Publié par Dreuz Info le 4 octobre 2021

Explosion des flux migratoires et des menaces de l’islamisme renforcé par la victoire des talibans et la défaite américaine, déperdition culturelle de la ruralité, violences des cités, effondrement de la cohésion sociale, insécurité, mutations prévisibles des virus de la pandémie, exacerbations des pouvoirs de la finance comme de ceux de l’État, nos sociétés sont inconscientes d’elles-mêmes et du mal profond qui les pousse vers la crise finale…or ce mal a un nom, il s’agit du système du salariat fondé sur la transformation du travail en marchandise concurrentielle et inventé par les marchands du 14e siècle.

Des marchands gagnants en puissance sur la noblesse accrochée au servage ou à l’ordre religieux de la corporation. Mais là règne une véritable omerta sur le système salarial et sur ses effets, une omerta entretenue autant et sinon pire par la gauche, sociale-démocrate, syndicaliste, communiste que par la droite libérale et plus ou moins centriste, gestionnaire du système.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Cette omerta « de gauche » ou centriste a réduit le rapport du capital au travail salarié à l’exploitation en quête de plus-value en ignorant la transformation du travail en marchandise concurrentielle et ce, dans l’ignorance des cultures fussent-elles mortifères comme celle de l’islamisme radical aujourd’hui ou encore de l’animisme tribal qui sévit dans les massacres de certains pays d’Afrique.

Le schéma est simple. Le capital exploite le travail en dégageant une plus-value. Les travailleurs revendiquent alors contre l’exploitation et le capital répond en important des « marchandises-travail » moins cher ou en exportant les fabriques dans le même but. Ce qui aboutit à la mondialisation du marché du travail et des mains-d’œuvre à ne pas confondre avec celle des produits. La tendance la plus gauche est alors de souhaiter ou d’installer l’étatisation du travail salarié avec dictature façon Lénine, Staline, ou façon chinoise, Mao, ou Xi Ping ou avec aveuglement façon social-démocratie. Au final la gauche par la revendication qui incite en réponse les flux migratoires et l’exportation des fabriques dans le maintien du marché du travail, est le meilleur agent du développement capitaliste qu’elle croit combattre, le meilleur agent de l’effondrement des cultures nationales soumises aux immigrations et aux idéologies religieuses islamistes totalitaires qui reposent sur l’incompatibilité de la présence des femmes sur le marché libre du travail.

Le taux de masses immigrées sans assimilation et porteuses d’une idéologie islamiste, les fractures sociales que cela provoque et la crise sociétale qui suit dans un climat de guerre civile, tout cela indique que l’adoption de seules mesures autoritaires de cessation de l’immigration ne peuvent suffire à agir sur la cause c’est-à-dire sur le processus de l’expansion du travail marchandise.

Pour agir sur cette cause, il y a en premier lieu nécessité de lever l’omerta sur le salariat et secondement d’inciter à l’invention de structures d’association reposant sur la solidarité, sur le partage, sur la domination de la division du travail, rural, commercial, industriel et bien entendu sur le changement des mentalités. Le travail salarié et concurrentiel, c’est le travail pour l’appât du salaire et par là pour le chacun pour soi. L’extorsion de travail non payé-l’exploitation- va de pair avec une plus-value de pouvoir au bénéfice de l’entreprise et du pouvoir d’État, plus-value de pouvoir selon l’expression de Gérard Mendel. L’invention de structures d’association, la prise en main d’un pouvoir plus proche de la commune que du pouvoir vertical doivent inaugurer un mouvement-non pas une solution miracle vers une nouvelle société.

« Le capital et le salariat sont liés l’un à l’autre et disparaitront ensemble. Il est donc absurde de parler de capitalisme sans salariat ». Cette phrase de Marx dénonçait déjà les « marxistes » de la pensée absurde. Cette lucidité de Marx sur ce plan n’empêchait pas l’antisémitisme des pères fondateurs de la pensée de gauche à l’exception de Saint Simon, simple sécularisation d’une théologie moyenâgeuse dont il faut analyser les effets néfastes à la source de l’islamogauchisme aujourd’hui : Proudhon souhaitait l’extermination quand Marx souhaitait rendre le juif impossible. L’invention de la société associationniste doit s’imposer à la fin de la pandémie. Israël a inventé une nouvelle structure issue des kibboutz, il ‘agit de la formule souple des « kibboutz urbains ». Rien à voir avec la pensée absurde.

Claude Berger

Claude Berger, vient de publier «  les cinq crises » la fin du salariat, aux Éditions de Passy.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

1
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz