellement injuste – c’est le genre de chose qui arrive dans les pays communistes, pas en Amérique ! »

La Trump Organization poursuit maintenant la ville pour le non-respect des contrats. « Le maire De Blasio avait une prédisposition, fondée sur des considérations politiques, à résilier les contrats liés à M. Trump, et la ville a utilisé les événements du 6 janvier 2021 comme prétexte pour le faire », affirme l’organisation dans sa plainte avec laquelle elle cherche à empêcher la ville d’annuler les contrats.

Mais cette action se retourne contre M. De Blasio, comme c’est souvent le cas pour les actions des Démocrates.

Comme le souligne l’éditorial du New York Post, il y a eu de gros problèmes avec les personnes que le maire De Blasio a ensuite engagées pour reprendre le projet :

« Cela n’a pas de sens », a admis M. De Blasio lundi, que la mairie ait effectivement donné à un opérateur de refuge pour sans-abri un contrat pour reprendre le terrain de golf précédemment géré par la Trump Organization. La question a fait la une des journaux en raison des scandales de CORE Services, mais l’entreprise n’avait pas non plus d’expérience pertinente – seulement les bons contacts politiques. [….]
Ferry Point Links LLC, l’entité nouvellement créée qui a obtenu le contrat sans appel d’offres, sur 13 ans, du Département des parcs pour reprendre le 18-trous Ferry Point links, est dirigée par rien de moins que le PDG de CORE, Jack Brown, et à la même adresse, rapporte The City. Il s’est associé à une entreprise de l’extérieur de la ville qui gère des terrains de golf, mais l’accord semble bien malodorant maintenant qu’il a été révélé qu’il utilise un réseau d’entreprises à but lucratif pour gagner beaucoup d’argent au détriment de l’organisation à but non lucratif CORE, qui lui verse un salaire de plus d’un million de dollars par an.
»

Cela montre une fois de plus à quel point tout cela était politique.

Les nouvelles personnes engagées par la ville pour reprendre la patinoire Wollman sont déjà en place et ont déjà augmenté les prix, ce qui coûte plus cher aux New-Yorkais pour patiner.

« Ils nous ont dit que nous aurions un opérateur plus responsable que M. Trump. C’est plus cher qu’avec M.Trump », a déclaré Gale Brewer, la présidente de l’arrondissement de Manhattan.

Mme Brewer s’est également inquiétée du fait que la nouvelle société n’a peut-être « aucune expérience opérationnelle d’aucune sorte ». La société, Wollman Park Partners, a été créée moins d’un mois avant d’obtenir le contrat, ce qui soulève d’autres questions sur la manière dont elle a obtenu le contrat.

Enfin, comme la Trump Organization conteste les actions de la ville devant les tribunaux, l’affaire n’est pas encore terminée.

La Trump Organization demande un gel de tout nouveau contrat pour le terrain de golf. Si le tribunal estime que la ville a agi de manière inappropriée en mettant fin aux contrats, il existe une clause selon laquelle elle devra verser 30 millions de dollars de dommages et intérêts à la Trump Organization.

Donc, la tentative de représailles politique des Démocrates pourrait coûter un gros magot à la ville de New York.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Redstate

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz serait censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz