Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 octobre 2021

Traduction du russe via Google Translate. Edité.

La France a commencé à retirer progressivement son contingent des bases militaires dans le nord du Mali. Cette décision de retrait gâche les relations de la France avec son ancienne colonie et ouvre les portes aux mercenaires russes.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Si Paris continue à fournir un soutien aérien aux militaires maliens dans leur lutte contre les forces insurgées en Afrique de l’Ouest, elle va en revanche fermer trois de ses bases et réduire sa présence de 5 100 hommes de près de la moitié.

« L’idée n’est pas de créer un vide. L’idée est de transférer la responsabilité de ces zones à l’État malien », a expliqué le général Étienne du Peyroux, l’un des commandants des forces françaises de l’opération Barkhane cité par France 24 (1).

« Pour éviter le risque d’enlisement dans ce conflit, nous devons apporter une réponse qui ne soit pas uniquement militaire. »

https://www.france24.com/en/africa/20211014-french-forces-begin-northern-mali-drawdown-the-idea-is-not-to-create-a-vacuum
  • L’opération Barkhane a débuté en 2013 après que les islamistes ont pris le contrôle du nord du Mali. Mais le contingent français, ainsi que la mission de maintien de la paix de l’ONU composée de 13 000 soldats, n’ont pas été en mesure de vaincre l’ennemi, et l’intensité des conflits au Mali a non seulement augmenté, de larges pans de territoire sont tombés aux mains des islamistes, mais l’instabilité a même débordé de la frontière vers le Burkina Faso et le Niger voisins.
  • Le Sahel, une vaste région aride au sud du Sahara, est devenu la nouvelle arène de la lutte de l’islam suprémaciste islamique depuis l’effondrement du régime de Kadhafi il y a dix ans. Un certain nombre de groupes djihadistes se sont installés au Mali, où l’instabilité est devenue, par effet de dominos, un des moteurs essentiels de la migration des populations africaines vers l’Europe.
  • La France a suspendu son engagement militaire avec l’armée malienne en juin, après que le pays a subi un deuxième coup d’État en moins d’un an.

Hamidou Cissé, du mouvement patriotique malien, s’est réjoui d’apprendre la diminution du contingent français.

« Après leur arrivée, nous pensions que nous aurions la paix. S’ils partent aujourd’hui, dans six mois ou un an, nous allons souffrir. Mais il vaut mieux souffrir que de rester entre leurs mains pour toujours », a-t-il déclaré.

  • Après que le président Macron a annoncé le retrait en juillet, les tensions entre Paris et son ancienne colonie ont commencé à croître.
  • Des rapports ont fait surface selon lesquels les dirigeants militaires de Bamako ont fait appel à une société militaire privée affiliée au Kremlin pour combler le vide que les troupes françaises laissent derrière elles (2).

La France et l’Allemagne, dont les militaires participent à l’opération antiterroriste de l’ONU et de l’Union européenne, ont averti que tout accord au sein du Groupe Wagner remettrait en question leur participation continue à cette opération.

La Russie, donc, n’hésite pas à capitaliser sur l’instabilité des États africains les plus fragiles, en y ravivant son influence de type soviétique, affirme le média russe Inosmi.ru, affilié à Russia Today (4). Les combattants de la société militaire privée de Wagner sont présents dans des dizaines de pays de ce continent.

  • La perspective d’une armée privée liée au Kremlin pour soutenir les chefs militaires maliens a suscité une mise en garde de l’Allemagne contre les « conséquences » de tout accord avec le groupe Wagner, basé à Moscou.
  • Le 13 septembre dernier, des sources à Paris ont déclaré (3) qu’un contrat d’une valeur de 10,7 millions de dollars par mois était bien avancé pour que la société forme des troupes et protège des personnalités de haut rang dans l’État d’Afrique de l’Ouest.
  • Les mercenaires russes ont conclu un accord pour l’envoi d’une force de 1 000 hommes afin de soutenir la junte malienne, une initiative qui a alarmé le Quai d’Orsay de Macron, qui accumule, impuissant, échec sur échec, si l’on songe au contrat des sous-marins perdu par l’arrogance du ministère des Affaires étrangères.

Selon des sources diplomatiques, les rumeurs que le Groupe Wagner gagnerait environ 10,8 millions de dollars par mois en se déployant dans l’État d’Afrique de l’Ouest sont confirmées. Sa mission consistera à former les troupes et à protéger les hauts responsables du régime.

Macron a déclaré lors d’un sommet Afrique-France à Montpellier qu’il fermait les bases parce que ce n’était pas le « travail de la France de rester au Mali dans la durée ».

« La France n’est là que pour lutter contre le terrorisme, pas pour soutenir tel ou tel régime », a-t-il ajouté. Le déploiement, qui a entraîné la perte de 53 soldats, suscite un mécontentement croissant en France.

La débâcle du Mali est une grosse tache noire pour l’image à l’international du président Macron. Localement, les Français s’intéressent assez peu à leur politique étrangère. Ils notent cependant que les efforts pour lutter contre le terrorisme au Mali leur bénéficieraient plus directement s’ils étaient consacrés à la lutte contre le nouveau terrorisme en France : celui des banlieues dites « zones de non-droit », et le terrorisme passif créé par l’insécurité des villes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://www.france24.com/en/africa/20211014-french-forces-begin-northern-mali-drawdown-the-idea-is-not-to-create-a-vacuum
  2. https://www.thetimes.co.uk/article/youve-abandoned-us-mali-tells-macron-after-turning-to-russia-3rwh5r73n
  3. https://www.thetimes.co.uk/article/russian-mercenaries-poised-to-support-mali-junta-m3zxxp78w
  4. https://inosmi.ru/politic/20211017/250717383.html

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

17
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz