Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 octobre 2021

Préambule : le COVID revenant constamment dans l’Actualité en tête des nouvelles importantes, Dreuz ne peut pas éviter de couvrir le sujet. Concernant les informations, Dreuz affiche sa neutralité et ne publie que celles provenant de sources fiables et réputées. A l’inverse, les articles d’opinion reflètent le point de vue des auteurs de Dreuz et non celui de la rédaction.

Une ancienne professeur de l’université Notre-Dame, en Floride, qui attaquait régulièrement les personnes non vaccinées en les qualifiant d’«égoïstes» est décédée de complications médicales.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Karen Croake Heisler, 67 ans, a reçu son premier vaccin Covid de Pfizer le 13 janvier 2021. En mars, dans un tweet, elle affichait agressivement son intolérance envers les personnes hostiles au vaccin et au masque, les accusant de la propagation de la pandémie. L’accusation est en grande partie exacte, puisque les personnes vaccinées ne peuvent que faiblement transmettre le virus, mais le raisonnement était faux, le ton insupportable.

Si vous n’avez pas l’intention de porter un masque ou de vous faire vacciner, veuillez rester chez vous jusqu’à ce que vous repreniez vos esprits. Vous n’avez aucun droit ni aucune « liberté » de mettre en danger la vie de votre famille, de vos amis, de vos collègues, des professionnels de la santé, des enseignants et de votre communauté. Vous êtes égoïste.

Ce raisonnement ne tient pas, l’accusation d’égoïsme encore moins.

Les non-vaccinés mettent en danger leur vie et celle d’autres non-vaccinés, oui, mais ces derniers ont librement évalué les avantages et les inconvénients, ils ont fait leur choix, et considéré que le risque est négligeable. Il est faux, absolument faux et inadmissible de prétendre les protéger comme s’ils étaient des victimes potentielles. Les non-vaccinés mettent leur vie en danger parce qu’ils considèrent que ce danger existe, mais qu’il est très faible pour eux. S’ils tombent malades et s’ils meurent, ils ne sont victimes de personne. Ils ont fait une évaluation, un choix, et s’ils tombent malades, c’est que leur évaluation était erronée. Le non-vacciné n’est pas responsable d’eux.

D’ailleurs, avec 4 millions de morts annoncées, sur presque 8 milliards d’êtres humains, leur raisonnement ne repose pas sur du vent : le nombre de morts, c’est 0,06 % (même si la Chine en a carotté un ou deux millions, ça ne change pas la donne).

  • Puis en avril, Mme Heisler a indiqué sur Twitter qu’elle n’avait eu aucun effet secondaire après son deuxième vaccin Pfizer.
  • Et début septembre, Heisler a tweeté qu’elle venait de recevoir son troisième vaccin.

Mme Heisler était une pro-vax intolérante de tout ce qui concernait les masques et le vaccin. Elle était remontée contre ceux qui refusent le vaccin. Elle les traitait d’«égoïstes» et leur disait de rester chez eux « jusqu’à ce que vous repreniez vos esprits », comme si les non-vax étaient des attardés.

  • Une semaine plus tard, saleté de Karma, Heisler a commencé à avoir des problèmes cardiaques et a encore maudit les non-vaccinées, les accusant d’encombrer les hôpitaux. Heisler a expliqué que son cardiologue a essayé de l’admettre à l’hôpital et que les chambres étaient complètes à cause des cas graves de Covid.

Bienvenue dans la réalité de la crise du Covid en Floride. Mon cardiologue a essayé de me faire admettre à l’hôpital mais il n’y a pas de chambres à cause du Covid. J’ai dû passer par les urgences. L’endroit est une équipe et la salle d’attente s’étend dans les couloirs. L’attente pour certains est de 15 heures. Faites ce foutu vaccin.

Le 14 septembre, elle tweetait :

«J’attends toujours de voir un médecin bien qu’ils aient effectué des tests. Il n’y a toujours pas de place à l’hôpital ou dans la salle des urgences. Ils viennent d’annoncer que les urgences ne pouvaient plus accepter de patients. C’est un grand hôpital. Maudits soient les non-vaccinés. Ils ont fait de la vie un enfer pour beaucoup de gens. »

Environ deux semaines plus tard, Karen Croake Heisler est décédée. Selon la notice nécrologique, elle est morte de « complications liées au cancer » le 19 septembre. Mme Heisler laisse derrière elle son mari et ses deux fils.

La mort est une tragédie, et je ne veux pas écrire que ses propos de haine, la laideur de ses propos, s’est retournée contre elle, car les propos de haine ne méritent pas la mort. Mais cette haine contre les anti-vax s’est tout de même retournée contre elle au-delà de la mort.

Le cynique Karma a frappé : aujourd’hui, des blogs hostiles au vaccin et au masque instrumentalisent sa mort pour affirmer qu’elle s’ajoute à « une longue liste de complications mortelles dues au vaccin » – ils n’ont aucune preuve d’un lien médical entre les deux, juste deux semaines pour tout argument, mais croyez-moi, ils s’en contrefichent : si ça peut servir, il ne veulent pas laisser échapper une si belle occasion.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Abonnez-vous sans tarder à notre chaîne Telegram, pour le cas où Dreuz soit censuré, ou son accès coupé. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

70
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz