Publié par Dreuz Info le 26 octobre 2021

Le mouvement de « décolonisation » garde sa force, force qu’il tire de la honte de l’Occident qui a osé s’imposer au monde prétendu non civilisé. Et je viens de lire un livre très complet, en néerlandais, dont le titre peut se traduire par : Vos richesses contre notre civilisation. L’absurdité de l’échange colonial par Paul C. Vossen.

Il est vrai que la colonisation s’est imposée dans le but d’enrichir le colonisateur et sans vraiment tenir compte de la diversité des colonisés. L’auteur insiste sur la grande variété des civilisations humaines, leurs richesses, leurs possibilités…. Il voudrait pouvoir annihiler la colonisation, repousser le néo-colonialisme, l’égoïsme de ceux qui ne songent qu’à s’enrichir. Les « portefeuilles éternellement à remplir » sont de toutes les origines, de toutes les couleurs, devraient être remplacés par des personnalités responsables et l’auteur présente l’état d’esprit d’un Kakou Ernest Tigori (1) pour qui la démocratie est possible en Afrique, démocratie différente de l’occidentale mais plus riche en réunissant, non des partis politiques, mais des Anciens, des chefs, capables de défendre différents intérêts sans passer par le « un homme, une voix » occidental. Tigori n’est pas seul ! (2)

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Colonisation, néo-colonialisme sont vus par Paul Vossen comme un viol. Pour lui, la vie des peuples colonisés chez eux – vie qui n’est pas abordée dans ce livre – n’est pas une raison pour coloniser mais explique l’attitude « supérieure » du colonisateur qui avait connu « les Lumières » et estimait avoir le devoir d’apporter ces « Lumières » aux autres peuples et – l’auteur insiste – ceci sans tenir compte des climats différents, des civilisations locales, des systèmes d’agriculture adaptés à chaque région, des nécessités régionales…. Ces différences sont bien expliquées par l’auteur qui est agronome et a travaillé dans divers pays africains. Elles sont infiniment plus grandes que les différences entre les Romains et les peuples colonisés par eux !

Le néo-colonialisme n’est pas plus favorable au monde colonisé que le colonialisme…. sans doute même beaucoup moins et on ne s’étonnera pas de ce que – 60 ans après les indépendances – les pays africains riches en matières premières se retrouvent bien plus exploités qu’avant.

La critique de la colonisation ne résoudra pas des problèmes monstrueux créés par une corruption généralisée au niveau mondial, corruption « acceptée » par tous les gens importants de la planète – industriels comme politiciens – qui ne voient que leur propre intérêt, ont oublié l’idéal de Léopold II, et le livre de Marcel Yabili à ce sujet m’a écoeurée : Chine – RD Congo. Chronique d’une colonisation choisie est une énumération de toutes les malversations actuelles. Il met l’accent sur l’auteur principal, la Chine, et je précise avoir pu observer à Lubumbashi qu’un Noir n’existe tout simplement pas aux yeux d’un Chinois, que beaucoup de Noirs regrettent le temps de la colonie, même s’ils sont encore jeunes et en ont simplement entendu parler….

Non, nous Occidentaux n’avions pas le droit de coloniser, d’exploiter les richesses d’un monde qui vivait sa vie, nous n’avions pas le droit de nous croire capables, en échange de ces richesses, d’apporter progrès, paix, santé….

A cause de nous la population africaine a été multipliée par 4 et le progrès n’est pas au rendez-vous, la santé est trop souvent détruite dans des mines qui procurent les matières premières pour ce qui nous semble indispensable…. L’Occident se sent coupable, bat sa coulpe…. ne fait rien  d’utile ! Il aggrave même le problème des anciens colonisés en leur faisant croire qu’ils ne sont pas responsables de ce qui se passe dans leur pays 60 ans après l’indépendance. Et j’espère vraiment que la  lecture de ce livre fera réfléchir, réveillera la dignité de ceux qui se plaignent, leur fera comprendre qu’ils ne sont pas de pures victimes incapables de se rendre utiles à eux-mêmes et à leur pays, leur donnera envie de contredire un auteur trop compatissant…. infantilisant.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Mia Vossen pour Dreuz.info.

  • (1) Kakou Ernest Tigori, L’Afrique à désintoxiquer. Sortir l’Europe de la repentance et l’Afrique de l’infantilisme.
  • ( 2) J-P. Nzeza Kabu Zex-Kongo, Congo. Comment le reconstruire, y ramener la paix et le développer ?

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz