Publié par Magali Marc le 1 octobre 2021

Les Démocrates sont à couteaux tirés. Les Démocrates d’extrême gauche se méfient des Démocrates plus modérés qui doivent tenir compte des élections de mi-mandat de 2022 avant d’adopter des projets de loi dépensiers. L’extrême-gauche ne veut pas renoncer à son influence pour faire passer le Projet de loi dit de «réconciliation» de 3 500 milliards de dollars. À cela s’ajoute le désastre afghan et la crise frontalière mal gérés par l’Administration Biden. Les Démocrates de l’Establishment sont tombés si bas qu’ils comptent sur Kamala Harris pour les sauver en 2022 !

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Matt Vespa, paru sur le site de Townhall, le 30 septembre.

************************

Ils sont foutus : Les Démocrates ont choisi leur arme secrète pour les élections de mi-mandat

Sérieusement ? C’est Kamala Harris qui, selon les Démocrates, constitue une arme secrète pour gagner les élections de mi-mandat de 2022 ? Le choix est vraiment si restreint ? Pourquoi Joe Biden n’est-il pas en tête de cette liste ? Le président n’a pas un effet d’entraînement ? Non. Pas en ce moment et probablement pas dans un avenir prévisible.

L’inflation monte en flèche, la croissance économique ralentit, la création d’emplois s’évapore, et à l’étranger, nous sommes dans la mouise. La confiance envers Joe Biden dans la gestion du coronavirus a également chuté.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

L’Afghanistan est tombé entre les mains des Talibans et Joe a laissé des Américains en rade.

Il n’y a pas grand-chose dont cette Administration puisse se vanter.

Le vaccin contre le coronavirus ne devrait pas figurer dans la liste des réussites puisque Joe Biden l’a reçu de Donald Trump.

C’est pourquoi Joe a besoin que soient adoptés les deux projets de loi sur les dépenses, ce qui augmentera le déficit et aggravera la crise de l’inflation. Il a besoin d’un succès.

Joe étant en mauvaise posture, les Démocrates pensent qu’avec Kamala Harris, ils tiennent leur billet gagnant.
Si c’est le cas, alors ils reconnaissent tacitement qu’ils sont foutus.

Joe Biden est nul, mais il faut encore creuser 50 pieds dans la fange pour trouver Kamala Harris.

Elle est populaire auprès de la base, disent-ils (via un article dans The Hill) :

« Les Démocrates s’attendent à ce que la vice-présidente Harris joue un rôle majeur dans la mobilisation de la base gauchiste du parti en vue des élections de mi-mandat de l’an prochain. Les alliés de Mme Harris pensent qu’elle jouera un rôle important, à la fois en collectant des fonds et en participant à des rassemblements de campagne.
Ils considèrent que Mme Harris est particulièrement bien placée pour faire augmenter la participation des jeunes et des femmes, qui, selon eux, seront essentiels afin de leur permettre de conserver leur majorité au Congrès. Les tendances historiques suggèrent que les Républicains devraient avoir un avantage lors des élections de mi-mandat, et les Démocrates affirment qu’une forte participation sera essentielle pour que le parti conserve le pouvoir. «Mme Harris est très populaire auprès de la base. Elle est particulièrement forte auprès des femmes et des jeunes.  »La participation des jeunes sera cruciale pour les élections de mi-mandat et elle est incertaine », a déclaré Celinda Lake, une sondeuse démocrate qui a été consultante lors de la campagne du président Biden. « Entre le taux de participation et les femmes indépendantes, je pense qu’elle sera assez forte en raison de son attrait et de sa popularité. » La vice-présidente peut également utiliser les élections de mi-mandat pour renforcer son image de marque, étant donné les questions qui se posent quant à savoir si M. Biden cherchera à obtenir un second mandat comme il en a l’intention.
»

La base démocrate vit principalement dans des régions où le parti va gagner de toute façon. Cela se traduira-t-il en victoire dans la douzaine de districts compétitifs de la Chambre des Représentants ? Probablement pas.

Les taux d’approbation dans les sondages pour Kamala Harris sont pires que ceux de Joe Biden.

Elle est aux abonnés absents en ce qui concerne la frontière et les vaccins contre le coronavirus. Son bureau est en état de guerre civile, entaché de luttes intestines, d’isolement et de mauvais choix dans l’embauche du personnel.

Les Démocrates eux-mêmes admettent que Mme Harris n’a guère de chance d’être élue en 2024 ou en 2028.

Sa façon de ricaner nerveusement quand elle est sous pression, est exécrable et elle, comme son patron, n’est tout simplement pas capable de faire le travail.

Les Démocrates n’ont qu’une faible majorité de quatre sièges à la Chambre. Je doute que Kamala Harris puisse arrêter l’hémorragie. Il reste beaucoup de temps avant les élections de mi-mandat de 2022, mais cette Maison Blanche semble se satisfaire du cycle catastrophique dans lequel elle s’enfonce de plus en plus.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Townhall

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

9
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz