Publié par Magali Marc le 6 octobre 2021

Le Comité national démocrate (DNC) tente d’atteindre les «communautés de couleur» dans les États-charnières, comme l’Arizona, la Floride, le Texas, la Géorgie, la Pennsylvanie et le Nevada.

Ce sont des États où l’avance des Démocrates en matière d’inscription sur les listes électorales s’est considérablement réduite, leur faisant craindre encore davantage la montée d’une vague rouge (républicaine) lors des élections de mi-mandat de 2022. Ce qui n’aide pas, ce sont les taux d’approbation calamiteux du président Biden dans ces États.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Wendell HusebØ, paru sur le site de Breitbart News, le 5 octobre.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

*********************

L’avance des Démocrates en matière d’inscription sur les listes électorales se réduit comme peau de chagrin dans les États-charnières

L’avance des Démocrates en matière d’inscription sur les listes électorales s’est considérablement réduite dans les États-charnières (les États où les électeurs oscillent entre les candidats démocrate et républicain d’un cycle électoral à l’autre) à travers le pays, leur faisant craindre encore plus la montée d’une vague rouge (républicaine) lors des élections de mi-mandat de 2022.

  • En Floride, les Démocrates ne devancent les Républicains dans les inscriptions sur les listes électorales que de 24 000 personnes. Ce chiffre a considérablement diminué par rapport aux 100 000 inscrits en janvier. Lorsque Obama s’est présenté aux élections en 2008, par exemple, l’État comptait plus de 700 000 démocrates inscrits.
  • En Pennsylvanie, les Démocrates perdent également des électeurs inscrits. En deux ans seulement, les Républicains ont gagné près de 200 000 électeurs. Les Démocrates devancent actuellement les Républicains avec 632 000 inscriptions, alors qu’ils en comptaient 813 885.
  • En Caroline du Nord, l’avantage des Démocrates a chuté de 140 000 depuis octobre 2019. «Il y a moins de démocrates actifs inscrits sur les registres en Caroline du Nord aujourd’hui qu’il y a six ans», selon un reportage du journal The Hill.
  • Pour ce qui est de la Floride, un membre du Comité national démocrate, Thomas Kennedy, a déclaré à The Hill que la tendance est très préoccupante :

«Il est évident que c’est inquiétant», a déclaré M. Kennedy. «Il y a de quoi s’alarmer, et je pense que le Parti et différents groupes en prennent note, et essaient de combler les lacunes. Je pense que les Républicains ont mis l’accent sur l’inscription des électeurs. Pour les Démocrates, il n’y a pas eu d’opération énergique d’inscription des électeurs comme il l’aurait fallu en Floride depuis l’ère Obama. L’accent est mis sur les groupes tiers et les organisations à but non lucratif pour combler ce vide.»

Il est bon de noter que les Démocrates de Floride ont essayé de renforcer les inscriptions sur les listes électorales. L’ancien candidat au poste de gouverneur Andrew Gillum, qui a perdu contre le Gouverneur Ron DeSantis en Floride en 2018, s’est chargé d’augmenter les inscriptions, mais son projet a échoué. Peu de temps après avoir perdu contre Ron DeSantis, Andrew Gillum a été trouvé à Miami, en état d’ébriété aux côtés d’«un travailleur du sexe masculin, des sachets que les policiers soupçonnaient de contenir de la méthamphétamine en cristaux et d’autres stupéfiants, et un troisième homme.»

M. Gillum est un homme marié qui a trois enfants. Sa débâcle a laissé les Démocrates en plan dans l’État.

Cela n’a pas dissuadé le Comité national démocrate (DNC) de mettre sur pied une nouvelle tentative en 2022 de manière à atteindre principalement les «communautés de couleur» dans les États-charnières, comme l’Arizona, la Floride, le Texas, la Géorgie, la Pennsylvanie et le Nevada.

«L’inscription des électeurs est immensément importante, mais ce n’est pas la finalité », a transmis un stratège démocrate au niveau national à The Hill. « Cela étant dit, je pense qu’avec un grand nombre des nouvelles restrictions électorales, le paysage politique en 2022 étant ce qu’il est, il serait intelligent pour nous d’essayer d’augmenter l’inscription des électeurs autant que possible, parce que c’est en partie un jeu de chiffres.»

L’inscription des électeurs n’est peut-être pas le seul défi à relever pour les Démocrates. Le taux d’approbation du président Biden dans les États-charnières est également un facteur négatif.

Selon un sondage Civiqs publié par Breitbart News en septembre, dans l’ensemble, la cote de popularité de Biden est inférieure à la moyenne dans 25 des 27 sièges des 18 États-charnières.

Dans 12 des 13 courses électorales où les Républicains détiennent actuellement un siège, Joe Biden a un taux d’approbation négatif.

Dans les sièges actuellement détenus par un Démocrate, 13 sièges sur 14 présentent une cote d’approbation négative pour Joe Biden.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

  • https://www.breitbart.com/politics/2021/10/05/democrats-voter-registration-lead-shrivels-in-battleground-states/


Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz