Publié par Magali Marc le 16 octobre 2021

Les gens sont tellement dégoûtés par la façon dont Joe Biden fait son travail qu’il est devenu un générateur de mèmes sur Internet. Il y a eu d’abord vu les chants de foule «F**k Joe Biden » et « Let’s go, Brandon », un mouvement continu qui a même pris une dimension internationale. Puis en réaction aux remarques de Joe Biden (le 14 octobre) concernant les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, alors que les Américains sont confrontés à des pénuries dans tout le pays, un nouveau surnom pour Joe est apparu en première position sur Twitter : « #EmptyShelvesJoe » (ÉtagèresVidesJoe). S’il s’attaquait aux problèmes des camionneurs et allégeait des réglementations fédérales et étatiques, il pourrait être sur la bonne voie et remonter dans les sondages. Mais alors il ne serait pas le Joe Biden, qui toujours utilise la pire façon de traiter un problème.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Kyle Becker, paru sur le site berckernews.com (via The Gateway Pundit), le 14 octobre.

***************************

Les Républicains réussissent une collecte de fonds record pour les élections de mi-mandat : Ils sont prêts à prendre le contrôle de la Chambre des Représentants

Le Parti Démocrate est en sursis pour ce qui est de conserver le contrôle du Congrès américain. Le programme des Démocrates radicaux est de plus en plus déconnecté des préoccupations des électeurs américains, qui se languissent de les punir dans les urnes.

Une explosion budgétaire estimée à près de 5 000 milliards de dollars, une prise de contrôle des élections par le gouvernement fédéral, l’intervention du FBI contre des parents inquiets qui s’opposent à l’enseignement de la Théorie Critique des Races dans leurs écoles, et l’obsession de revenir sans fin sur l’émeute du 6 janvier marquent un programme extrémiste qui est sur le point de recevoir une réprimande colossale.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Ensuite, il y a le coronavirus.

Le président Biden a promis qu’il allait résoudre la pandémie. Mais alors que la nation en est rendue à presque deux ans d’interventions politisées contre le virus, il est devenu évident que le Parti Démocrate n’a pas l’intention d’y renoncer. La pression incessante et anti-scientifique en faveur d’une vaccination universelle sans tenir compte des risques ou de l’immunité naturelle a conduit à un «mandat» fédéral officieux de vaccination qui menace de mettre des millions d’Américains au chômage.

Les difficultés économiques sont également en hausse.

Un nombre alarmant de 4,3 millions d’Américains ont quitté leur emploi le mois dernier.

L’inflation galopante, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et la montée en flèche du prix de l’essence font des ravages.

Pendant ce temps, les Démocrates veulent donner à l’IRS (le fisc) le mandat de surveiller tous les comptes bancaires des Américains dont les transactions dépassent 600 dollars par an. Leur piètre excuse pour cela est l’idée de mettre fin à l’évasion fiscale des milliardaires.

Au milieu de cette crise quotidienne, il est devenu évident pour tous que le président est totalement incapable de s’exprimer en phrases cohérentes, et encore moins de diriger le pays le plus puissant du monde.

Si l’on ajoute à tout cela le chaos à la frontière sud, qui a entraîné des vagues d’immigrants clandestins, et le désastreux retrait d’Afghanistan après 20 ans de guerre, on obtient le scénario d’une débâcle aux élections de mi-mandat.

Les collectes de fonds sont l’un des premiers signes indiquant que le GOP est sur le point de connaître une vague électorale semblable à celle du «Tea Party». Le Parti républicain bat des records à mesure que son trésor de guerre pour 2022 augmente.

Selon l’agence Associated Press :

« Le comité républicain de collecte de fonds qui a pour objectif de faire basculer la Chambre des Représentants lors des élections de mi-mandat de l’année prochaine a déclaré jeudi avoir collecté plus de 105 millions de dollars cette année jusqu’en septembre. (…) Ce montant record pour la période de neuf mois marque une augmentation de 74 % par rapport au cycle précédent et comprend 25,8 millions de dollars collectés au cours du troisième trimestre de l’année. Le groupe a déclaré qu’il disposait désormais de 65 millions de dollars de liquidités, soit près du triple de ce qu’il avait à la même époque il y a quatre ans. (…)  »Les Démocrates de la Chambre des Représentants se précipitent vers la sortie parce qu’ils savent que leurs jours dans la majorité sont comptés et nous sommes impatients de maintenir la pression », a déclaré le président du National Republican Congressional Committee ( NdT: Le NRCC : Comité National des Républicains du Congrès), Tom Emmer, dans un communiqué. Le NRCC a collecté plus de fonds que le Comité Démocrate de la Chambre des Représentants, soit 45,4 millions de dollars contre 36,5 millions de dollars au cours du deuxième trimestre de l’année, qui s’est terminé le 30 juin ».

Récemment, une élection spéciale dans l’Iowa a montré que le châtiment politique a déjà commencé à se faire sentir. Un Républicain a remporté un siège qui était détenu par les Démocrates depuis près de 30 ans.

Après l’élection de 2020 qui a vu des gains massifs pour le GOP à la Chambre, les élections de mi-mandat de 2022 s’annoncent comme une immense répudiation de l’agenda des gauchistes radicaux du Parti Démocrate.

Pour des millions d’Américains, les élections de mi-mandat ne peuvent pas arriver assez tôt.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

11
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz