Publié par Magali Marc le 21 novembre 2021

Les médias de masse américains considèrent l’acquittement de Kyle Rittenhouse comme un encouragement aux suprémacistes blancs de tuer des Noirs, alors que Kyle s’est défendu contre des Blancs et n’a tué aucun Afro-américain. Pour les médias français, Kyle est un meurtrier. Ainsi, France Info titre: « États-Unis : Kyle Rittenhouse, le tueur de Kenosha, acquitté par la justice ». Le Journal de Montréal se contente de copier une dépêche de l’AFP qui titre : « Meurtre de deux manifestants antiracistes: Kyle Rittenhouse déclaré non coupable ». Il faut lire les réactions des commentateurs québécois, pour la plupart nettement mieux informés que le journaleux de l’AFP (https://www.journaldemontreal.com/2021/11/19/wisconsin-kyle-rittenhouse-declare-non-coupable ).

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de l’avocate Judy Sherwin, paru sur le site d’American Thinker, le 20 novembre.

**************

Comment 12 Américains ordinaires ont sauvé leur pays

À 12 h 17 vendredi, alors que j’étais en conférence téléphonique, essayant de ne pas penser au procès en cours à Kenosha, j’ai reçu le SMS d’un ami. « Tu l’avais prévu. Acquitté pour tous les chefs d’accusation. »

J’ai ressenti un profond soulagement. Je n’avais même pas réalisé à quel point j’avais été tendue toute la semaine en attendant ce verdict.

En regardant la vidéo du moment où ils ont annoncé les verdicts sur l’acte d’accusation, j’ai pleuré avec lui. Je suis sûre que beaucoup d’autres personnes aux États-Unis l’ont fait aussi.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

Je ne sais rien de Kyle Rittenhouse en dehors de ce que j’ai vu cette année. Je ne connais ni sa famille ni ses amis. Mais je connais bien le sud du Wisconsin, dont les villes de Kenosha, où j’ai fait mes courses, et Racine, où vivent des amis à moi.

C’est une région du Midwest américaine où les gens sont raisonnables et ont de solides valeurs familiales. Cette région est peuplée de gens de toutes les races, de toutes les croyances et de toutes les couleurs qui travaillent ensemble, qui vont à l’école ensemble et qui prient ensemble.

En voyant Kenosha envahie par des voyous et des fous en août 2020, j’étais incrédule.

Par la suite, je suis demeurée incrédule pendant la majeure partie de l’été 2020 en regardant, nuit après nuit, les médias et les troupes de choc du Parti Démocrate détruire des villes, des palais de justice et la vie des gens, sans autre raison que de gagner une élection.

J’étais incrédule face au gouverneur du Wisconsin qui a attendu trois jours et n’a agi qu’après les événements du 25 août. Il n’a pas voulu faire intervenir la Garde nationale et il semblait vouloir que le chaos continue – parce qu’il ne voulait pas avoir l’air d’être en accord avec le Président Trump.

Les gens doivent se souvenir de cela à propos du Gouverneur Evers et s’assurer qu’il ne pourra plus jamais agir de cette façon.

Les gens doivent se souvenir du vitriol et de l’infâme diffamation déversés sur nos ondes, en ligne, sur les médias sociaux et s’assurer que cela ne se reproduise pas.

Les gens doivent se souvenir des médias qui en ont fait tout un plat chaque soir, et de l’actuelle vice-présidente qui a perverti le système de justice et encouragé les criminels en faisant la promotion d’un fonds d’aide pour payer leur caution afin qu’ils puissent être libres de continuer leurs émeutes, leurs incendies et leurs pillages.

Nous ne devons rien oublier de tout cela. Et nous devons travailler chaque jour pour empêcher que cela ne se reproduise.

Mais nous devons aussi nous rappeler que douze personnes, loyales et authentiques, un vrai jury composé des pairs de Kyle Rittenhouse, ont laissé de côté les fous, MSNBC, le président des États-Unis, les rabatteurs, ceux qui ont hurlé devant le tribunal pendant des jours, et ont fait ce que les fondateurs de ce pays voulaient qu’ils fassent. Ils se sont assis dans une salle d’audience pendant deux semaines. Ils ont écouté, ils ont regardé et ils ont considéré sans préjugé ni duplicité.

Ils ne se sont pas intéressés aux causes politiques, aux manifestants ou à ce que les élites médiatiques avaient à dire qu’elles soient de droite ou de gauche. Car ce n’est pas de cela qu’il s’agissait dans ce procès.

Il s’agissait d’un jeune homme accusé de crimes qui pouvaient l’envoyer en prison pour le reste de sa vie.

C’est ce qui était l’enjeu et c’était important pour les personnes choisies pour faire partie de ce jury.Ils ont fait une chose remarquable. Ils ont fait quelque chose que les avocats mettent trois ans à apprendre, et eux l’ont appris à le faire en deux semaines.

Ils ont examiné les preuves, sans préjugé, ni arrière-pensée, et ils ont décidé quels étaient les faits. Ils n’ont pas eu besoin de l’aide de Morning Joe (Joe Scarborough, jourmaliste de MSNBC) ou de la raciste Joy (Joy Reid, journaliste de CNN).

Ils ont utilisé leur expérience de la vie et leur bon sens, et ils ont décidé de ce qui s’est réellement passé le 25 août 2020. Ils se sont basés sur ce qu’ils ont vu et entendu dans la salle d’audience. Après cela, la seule aide dont ils ont eu besoin, ils l’ont obtenue du juge, qui leur a indiqué comment appliquer la loi aux faits qu’ils avaient appris dans la salle d’audience.

Nous n’avions pas à nous inquiéter. Ceux d’entre nous qui plaident devant des jurys l’ont constaté à maintes reprises. Cela m’étonne chaque fois que je le vois. Ils voient plus loin que les interprétations et les arguments tendancieux, et ils séparent le bon grain de l’ivraie. En fin de compte, ils ont souvent raison.

Les fondateurs ont vu que c’était là que réside la sauvegarde du système de justice pénale et finalement notre protection.

Ils l’ont inscrit dans le Cinquième Amendement pour nous protéger d’un gouvernement incontrôlable et déterminé à engager des poursuites injustifiées ou injustes.

Comme souvent, ils avaient raison.

Ces douze personnes méritent notre gratitude.

Oui, ils ont sauvé Kyle Rittenhouse. Mais ils ont aussi donné raison aux fondateurs, à la Constitution et à la Déclaration des droits et ils nous ont tous sauvés.

Que Dieu les bénisse pour leur bon sens et leur courage. Et que Dieu bénisse l’Amérique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources :

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz