Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 octobre 2021

« Le suspect de l’attentat de Norvège s’est converti à l’islam et était soupçonné de radicalisation, selon la police », indique CNN. Les médias ont tout fait pour cacher ce fait – pour ne pas faire le jeu des islamophobes et des anti-immigrationnistes.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Le suspect de l’attentat à l’arc en Norvège, Espen Andersen Bråthen, s’était converti à l’islam, et la police était en contact avec lui avant la tuerie de mercredi, en raison de préoccupations concernant sa radicalisation, a déclaré jeudi le chef de la police, Ole Bredrup Sæverud.

Espen Andersen Bråthen a posté une vidéo terrifiante en 2017 dans laquelle il se décrivait comme un « messager » qui vient « avec un avertissement ». Une connaissance, inquiète à cause de la vidéo, avait informé la police, a rapporté le quotidien Aftenposten, le plus grand journal norvégien.

« Bonjour. Je suis un messager, dit-il dans la vidéo qui avait déclenché son signalement. Je suis porteur d’un avertissement. Est-ce vraiment [cette vie] que vous voulez ? Pour tous ceux qui veulent se racheter, c’est le moment. Soyez témoins que je suis musulman », a dit Bråthen en anglais dans une vidéo Facebook qui a été signalée aux forces de l’ordre en 2017.

Le Danois de 37 ans, qui vivait en Norvège, a été arrêté et inculpé pour l’attaque de Kongsberg, et la police l’a inculpé pour terrorisme. Il fréquentait un centre islamique de la communauté il y a deux ans, a rapporté The Telegraph.

Les services de renseignement norvégiens ont également estimé que l’attaque était un « acte de terrorisme ».

« La police avait déjà été en contact avec cet homme, notamment à la suite de préoccupations antérieures liées à sa radicalisation », a déclaré M. Sæverud lors d’une conférence de presse.

Le suspect n’était toutefois pas apparu sur leur radar cette année, a indiqué M. Sæverud, précisant que la police n’avait « reçu aucun rapport en 2021 concernant sa radicalisation ».

Quatre femmes et un homme ont été tués dans l’attaque. Trois personnes, dont un policier en civil, ont été blessées.

« Nous avons quelques informations sur les cinq personnes qui sont mortes. Il y a quatre femmes et un homme, personne n’a encore été formellement identifié. Cela prendra un certain temps. Ils sont tous âgés de 50 à 70 ans », a déclaré M. Sæverud.

La chronologie des événements de mercredi a révélé qu’il ne s’est écoulé que 30 minutes entre les premiers signalements à la police d’un homme tirant avec un arc et des flèches et l’arrestation du suspect. 30 minutes pour massacrer cinq personnes dans le strict respect des préceptes du coran.

Lors d’une conférence de presse jeudi, le responsable de la police norvégienne a déclaré que les victimes ont très probablement été tuées après la première confrontation des agents avec l’agresseur. Le suspect a été arrêté vers 18 h 45, soit environ 30 minutes après le début de l’attaque. Des coups de semonce ont été tirés pendant l’arrestation, a indiqué la police.

Un homme brutal, un acte barbare

  • Les voisins de l’homme ont déclaré à l’Aftenposten qu’ils avaient vu Bråthen – qui pratiquait un « style de combat brutal » d’arts martiaux – s’entraîner avec des armes dans son jardin.
  • Le radiodiffuseur national NRK a rapporté que le suspect avait été condamné pour cambriolage et avait acheté de petites quantités de haschisch en 2012.
  • Bråthen a également été interdit de rendre visite à ses parents après les avoir menacés, selon le journal norvégien.

Des témoins ont découvert des personnes sans vie, ont entendu des hurlements et des cris et ont vu des gens courir pour sauver leur vie dans les rues », a déclaré Sæverud aux journalistes.

« Je veux dire qu’un homme seul non entraîné, équipé d’un couteau, d’une flèche et d’un arc, a ouvertement erré dans nos rues pendant plus de 30 minutes – s’est dirigé vers une épicerie au début et a attaqué des gens là-bas. Puis il s’est dirigé vers un bureau de poste. Partout où il a vu des gens se rassembler ».

Le maire de Kongsberg, Kari Anne, a également déclaré :

« C’est un incident épouvantable, il n’y a rien d’autre à dire. Maintenant, nous devons essayer de prendre soin des habitants du mieux que nous pouvons. »

Priorité aux problèmes climatiques

Un témoin oculaire a déclaré que les habitants sont toujours secoués par le carnage.

« C’est irréel. Mais la réalité est que cinq personnes ont été tuées, beaucoup sont blessées et beaucoup sont sous le choc », a déclaré à la chaîne de télévision norvégienne NRK le nouveau Premier ministre de centre-gauche Jonas Gahr Støre, qui prenait ses fonctions jeudi, et dont le nouveau gouvernement a affirmé vouloir se concentrer sur les problèmes climatiques.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

32
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz