Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 novembre 2021

Dans un entretien avec Noah Berlatsky de Prostasia, Allyn Walker, professeur à Old Dominion, a justifié les sentiments de pédophilie et les personnes qui en sont atteintes.

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce bouton :



Allyn Walker se décrit comme une personne transgenre blanche, queer et non binaire. Tout un programme. Il est professeur adjoint au département de sociologie et de justice pénale de l'université Old Dominion, et il veut déstigmatiser le sentiment de pédophilie, faire admettre l'idée que la pédophilie est simplement une orientation sexuelle sur laquelle une personne ne devrait pas agir, et il affirme que tenter d'amener les pédophiles à ne pas être pédophiles s'apparenterait à une "thérapie de conversion", qui, selon lui, n'est "pas du tout efficace".

Walker affirme qu'il y a une différence entre les délinquants sexuels et les pédophiles, ou, comme il les appelle, les "personnes attirées par les mineurs". Selon Walker, les personnes dites MAP peuvent être attirées par des mineurs, qu'ils aient ou non atteint la puberté. Selon Walker, leur attirance pour les mineurs n'est pas immorale s'ils ne sont pas passés à l'acte.

Walker utilise des pronoms non genrés pour s'exprimer. Il présentait les recherches menées dans un nouveau livre, A Long Dark Shadow : Minor Attracted People and Their Pursuit of Dignity, un ouvrage qui justifie les sentiments des pédophiles.

Au cours de l'entretien avec Berlatsky, Walker a expliqué pourquoi il utilise le terme "personne attirée par les mineurs" pour décrire les pédophiles.

"J'utilise le terme personne attirée mineure ou MAP dans le titre et tout au long du livre pour de multiples raisons", a déclaré Walker.

Tout d'abord, parce que je pense qu'il est important d'utiliser une terminologie pour les groupes que les membres de ce groupe veulent que les autres utilisent pour eux. Et les groupes de défense des MAP comme B4UAct ont plaidé pour l'utilisation du terme qu'ils ont défendu principalement parce qu'il est moins stigmatisant que d'autres termes comme pédophile.

Beaucoup de gens, quand ils entendent le terme pédophile, supposent automatiquement que cela signifie un délinquant sexuel", a justifié Walker. [NDLR Ben oui !]

"Et ce n'est pas vrai, et cela conduit à beaucoup d'idées fausses sur les attirances envers les mineurs. J'ai bien entendu l'idée que vous avez soulevée, à savoir que l'utilisation du terme 'personne attirée par les mineurs' suggère qu'il n'y a pas de mal à être attiré par les enfants, mais utiliser le terme pédophile, cela n'indique rien sur la moralité de cette attirance."

Pour Walker,

"il n'y a pas de moralité ou d'immoralité liée à l'attirance pour qui que ce soit, car personne ne peut contrôler du tout qui l'attire. En d'autres termes, ce n'est pas la personne par laquelle nous sommes attirés qui est acceptable ou non. Ce sont nos comportements et notre réponse à cette attirance qui sont bons ou mauvais."

Walker, qui a clairement déclaré que "l'abus sexuel d'enfants n'est jamais acceptable", a également affirmé que "les MAP non offensants, par définition, n'abusent pas des enfants, de sorte que leurs comportements sont moraux, mais ils sont toujours soumis à cette même idée qu'ils sont de mauvaises personnes". Ou comment se gratter l'oreille droite avec la main gauche en passant derrière la tête.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz