Publié par Magali Marc le 27 octobre 2021

Les gauchistes du parti Démocrate se sont entêtés à bloquer le Projet de loi sur les infrastructures ( 1 500 milliards) pour obliger le Congrès à adopter en même temps le Projet de loi de réconciliation (3 500 milliards) qui contient des dispositions radicales. Mais cette stratégie a eu pour effet de durcir la position des Sénateurs démocrates modérés, Mme Sinema et M. Manchin, qui pensaient avoir obtenu une entente concernant l’adoption du Projet de loi sur les infrastructures. En dépit de ce qu’affirment certains concernant une entente éventuelle avant la fin du mois d’octobre, il est clair que les Démocrates sont dans une impasse.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Bonchie, paru sur le site de RedState, le 26 octobre.

*******************

Les négociations des Démocrates montrent que le parti est plein chaos

Alors que certains Démocrates ont essayé de faire bonne figure et d’affirmer qu’un accord est proche, la réalité des négociations en cours autour du Projet de loi de réconciliation donne une image différente. Tandis qu’il y a peut-être eu quelques progrès avec Joe Manchin au cours du weekend, Kyrsten Sinema est aux abonnés absents.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Pourtant, même Joe Manchin n’a pas l’air d’être sur le point d’accorder aux gauchistes leurs rêves les plus fous.

Twitt de Josh Lederman de la chaîne NBC (25 octobre) :

« NOUVEAU : Joe Manchin ce soir à un dîner :
« Je suis totalement en décalage avec 48 autres démocrates. … Je les aime tous. Et j’aime tous les Républicains. Donc j’essaie juste de survivre dans un Congrès très, très, très divisé dans un pays très divisé. »
»

C’est certainement quelque chose de voir un sénateur en exercice admettre qu’il est « totalement en décalage » avec presque tous les autres membres de son parti.

Tandis que le Washington Post proclamait hier, sur son compte Twitter, qu’un accord concernant l’agenda de Joe Biden était en pleine «coalescence», avec une photo souriante du président, je ne vois aucune preuve de cela.

Joe Manchin a déclaré récemment qu’ils étaient loin du compte, et cela semble toujours être le cas.

Je trouve intéressant qu’il parle de «survivre». Peut-être fait-il seulement allusion au harcèlement incessant qu’il a subi de la part des gauchistes, mais il pourrait aussi parler de la ligne politique qu’il essaie de suivre. Étant de Virginie-Occidentale, ce serait mieux pour lui de n’avoir rien du tout. Pourtant, en tant que Démocrate, il a désespérément essayé d’envoyer aux membres de son parti une bouée de sauvetage en leur proposant un accord. Mais les gauchistes sont restés de marbre.

À ce sujet, Steny Hoyer, le numéro 2 des Démocrates de la Chambre des Représentants , a jeté de l’eau froide sur les affirmations des partisans de Bernie Sanders concernant leur supposé effet de levier.

Message de Manu Raju de CNN sur son compte Twitter (le 25 octobre) :

« ‘‘Quel levier ont-ils ? Si votre hypothèse est que les Sénateurs Sinema et Manchin vont être touchés par ce retard, je n’ai vu aucune preuve », a déclaré M. Hoyer après que je l’ai interrogé concernant les gauchistes qui ont effectivement retardé le premier vote sur l’infrastructure afin de montrer leur influence.»

Manu Raju, de CNN, s’est fait murmurer des mots doux à l’oreille par les gauchistes à propos du blocage du Projet de loi sur les infrastructures et de leurs demandes de passer le Projet de loi de réconciliation en même temps. Mais comme le souligne M. Hoyer, est-ce que cette stratégie a été efficace ?

La réponse est : Non! Cela n’a fait que durcir la position de Mme Sinema et M. Manchin, qui pensaient avoir négocié l’entente sur le Projet de loi des infrastructures en toute bonne foi.

Maintenant, la Représentante Pramila Jayapal et d’autres veulent tenter de le prendre en otage.

Mais vous ne pouvez pas prendre en otage quelque chose qui n’a pas grande importance pour l’autre partie. Comme je l’ai dit, Joe Manchin serait satisfait sans aucun projet de loi dépensier, et je soupçonne que la Sénatrice Sinema n’est pas loin derrière.

Finalement, ces commentaires sur les négociations montrent un parti en plein chaos. Leur coalition s’est effondrée, et ceux qui n’ont aucun moyen de pression refusent d’admettre cette réalité. C’est la recette pour demeurer dans une impasse, et c’est exactement ce que nous voyons actuellement. L’idée qu’une entente sera conclu avant la fin du mois, c’est l’objectif de la Maison Blanche, est probablement un fantasme à ce stade-ci.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Redstate

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz