Publié par Jean-Patrick Grumberg le 28 octobre 2021

Un tristement célèbre baron de la drogue, qui a échappé à la justice en mars dernier, a été de nouveau arrêté dans un hôpital marocain où il est soigné pour une grave blessure au visage, a-t-on appris lundi de sources sécuritaires.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Sofiane Hambli est Franco-Algérien. Il a 46 ans, et personne, à commencer par les journalistes d’extrême gauche qu’emploie la radio de Service public, ne lui reproche une double allégeance. Il a utilisé de faux papiers, se présentant sous une identité allemande, pour être accepté dans un hôpital, après avoir subi une grave agression qui l’a plongé dans le coma, après avoir reçu des entailles dans le dos et de 20 centimètres au visage avec une machette ou un sabre à Tanger le 23 octobre, ont précisé les sources.

« Dès qu’il sera rétabli, nous irons le chercher », a déclaré à l’AFP l’une des sources policières.

Originaire de Mulhouse, Hambli est considéré comme l’un des plus gros importateurs de cannabis en France et a un long casier judiciaire, ainsi qu’une histoire d’évasion de détention. Hambli s’est imposé dans le paysage du banditisme français comme un important trafiquant de drogue, capable d’importer du cannabis en quantité industrielle, grâce à ses contacts au Maroc, et ses relais en Espagne.

L’homme connu sous le nom de Chimère a été cité dans un mandat de perquisition international cette année, après avoir échappé à une libération sous caution en mars dernier en France, et après avoir été accusé d’avoir organisé l’importation de quatre tonnes de cannabis.

Le journal Parisien rapportait à l’époque qu’il avait gagné 2,4 millions d’euros (2,8 millions de dollars) grâce à cette transaction, mais qu’il n’avait jamais livré la drogue à son acheteur « qui aurait voulu se venger. » Hambli a nié ces accusations.

Il est également connu pour être un informateur du commissaire François Thierry de la police anti-narcotique française (OCRTIS), et a participé à l’importation de sept tonnes de cannabis dans une opération de 2015 qui était surveillée par les autorités.

Hambli est soupçonné d’avoir profité de cette relation privilégiée pour favoriser son trafic. L’affaire a provoqué la refonte de l’OCRTIS, et des répercussions judiciaires en cascade.

L’un de ses associés, Moufide Bouchibi, un autre Franco-Algérien de souche, âgé de 41 ans, parfois appelé le « roi du hasch », a été condamné en France à 16 ans de prison le mois dernier pour des infractions liées aux stupéfiants.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

5
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz